Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino

Mexique
Facteurs affectant le bien en 1997*
  • Infrastructures de transport maritime
  • Installations localisées
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Production industrielle de sel
  • Construction d'une jetée d'un kilomètre de long
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1997
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1997**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Le Comité, à sa vingtième session (Mérida, 1996), a étudié un rapport sur un projet de production industrielle de sel dans le site et des menaces éventuelles qu'il présentait pour la population de baleines de l'endroit. Le Délégué du Mexique et le directeur du Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino ont informé le Comité que le projet de production industrielle de sel n'avait pas été autorisé et qu'un Comité scientifique avait été créé par le ministère de l'Environnement afin d'examiner le projet proposé.

Par lettre datée du 7 mars 1997, la Commission nationale mexicaine pour l'UNESCO a fourni les attributions du travail du Comité scientifique constitué de sept membres et l'étude d'impact environnemental du projet proposé de production industrielle de sel de San Ignacio.

Les attributions établies pour le travail du Comité scientifique sont tout à fait rigoureuses et détaillées ; le Comité scientifique doit décrire exactement la situation de l'aire du patrimoine mondial avant le début du projet de production industrielle de sel, évaluer l'impact de la construction proposée dans le projet ainsi que celui des activités opérationnelles sur les aspects écologiques, biologiques et de gestion d'une aire protégée de l'aire du patrimoine mondial. Il doit également entreprendre une évaluation socio-économique en 26 points du projet de production industrielle de sel.

Le Comité scientifique a consulté le public pour fixer les attributions de son travail et il a indiqué dans son rapport préliminaire que ce projet ne pourrait être autorisé que s'il s'avère qu'il ne compromet pas la conservation des ressources naturelles et ne fait pas courir de risques à la préservation du patrimoine biologique du peuple mexicain.

Un double de la lettre datée du 7 mars 1997 de la Commission nationale pour l'UNESCO, auquel était joints le rapport préliminaire du Comité scientifique ainsi que les attributions du travail de ce Comité, a été transmis à l'UICN pour examen.

Action requise

Le Bureau marque son appréciation des efforts de l'Etat partie pour assurer une évaluation rigoureuse des impacts environnementaux du projet proposé de production industrielle de sel et demande à l'Etat partie de fournir un rapport de situation sur le travail et les conclusions du Comité scientifique pour considération par le Comité du patrimoine mondial à sa vingt et unième session, en décembre 1997.


21e session extraordinaire du Bureau en 1997:
A sa vingt et unième session ordinaire en juin 1997, le Bureau a noté avec satisfaction les efforts de l'Etat partie pour assurer une évaluation rigoureuse des impacts environnementaux du projet de production industrielle de sel dans ce site. Le Comité scientifique créé par le gouvernement mexicain pour mener l'étude d'impact environnemental du projet avait donné l'assurance que le projet de production industrielle de sel ne serait autorisé que si le Comité scientifique jugeait que le projet ne compromettait pas la conservation des ressources naturelles de la région et ne constituait pas un risque pour la protection du patrimoine biologique du peuple mexicain. Le Bureau a demandé au Comité scientifique de tenir le Centre et l'UICN informés de son travail pour juger de l'évaluation d'impact environnemental entreprise conformément au mandat établi par le Comité scientifique et qui doit être présentée par les initiateurs du projet de production industrielle de sel.
Le Bureau a pris note de la communication du 14 octobre 1997 du Gouvernement mexicain, confirmant qu'aucun nouveau projet n'avait été présenté depuis juillet 1996, pour l'exploitation du sel à El Vizcaino. Le Bureau a décidé de recommander au Comité de demander aux autorités mexicaines de tenir le Comité informé des travaux de la "Commission internationale pour la protection d'El Vizcaino", pour connaître l'évaluation d'un éventuel nouveau projet de production industrielle de sel.


Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

A sa 21e session ordinaire de juin 1997, le Bureau a noté avec satisfaction les efforts de l'État partie pour assurer une évaluation rigoureuse des impacts environnementaux du projet de production industrielle de sel dans ce site. Le Comité scientifique nommé par le gouvernement mexicain pour mener l'étude d'impact environnemental du projet avait assuré que le projet de production industrielle de sel ne serait autorisé que si le Comité jugeait que le projet ne compromettait pas la conservation des ressources naturelles de la région et ne constituait pas un risque pour la protection du patrimoine biologique du peuple mexicain. On attend la réception d'un rapport de situation sur les conclusions du Comité scientifique demandé pour le 15 septembre 1997.

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1997

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui pourraient être fournies au moment de sa session et prendre des mesures appropriées à cet égard.

Décisions adoptées par le Comité en 1997
21 BUR IV.B.27
Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino (Mexique)

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa vingtième session (Mérida, 1996), a étudié un rapport sur un projet de production industrielle de sel dans le site et des menaces éventuelles qu'il présentait pour la population de baleines de l'endroit. Le Comité a noté que le projet n'avait pas encore été autorisé et qu'un Comité scientifique avait été créé par le Ministère de l'Environnement afin d'examiner le projet proposé.

Le Bureau a été informé que le Comité scientifique constitué de sept membres avait élaboré, à partir de consultations avec le public, des attributions rigoureuses et détaillées pour son travail et pour l'étude d'impact environnemental du projet proposé de production industrielle de sel de San Ignacio. le Comité scientifique doit décrire exactement la situation actuelle de l'aire du patrimoine mondial avant le début du projet de production industrielle de sel, évaluer l'impact de la construction proposée dans le projet ainsi que celui des activités opérationnelles sur les aspects écologiques, biologiques et de gestion de l'aire protégée classée patrimoine mondial. Il doit également entreprendre une évaluation socio-économique en 26 points du projet. Le Bureau a noté avec intérêt que le Comité scientifique, dans son rapport préliminaire, avait indiqué que le projet proposé de production industrielle de sel ne serait autorisé que si le Comité jugeait que le projet ne compromettait pas la conservation des ressources naturelles de la région et ne constituait pas un risque pour la protection du patrimoine biologique du peuple mexicain.

Le Bureau a demandé au Centre de transmettre son appréciation à l'État partie pour les efforts déployés pour assurer une évaluation rigoureuse des impacts environnementaux du projet proposé de production industrielle de sel et a demandé à l'État partie de fournir un rapport de situation sur le travail et les conclusions du Comité scientifique, pour considération par le Comité du patrimoine mondial à sa vingt et unième session, en décembre 1997.

21 COM VII.C.41
Rapports sur l'état de conservation de biens naturels notés par le Comité

VII.41 Le Comité a noté les décisions de la vingt et unième session extraordinaire du Bureau telles que présentées dans le rapport de la session du Bureau (document de travail WHC-97/CONF.208/4B section III.A.c) sur les biens naturels suivants :

  • Grande Barrière de corail (Australie)
  • Forêt Belovezhskaya Pushcha/Bialowieza Belovezhskaya Pushcha (Bélarus/Pologne)
  • Réserves de la cordillère de Talamanca-La-Amistad/Parc national La Amistad (Costa Rica/Panama)
  • Lac Baïkal (Fédération de Russie)
  • Forêts vierges de Komi (Fédération de Russie)
  • Shirakami Sanchi et Ile de Yakushima (Japon)
  • Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino (Mexique)
  • Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman)
  • Baie d'Ha-Long (Viet Nam)
  • Parc national Durmitor (République fédérative de Yougoslavie (Serbie et Monténégro)).
Année du rapport : 1997
Mexique
Date d'inscription : 1993
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top