Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national Plitvice

Croatie
Facteurs affectant le bien en 1995*
  • Activités illégales
  • Guerre
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Guerre dans la région;
  • Destruction des forêts et des infrastructures du parc;
  • Braconnage des ours;
  • Pêche à la dynamite.
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1995
Demandes approuvées : 1 (de 1992-1992)
Montant total approuvé : 30 000 dollars E.U.
1992 Expert mission to Plitvice to assess the damage caused ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1995**

février 1992: mission d'experts de l'UICN ; septembre 1992: mission UNESCO/UICN; septembre 1993: mission conjointe Centre du patrimoine mondial/UICN

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1995

Le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992. Des missions ont été effectuées sur place en 1992 et 1993. La situation reste critique par suite du conflit armé et de la situation politique de la région qui ne s'est pas améliorée. Le Comité a décidé à sa 18e session de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et une autre mission d'enquête doit être prévue sur le site en 1995-1996, particulièrement dans la forêt vierge de Korkaova Uvala.

Action requise

Etant donné la poursuite du conflit armé dans la région, le Bureau demande instamment au Comité de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1995

Le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992. Des missions ont été effectuées sur place en 1992 et 1993.

Le Comité a décidé à sa 18e session de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et de prévoir une autre mission d'enquête sur le site en 1995-1996, particulièrement dans la forêt vierge de Korkaova Uvala.

Le Centre a reçu des informations de la Délégation permanente de la République de Croatie ainsi que de la Commission nationale croate pour l'UNESCO indiquant que le site a été visité et faisant état de dommages évidents dus à cette période d'occupation. Le Centre du patrimoine mondial et les autorités croates prévoient maintenant en commun un atelier sur la planification de la gestion pour le début de 1996, atelier qui traitera de la gestion future du Parc.

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1995

Le Bureau pourrait souhaiter souligner la nécessité de revoir la planification de la gestion de ce Parc, en recommandant de prendre des mesures pour réparer les sérieux dommages causés à l'infrastructure. Le Bureau recommande donc au Comité de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décisions adoptées par le Comité en 1995
19 BUR VI.20
Parc national Plitvicka (Croatie)

Le Bureau a rappelé que le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992. Des missions ont été effectuées sur place en 1992 et 1993. La situation reste critique par suite du conflit armé et de la situation politique dans la région qui ne s'est pas améliorée. Lé Comité a décidé à sa 18e session de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril et une autre mission d'enquête doit être programmée pour le site en 1995-1996, particulièrement dans la forêt vierge de Korkaova Uvala. Etant donné la poursuite du conflit armé dans la région, le Bureau recommande au Comité de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

19 COM VII.A.1.4
SOC : Parc national Plitvice (Croatie)

VII.4 Parc national Plitvice (Croatie)

Le Comité a rappelé que ce site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1992 et que des informations ont été fournies par la Délégation permanente de la République de Croatie auprès de l'UNESCO et la Commission nationale de Croatie pour l'UNESCO, indiquant que les dommages causés par la période d'occupation étaient évidents. Le Comité a également noté que le site a été réouvert au public le 10 août 1995 et que le Président du Comité du patrimoine mondial a approuvé une demande d'assistance d'urgence (équipement de communications) d'un montant de 30.000 dollars EU. De son côté, l'État partie s'est engagé à apporter une aide financière de 60.000 dollars EU, soit un total de 90.000 dollars EU pour ce projet. Le Centre a informé le Comité qu'une réunion sur la gestion et la planification du Parc est prévue pour le printemps 1996.

Le Comité a pris note du rapport présenté par le Secrétariat et félicité l'État partie pour ses efforts et soutenu l'organisation de la réunion sur la gestion et la planification pour le Parc prévue pour le printemps 1996. Le Comité a décidé de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril jusqu'à ce que la situation se stabilise dans la région.

Le Bureau recommande au Comité de prendre note des informations écrites fournies par le Secrétariat et d'adopter le texte suivant:

"Le Comité a félicité l'Etat partie pour ses efforts et soutenu l'organisation d'une réunion sur la gestion et la planification pour le Parc prévue pour le printemps 1996. Le Comité a décidé de maintenir le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril jusqu'à ce que la situation se stabilise dans la région".

Année du rapport : 1995
Croatie
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)(ix)
Liste en péril (dates) : 1992-1997
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top