Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Parc national de Huascarán

Pérou
Facteurs affectant le bien en 1987*
  • Activités illégales
  • Cadre juridique
  • Infrastructures de transport de surface
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
  • Élevage de bétail / pacage d’animaux domestiques
  • Autres menaces :

    Incendies

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1987
Demandes approuvées : 2 (de 1986-1986)
Montant total approuvé : 35 400 dollars E.U.
1986 Support for associated training activities for park ... (Approuvé)   5 300 dollars E.U.
1986 Financial support for the implementation of the ... (Approuvé)   30 100 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1987**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1987

Plusieurs types de menaces pèsent sur ce parc.

Premièrement, une loi du Congres réduit la protection légale en attribuant le contrôle de la gestion aux autorités locales.

La création d'une nouvelle route, actuellement envisagée, aurait des conséquences graves sur la vallée de Quilcayhuanca.

Ailleurs, la région de Llanganuco fait l'objet de propositions de développement touristique inadéquates.

Parmi les autres problèmes de gestion, on peut citer le surpâturage par les moutons, des feux excessifs et le braconnage perpétré par les militaires. 

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 1987

Le Comité devrait exprimer ses préoccupations quant aux problèmes qui menacent le site, et demander au gouvernement du Pérou de fournir un rapport sur le projet actuellement réalisé dans le parc grâce au financement du Patrimoine Mondial.

Décisions adoptées par le Comité en 1987

Pas de projet de décision

Année du rapport : 1987
Pérou
Date d'inscription : 1985
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 11COM (1987)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top