Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Contrée naturelle et culturo-historique de Kotor

Monténégro
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Habitat
  • Infrastructures de transport de surface
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Tremblement de terre
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Tremblement de terre ; absence de planification de la gestion ; développement urbain ; intégrité.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 2 (de 1979-1982)
Montant total approuvé : 70 000 dollars E.U.
1982 Equipment for the Institute for the Protection of ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
1979 Emergency assistance for the natural and ... (Approuvé)   20 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2005**

Mission de suivi en 2003

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Le Centre du patrimoine mondial a reçu le 1er février 2005 un rapport sur l’avancement de l’élaboration du plan de gestion du bien commencée en 2003. Par la suite, le Centre du patrimoine mondial a reçu une lettre du ministre des Affaires maritimes et des Transports, datée du 15 mars 2005, donnant des détails sur les inquiétudes suscités par la construction du pont « Verige » près de l’entrée de la baie de Kotor.

Le rapport sur l’avancement de l’élaboration du plan de gestion est vague. Si le titre indique clairement « Rapport d’avancement du projet d’élaboration du plan de gestion pour la période du 1er février 2004 au 1er février 2005 », et bien que l’avant-propos indique que « au cours de la période écoulée, l’Institut régional pour la préservation du patrimoine culturel…, entre autres choses, a également mené à bien une partie des activités directement et indirectement importantes pour l’élaboration du plan de gestion de l’aire protégée », le rapport de six pages ne fait aucune allusion au travail sur ce plan de gestion en dehors des informations soumises début 2004 et déjà communiquées en juillet 2004 au Comité. Le rapport couvre les activités suivantes de l’Institut régional entre février 2004 et février 2005 : recherche, étude et préservation du patrimoine culturel ; coopération avec les organismes compétents, les organisations et institutions professionnelles et autres (parties prenantes) ; participation à des réunions professionnelles, séminaires et conférences nationaux et internationaux ; coopération avec des organisations internationales pour la préservation du patrimoine culturel (UNESCO, ICCROM, etc.)

L’ICOMOS a eu connaissance de changements récents de personnel au sein de l’Institut régional et ce à tous les échelons et soupçonne, au vu du rapport soumis, que la continuité du projet a souffert de ces changements. L’État partie est de nouveau encouragé à revoir et à compléter cet instrument de gestion d’importance critique, conformément aux recommandations précédentes (mission de 2003 ; table ronde de 2004). Si l’État partie ne peut tenir son engagement, l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril pourrait être de nouveau envisagée.

Les efforts du ministre des Affaires Maritimes et des Transports pour faciliter l’écoulement du trafic dans les environs de la baie de Kotor, afin de protéger les valeurs de patrimoine mondial du site, et son attachement résolu à des approches « économiquement et écologiquement durables » doivent être reconnus. L’ICOMOS insiste sur la nécessité, pour le bien, d’un plan de gestion à long terme qui prenne dûment en compte les futures infrastructures. 

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7B.84
Contrée naturelle et culturo-historique de Kotor (Serbie et Monténégro)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 14B.78, adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Remercie l'État partie de Serbie et du Monténégro pour les rapports fournis sur l'avancement de l'élaboration du plan de gestion commencée en 2003 et sur les inquiétudes suscitées par la construction du pont « Verige » près de l'entrée de la baie de Kotor ;

4. Demande à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2006, des informations complémentaires détaillées sur l'élaboration du plan de gestion et un rapport détaillé sur le projet de construction du pont « Verige » près de l'entrée de la baie de Kotor, pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006).

Projet de décision : 29 COM 7B.84

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2.  Rappelant la décision 28 COM 14B.78 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3.  Remerciant l’État partie pour les rapports fournis sur l’avancement de l’élaboration du plan de gestion commencée en 2003 et sur les inquiétudes suscitées par la construction du pont « Verige » près de l’entrée de la baie de Kotor,

4.  Demande à l’État partie de fournir d’ici le 1er février 2006 au Centre du patrimoine mondial des informations complémentaires détaillées sur l’élaboration du plan de gestion et un rapport détaillé sur le projet de construction du pont « Verige » près de l’entrée de la baie de Kotor, pour examen par le Comité à sa 30e session en 2006.

1.  Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (Espagne) (C 669)
Année du rapport : 2005
Monténégro
Date d'inscription : 1979
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 1979-2003
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top