Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Bam et son paysage culturel

Iran (République islamique d')
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Tremblement de terre
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Séismes

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 1 (de 2004-2004)
Montant total approuvé : 50 000 dollars E.U.
2004 Emergency Assistance request for Arg-e-Bam and Historic ... (Approuvé)   50 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2005**

Plusieurs missions UNESCO courant 2004

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Depuis l’inscription de ce bien sur la Liste du patrimoine mondial et la Liste du patrimoine mondial en péril, un Comité directeur international pour la sauvegarde de Bam (ISC) a été établi, qui comprend des représentants de l’UNESCO, de l’Organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme (ICHTO), de l’ICOMOS et de l’ICCROM. La première réunion du Comité directeur international s’est tenue à Rome le 28 septembre 2004 pour étudier les priorités à court et à long termes pour la conservation de ce bien et discuter de la portée des objectifs possibles d’une réunion internationale à organiser à Rome avec l’appui du gouvernement italien. Entre-temps, le Bureau de l’UNESCO de Téhéran a réussi à mobiliser un montant de 500.000 dollars EU par l’intermédiaire des fonds-en-dépôt japonais auprès de l’UNESCO pour fournir une assistance technique et une formation pour la conservation et la réhabilitation du bien.

La seconde session de l’ISC s’est tenue au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO le 3 décembre 2004 en présence du Président du Comité du patrimoine mondial. Un observateur italien assistait à la réunion pour définir les détails de la réunion internationale devant être organisée à Rome. L’ISC a défini les principaux domaines pour lesquels des propositions de projets devaient être préparées en vue de la réunion internationale, y compris l’élaboration d’un plan complet de gestion, la réhabilitation du système de qanat et le développement d’une politique générale pour le traitement des ruines archéologiques à l’intérieur et aux alentours de la citadelle d’Arg-e-Bam.

Un atelier de renforcement des capacités pour la préparation des dossiers d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial s’est tenu à Bam du 20 au 21 janvier 2005 avec la participation d’un consultant du Centre du patrimoine mondial. Cette visite a offert une occasion d’étudier les questions en suspens liées au dossier d’inscription de Bam et de son paysage culturel. Quatre aspects principaux ont été identifiés, sous l’angle du patrimoine mondial, qui doivent retenir l’attention de l’Etat partie :

a) La proposition d’inscription soumise en 2004 ne décrit qu’une petite partie du bien effectivement inscrit par le Comité, qui a pris sa décision à partir d’une carte préparée par l’Etat partie selon les recommandations de l’expert de l’ICOMOS ayant évalué le site. Le bien décrit dans le texte de la proposition d’inscription soumise au Centre du patrimoine mondial représente en fait un site de 81 hectares avec de multiples zones tampon et orienté principalement vers la cité. Le bien réellement inscrit par le Comité est par ailleurs un paysage culturel de 2 300 hectares ;

b) Les limites définitives du site ne sont pas encore fixées, l’Etat partie étudiant encore la possibilité d’apporter des ajustements mineurs aux frontières du paysage culturel ;

c) Un plan de gestion fondé sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et reflétant la zone réellement inscrite n’a pas été préparé ;

d) Les critères et les indicateurs pour retirer éventuellement ce bien de la Liste du patrimoine mondial en péril n’ont pas été définis.

En avril 2005, les autorités italiennes ont approuvé une contribution de 300.000 dollars EU en faveur de l’organisation de la réunion internationale sur Bam mentionnée plus haut et pour la mise en œuvre ultérieure d’une activité de conservation sur le site. La réunion se tiendra à Rome du 10 au 11 mai 2005 avec la participation de plusieurs experts internationaux ; elle étudiera les progrès accomplis à Bam et discutera de plusieurs propositions de projets élaborés par les autorités iraniennes, dont l’une d’elles doit être réalisée avec l’aide italienne.

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7A.23
Bam et son paysage culturel (Iran (République islamique d'))

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 28 COM 14B.55 et 28 COM 14B.56, adoptées à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Demande à l’État partie de la République islamique d’Iran, en collaboration avec les Organisations consultatives et le Centre du patrimoine mondial, de traiter les questions identifiés au cours de l’atelier tenu à Bam en janvier 2005 et, en particulier :

a) d’établir un plan de gestion reflétant l’étendue et les valeurs du bien du patrimoine mondial, en étroite coordination et en harmonie avec les autres cadres de planification existants, ainsi que l’ensemble des institutions et des partenaires ;

b) de préparer une version actualisée de la proposition d’inscription correspondant au périmètre et à la valeur universelle exceptionnelle du bien du patrimoine mondial et comprenant le plan de gestion susmentionné, et de la soumettre au Centre du patrimoine mondial ;

4. Demande au Centre du patrimoine mondial, en coopération avec l’ICOMOS et l’Etat partie, de définir les critères de retrait éventuel du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et de les présenter dans son rapport sur l’état de conservation du bien pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

5. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport d’avancement sur la mise en application des recommandations ci-dessus, ainsi que sur l’état de conservation du bien pour xamen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

6. Décide de maintenir Bam et son paysage culturel (République islamique ’Iran) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
29 COM 8C.2
Nouvelle Liste du patrimoine mondial en péril

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-05/29.COM/7A and WHC-05/29.COM/7A.Add),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :

  • Minaret et vestiges archéologiques de Djam (Afghanistan) (décision : 29 COM 7A.20)
  • Paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan (Afghanistan) (décision : 29 COM 7A.21)
  • Tipasa (Algérie) (décision : 29 COM 7A.16)
  • Cathédrale de Cologne (Allemagne) (décision : 29 COM 7A.29)
  • Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge, (Azerbaïdjan) (décision : 29 COM 7A.28)
  • Palais royaux d'Abomey (Bénin) (décision : 29 COM 7A.13)
  • Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire) (décision : 29 COM 7A.2)
  • Réserve naturelle intégrale du mont Nimba (Côte d'Ivoire/Guinée) (décision : 29 COM 7A.3)
  • Abou Mena (Égypte) (décision : 29 COM 7A.17)
  • Parc national des Everglades (États-Unis d'Amérique) (décision : 29 COM 7A.10)
  • Parc national du Simien (Ethiopie) (décision : 29 COM 7A.4)
  • Réserve de la biosphère Río Plátano (Honduras) (décision : 29 COM 7A.12)
  • Ensemble monumental de Hampi (Inde) (décision : 29 COM 7A.22)
  • Sanctuaire de faune de Manas (Inde) (décision : 29 COM 7A.9)
  • Bam et son paysage culturel (République islamique d'Iran) (décision : 29 COM 7A.23)
  • Assour (Qal'at Cherqat) (Iraq) (décision : 29 COM 7A.18)
  • Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (Jérusalem) (décision : 29 COM 7A.31)
  • Vallée de Kathmandu (Népal) (décision : 29 COM 7A.24)
  • Réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (Niger) (décision : 29 COM 7A.6)
  • Fort et jardins de Shalimar à Lahore (Pakistan) (décision : 29 COM 7A.25)
  • Zone archéologique de Chan Chan (Pérou) (décision : 29 COM 7A.30)
  • Rizières en terrasses des cordillères des Philippines (Philippines) (décision : 29 COM 7A.26)
  • Parc national du Manovo-Gounda St. Floris (République centrafricaine) (décision : 29 COM 7A.1)
  • Réserve de faune à okapis (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de Kahuzi-Biega (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national des Virunga, République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de la Garamba (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Parc national de la Salonga (République démocratique du Congo) (décision : 29 COM 7A.5)
  • Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara (République-Unie de Tanzanie) (décision 29 COM 7A.15)
  • Parc national des oiseaux du Djoudj (Sénégal) (décision : 29 COM 7A.7)
  • Parc national de l'Ichkeul (Tunisie) (décision : 29 COM 7A.8)
  • Ville historique de Zabid (Yémen) (décision : 29 COM 7A.19)

Projet de décision : 29 COM 7A.23

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-05/29.COM/7A,

2. Rappelant les décisions 28 COM 14B.55 et 28 COM 14B.56, adoptées lors de sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Demande à l’Etat partie, en collaboration avec les Organisations consultatives et le Centre du patrimoine mondial, de résoudre les problèmes identifiés au cours de l’atelier tenu à Bam en janvier 2005 et, en particulier :

a) de développer un plan de gestion reflétant l’étendue et les valeurs du bien du patrimoine mondial en étroite coordination et en harmonie avec les autres cadres de planification existants ainsi que l’ensemble des institutions et des partenaires ;

b) de préparer une version mise à jour de la proposition d’inscription correspondant au périmètre et à la valeur universelle exceptionnelle du bien du patrimoine mondial et comprenant le plan de gestion ci-dessus, pour soumission au Centre du patrimoine mondial.

4. Demande au Centre du patrimoine mondial, en coopération avec l’ICOMOS et l’Etat partie, de définir les critères pour le retrait éventuel de ce bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et de les présenter dans un rapport sur l’état de conservation du bien pour examen par le Comité lors de sa 30e session en 2006 ;

5. Demande à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2006 un rapport d’avancement sur la réalisation des recommandations ci-dessus ainsi que sur l’état de conservation du bien pour examen par le Comité à sa 30e session en 2006 ;

6. Décide de maintenir le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Année du rapport : 2005
Iran (République islamique d')
Date d'inscription : 2004
Catégorie : Culturel
Critères : (ii)(iii)(iv)(v)
Liste en péril (dates) : 2004-2013
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top