English Français

Parc national de Yellowstone

Yellowstone National Park

The vast natural forest of Yellowstone National Park covers nearly 9,000 km2 ; 96% of the park lies in Wyoming, 3% in Montana and 1% in Idaho. Yellowstone contains half of all the world's known geothermal features, with more than 10,000 examples. It also has the world's largest concentration of geysers (more than 300 geyers, or two thirds of all those on the planet). Established in 1872, Yellowstone is equally known for its wildlife, such as grizzly bears, wolves, bison and wapitis.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parc national de Yellowstone

La vaste forêt naturelle du parc national de Yellowstone couvre près de 9 000 km2 , dont 96 % dans le Wyoming, 3 % dans le Montana et 1% dans l'Idaho. On trouve à Yellowstone plus de 10 000 caractéristiques thermales, soit plus de la moitié des phénomènes géothermiques du monde. Le parc possède également la plus forte concentration mondiale de geysers, 300 environ qui représentent les 2/3 des geysers de la planète. Créé en 1872, le parc est également connu pour sa faune sauvage qui comprend l'ours grizzli, le loup, le bison et le wapiti.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

منتزه ييلوستون الوطني

تغطي غابة منتزه ييلوستون الوطني الطبيعيّة مساحة حوالى 9000 كيلومتر مربع ومنها 69% في وايومينغ و3% في مونتانا و1% في إيداهو. وفي ييلوستون أكثر من 10000 ميزة حراريّة أي حوالى أكثر من نصف الظواهر الحراريّة الجوفيّة في العالم. كما يملك المنتزه التجمّع العالمي الأبرز لمياه الجيزر الذي يناهز عدده 300 أي ثلثي التدفقات في القارة. واستحدث المنتزه عام 1872 وتعرف عنه حياته الحيوانيّة المتوحشّة التي تضم الدب الرمادي والذئب وبيسون والأيلة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

黄石国家公园

黄石国家公园中广袤的自然森林占地面积约9000平方公里,其中96%位于怀俄明州,3%位于蒙大拿州,还有1%位于爱达荷州。黄石国家公园拥有已知地球地热资源种类的一半,共有1万多处。国家公园还是世界上间歇泉最集中的地方,共有300多处间歇泉,约占地球总数的三分之二。黄石国家公园建于1872年,它也因为其生物多样性而闻名于世,其中包括灰熊、狼、野牛和麋鹿等。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Йеллоустонский национальный парк

Обширная территория парка площадью около 900 тыс. га, покрытая девственными лесами, располагается на 96% в границах штата Вайоминг, на 3% – в Монтане и на 1% – в Айдахо. Примерно половина всех геотермальных феноменов мира (свыше 10 тыс. объектов) приходится именно на Йеллоустон. Здесь также сосредоточено самое значительное на планете скопление гейзеров – более 300 гейзеров, или примерно 2/3 от их общемирового числа. Парк, образованный в 1872 г. (самый первый национальный парк в США и в мире), известен также своей богатой фауной, представленной гризли, волком, вапити и бизоном.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parque Nacional de Yellowstone

El Parque Nacional de Yellowstone, creado en 1872, es un vasto bosque natural de casi 9.000 km2 que se extiende por los estados de Wyoming (96% de la superficie), Montana (3%) e Idaho (1%). En él se pueden observar más de la mitad de los fenómenos geotérmicos que se dan en el planeta, con unos 10.000 ejemplos diferentes. También posee más de 300 géiseres, esto es, unos dos tercios de todos los existentes en el planeta. Además, el parque es famoso por su fauna salvaje de osos grizzli, lobos, bisontes y wapitíes.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

イエローストーン国立公園
ワイオミング州北西部を中心とする、約8800k㎡もの広さをもつイエローストーン国立公園はアメリカ最大のもので、1872年に世界で最初に誕生した国立公園。公園自体が火山性の高原で、間欠泉などの熱水現象も見られ、さらに渓谷や大小の滝など起伏にとんだ地形と、ヘラジカやエルク、バイソンなどの野生動物が生息している。

source: NFUAJ

Nationaal park Yellowstone

Het enorme natuurlijke bos van Yellowstone beslaat bijna 9.000 vierkante kilometer. 96% van het park ligt in Wyoming, 3% in Montana en 1% in Idaho. Het park is onderdeel van de seismisch meest actieve regio van de Rocky Mountains en daarmee een vulkanische ‘hot spot’. Het park bevat met meer dan 10.000 voorbeelden de helft van alle op de wereld bekende geothermische verschijnselen. Zo heeft het park ’s werelds grootste concentratie geisers; meer dan 300, wat neerkomt op tweederde van alle geisers ter wereld. Het Nationaal park Yellowstone is opgericht in 1872 en staat naast z'n natuurpracht ook bekend om de wilde dieren die er voorkomen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Parc national de Yellowstone (États-Unis d'Amérique) © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le parc national de Yellowstone est une aire protégée où se produisent des phénomènes et des processus géologiques remarquables. C'est aussi un lieu de manifestation unique de forces géothermiques, de beauté naturelle et d'écosystèmes sauvages où se développent des espèces rares et menacées. Dans ce site qui abrite l'un des derniers grands écosystèmes encore intacts de la zone tempérée de l’hémisphère Nord, les communautés écologiques offrent des possibilités sans égal pour la conservation, l'étude et l’observation de processus d’écosystèmes de terres sauvages à grande échelle.

Critère (vii) : Parmi ses fabuleux trésors naturels, Yellowstone possède la plus grande concentration de geysers au monde, le grand canyon de la rivière Yellowstone, de nombreuses chutes d'eau et d’immenses troupeaux d'animaux sauvages.

Critère (viii) : Yellowstone est l'un des sites privilégiés pour l'étude et la compréhension de l'histoire de l'évolution de la Terre. Le parc possède une concentration inégalée d'activités géothermiques et superficielles, des milliers de sources chaudes, de mares de boue bouillonnante et de fumerolles, et contient à lui seul plus de la moitié des geysers actifs de la planète. Près de 150 espèces de plantes fossiles, allant des petites fougères et des joncs aux grands séquoias, et bien d’autres espèces d'arbres, ont été recensées dans les multiples dépôts fossiles du parc. Yellowstone possède la plus grande caldeira de la planète (45 x 75 km).

Critère (ix) : Le parc est l'un des rares grands écosystèmes intacts de la zone tempérée de l’hémisphère Nord. Toute la flore peut y progresser par succession naturelle sans qu'aucune intervention directe n’y soit pratiquée. Les feux de forêt provoqués par l’orage ne sont délibérément pas éteints, lorsque c’est possible, pour permettre à la végétation de bénéficier périodiquement des effets naturels du feu. Les bisons du parc sont les seuls animaux sauvages en liberté issus des troupeaux qui peuplaient jadis les Grandes Plaines ; avec les autres espèces sauvages, ils constituent l'une des plus grandes attractions du parc.

Critère (x) : Le Parc national de Yellowstone est devenu l'un des plus importants refuges d'Amérique du Nord pour les espèces rares de faune et de flore, et sert aussi de modèle aux processus d’écosystème. L’ours grizzli est l'une des populations d'ours les plus étudiées et les mieux comprises au monde. Les recherches ont permis de mieux saisir l'interdépendance des relations entre les écosystèmes. La protection de la flore et de la faune du parc, ainsi que les processus naturels qui affectent leur population et leur répartition, permettent à l'évolution biologique de se faire en limitant au minimum l’influence humaine.

Intégrité

Avec près de 900 000 hectares, le Parc national de Yellowstone est un vaste bien, situé au cœur du « Grand écosystème de Yellowstone » (GYE) qui couvre plus de 7 millions d'hectares. Le parc représente, avec le GYE, l'un des derniers grands écosystèmes intacts de la zone tempérée de l’hémisphère Nord. On y trouve encore toutes les espèces sauvages présentes dans la région avant le contact avec l'Europe. Le bien lui-même est d'une taille suffisante pour assurer la protection des valeurs esthétiques, géologiques et géomorphologiques pour lesquelles il a été inscrit. 

Seulement 2 % environ du Parc national de Yellowstone sont aménagés (infrastructures pour les visiteurs et le parc, routes, etc.) ; les quelque 90% restants sont gérés pour protéger les valeurs naturelles, et relativement peu fréquentés par les visiteurs. 

L'intégrité écologique globale du bien a été considérablement améliorée avec le rétablissement du loup gris en 1994-1995, qui a eu des effets positifs sur toute une gamme d'espèces et de fonctions, allant du tremble à la truite.

Les menaces que représentent les espèces envahissantes pour l'intégrité, en particulier le touladi, et les impacts potentiels du changement climatique demeurent préoccupants. Les plans de gestion du bien ont identifié un certain nombre de mesures de protection des ressources, comme les processus d'évaluation environnementale, le zonage, l'intégrité écologique et le suivi du nombre des visiteurs, ainsi que des programmes d'éducation pour faire face aux pressions liées à certains problèmes qui se manifestent à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du bien.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Désigné par le Congrès des États-Unis en 1872 comme le premier parc national du monde, Yellowstone est géré en vertu de la loi organique du 25 août 1916 qui a créé le Service des parcs nationaux des États-Unis. Le Parc est en outre doté d'une loi habilitante spécifique, qui fournit une orientation générale du Congrès concernant les principaux objectifs du parc. La gestion quotidienne est conduite par le directeur du parc.

Les buts et les objectifs de la gestion du bien ont été élaborés dans le cadre d'un plan général de gestion, qui a été complété ces dernières années par des exercices de planification plus spécifiques au site, ainsi que par de nombreux plans pour des questions et des ressources spécifiques. Le Service des parcs nationaux a par ailleurs établi des politiques de gestion qui fournissent une orientation plus large pour toutes les unités du Service des parcs nationaux, notamment Yellowstone.

La protection de la valeur universelle exceptionnelle du parc exige en partie une coopération avec les gestionnaires des terres adjacentes et les propriétaires privés. C'est particulièrement vrai dans le cas d'une variété d’espèces sauvages, comme l’ours grizzli, le loup gris et surtout le bison. Le développement croissant au sein et à proximité du GYE est un motif d’inquiétude, car il pourrait avoir un impact sur le mouvement de la faune. De plus, les États voisins ont des préoccupations particulières concernant le déplacement des bisons à l'extérieur des limites du parc, bien que l'on ait réussi à élargir les corridors aménagés pour eux sur le pourtour extérieur nord et ouest du parc. La gestion de la fréquentation à toutes les saisons, afin d'assurer au public un bon accès au parc tout en ne portant pas atteinte aux valeurs naturelles uniques celui-ci, est également un défi permanent. Les impacts de la fréquentation vont de l'empreinte des infrastructures pour les visiteurs à la pollution de l'air ; la surveillance de ces impacts est essentielle.

Le parc national travaille en étroite collaboration avec d'autres organismes de gestion des terres dans le GYE par l'intermédiaire du Greater Yellowstone Coordinating Committee (GYCC). Le parc a en outre été désigné réserve de la biosphère en 1976.

La protection à long terme et la gestion efficace du site contre les menaces potentielles exigent une surveillance continue de l'état des ressources, notamment par le biais du programme d'inventaire et de surveillance du Service des parcs nationaux (I&M). Le réseau I&M du Grand Yellowstone, auquel appartient le Parc national de Yellowstone, a développé plusieurs « signes vitaux » pour suivre un sous-ensemble d'éléments et de processus physiques, chimiques et biologiques considérés comme représentatifs de la santé ou de l'état général des ressources du parc. Dans le parc national Yellowstone, ces signes vitaux comprennent, entre autres, l'utilisation des terres, le climat, les amphibiens, les ressources en eau et le pin à écorce blanche.