Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles

The Slate Landscape of Northwest Wales

The Slate Landscape of Northwest Wales illustrates the transformation that industrial slate quarrying and mining brought about in the traditional rural environment of the mountains and valleys of the Snowdon massif. The territory, extending from mountain-top to sea-coast, presented opportunities and constraints that were used and challenged by the large-scale industrial processes undertaken by landowners and capital investors, which reshaped the agricultural landscape into an industrial centre for slate production during the Industrial Revolution (1780-1914). The serial property comprises six components each encompassing relict quarries and mines, archaeological sites related to slate industrial processing, historical settlements, both living and relict, historic gardens and grand country houses, ports, harbours and quays, and railway and road systems illustrating the functional and social linkages of the relict slate industrial landscape. The property was internationally significant not only for the export of slates, but also for the export of technology and skilled workers from the 1780s to the early 20th century. It played a leading role in the field and constituted a model for other slate quarries in different parts of the world. It offers an important and remarkable example of interchange of materials, technology and human values. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles

Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles illustre la transformation que l’extraction industrielle de l’ardoise a entraînée dans l’environnement rural traditionnel des montagnes et vallées du massif Snowdon. Ce territoire, qui s’étend du sommet des montagnes au littoral, présentait des atouts qui ont été exploités et des contraintes qui ont été surmontées par l’industrialisation à grande échelle entreprise par des propriétaires terriens et des investisseurs, qui ont remodelé le paysage agricole en un centre industriel de production ardoisière pendant la révolution industrielle (1780-1914). Le bien en série est composé de six éléments comprenant chacun des carrières et des mines reliques, des sites archéologiques liés au traitement industriel de l’ardoise, des établissements historiques, vivants et reliques, des jardins et des palais historiques, des ports et des quais, ainsi que des réseaux ferroviaires et routiers illustrant les liens fonctionnels et sociaux du paysage industriel d’ardoise relique. Ce bien revêtait une importance internationale en matière d’exportation d’ardoises, mais aussi sur le plan de la technologie et de la qualification ouvrière, et ce, des années 1780 au début du XXe siècle. Il a joué un rôle de premier plan dans ce domaine et a constitué un modèle pour d’autres carrières d’ardoise à travers le monde. Il offre un exemple important et remarquable d’échange de matériaux, de technologies et d’influences. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

منظر الصخر الإردوازي في شمال غرب ويلز

يوضّح منظر الصخر الإردوازي في شمال غرب ويلز التحوّلات التي ألحقتها الوسائل الصناعية لاستخراج الحجر والتعدين في البيئة الريفية التقليدية في جبال ووديان سلسة جبال سنودون. ووضع هذا الإقليم المترامي الأطراف، امتداداً من قمم الجبال وصولاً إلى سواحل البحار، أصحاب الأراضي ومستثمري رؤوس الأموال أمام فرص استغلّوها، ومعوّقات تغلّبوا عليها، فكان لهم دور في تحويل المنظر الطبيعي من منظر زراعي إلى مركز صناعي لاستخراج الحجر إبّان الثورة الصناعية (1780-1914). يتألف الموقع المتسلسل من ستة أجزاء مكوِّنة يحتوي كل منها على محاجر ومناجم ومواقع أثرية متعلقة بعمليات المعالجة الصناعية لحجر الأردواز، والمنشآت والحدائق التاريخية، والمنازل الريفية الكبيرة، والمرافئ، والموانئ، والأرصفة، وسكة الحديد، وشبكات الطرق، التي توضح الروابط الوظيفية والاجتماعية للمنظر الصناعي لحجر الأردواز. كان الموقع يكتسي أهمية عالمية لا تقتصر على تصدير حجر الأردواز، بل تمتد لتشمل تصدير التكنولوجيا والعمال ذوي المهارات وذلك منذ الثمانينيات وحتى مطلع القرن العشرين. ولا يفوتنا أن نذكر أنّ الموقع اضطلع بدور رئيسي في مجال تصنيع حجر الأردواز، واعتُبر بمثابة نموذج يُحتذى به من قبل محاجر الأردواز الأخرى في أجزاء مختلفة من العالم. ويقدّم مثالاً هاماً واستثنائياً لعملية تبادل المواد والتكنولوجيا والقيم البشرية.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

威尔士西北部的板岩景观

威尔士西北部的板岩景观展示了工业化的板岩采石和采矿给斯诺登山脉和谷地的传统乡村环境带来的转变。该遗产地从山顶延伸到海滨,为土地所有者和资本投资者开展大规模工业进程提供了机会,他们亦积极挑战其中存在的制约因素。在工业革命(1780-1914年)期间,这些工业进程将农业景观重塑为板岩生产的工业中心。该系列遗产由6个部分组成,每个都包括采石场和矿山遗迹、与板岩工业加工有关的考古遗址、历史定居点(包括仍然活跃的和残存的)、历史花园和乡村大宅、港口和码头,以及铁路和公路系统,诠释了遗存的板岩工业景观的功能和社会联系。从18世纪80年代到20世纪初,该遗产地不仅在板岩出口贸易中具有重要国际意义,也在技术和熟练工人的流动中占据重要地位。它在这一领域发挥了主导作用,并为世界其它地区的板岩采石场树立了榜样。该遗产地也是材料、技术和人类价值观互通的杰出范例。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Сланцевый ландшафт Северо-Западного Уэльса

Сланцевый ландшафт Северо-Западного Уэльса иллюстрирует преобразование, которое разработка карьеров и добыча сланца принесли в традиционную сельскую среду гор и долин Сноудонского массива. Территория, простирающаяся от вершин гор до морского побережья, открывала возможности и создавала препятствия, которые использовались в рамках крупномасштабных промышленных процессов, осуществляемых землевладельцами и инвесторами, превратившими сельскохозяйственный ландшафт в промышленный центр производства сланца во время Промышленной революции (1780-1914 гг.). Серийный объект состоит из шести компонентов, каждый из которых охватывает реликтовые карьеры и шахты, археологические памятники, связанные с промышленной переработкой сланца, исторические поселения, как живые, так и реликтовые, исторические сады и величественные загородные дома, порты, гавани и набережные, а также железнодорожные и дорожные системы, иллюстрирующие функциональные и социальные связи реликтового промышленного сланцевого ландшафта. Объект имел международное значение не только для экспорта сланца, но и для экспорта технологий и квалифицированной рабочей силы с 1780-х годов до начала XX века. Сланцевый ландшафт Северо-Западного Уэльса играет ведущую роль в этой области и служит образцом для других сланцевых карьеров в разных частях мира. Он является важным и ярким примером обмена материалами, технологиями и человеческими ценностями.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Paisaje de pizarra del noroeste de Gales

El paisaje de pizarra del noroeste de Gales ilustra la transformación que la extracción industrial de pizarra provocó en el entorno rural tradicional de las montañas y valles del macizo de Snowdon. El territorio, que se extiende desde la cima de la montaña hasta el litoral marino, presentaba oportunidades que fueron explotadas y limitaciones que fueron superadas por la industrialización a gran escala emprendida por terratenientes e inversores de capital, que reconfiguraron el paisaje agrícola convirtiéndolo en un centro industrial de producción de pizarra durante la Revolución Industrial (1780-1914). El sitio en serie comprende seis componentes, cada uno de los cuales incluye canteras y minas relictas, sitios arqueológicos relacionados con el procesamiento industrial de la pizarra, asentamientos históricos, tanto vivos como relictos, jardines históricos y grandes casas de campo, puertos y muelles, y sistemas ferroviarios y de carreteras que ilustran los vínculos funcionales y sociales del paisaje industrial de la pizarra relicta. El sitio tuvo importancia internacional no sólo por la exportación de pizarra, sino también por la exportación de tecnología y de mano de obra cualificada desde la década de 1780 hasta principios del siglo XX. Desempeñó un papel de primer plano este sector y constituyó un modelo para otras canteras de pizarra en diferentes partes del mundo. Ofrece un importante y notable ejemplo de intercambio de materiales, tecnología y valores humanos.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles © Crown copyright. RCAHMW
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles est situé au Royaume-Uni, dans les montagnes du massif Snowdon. Six zones représentent ensemble un exemple exceptionnel de paysage industriel qui a été profondément façonné par l’extraction et l’exploitation de l’ardoise ainsi que par le transport de celle-ci vers les marchés nationaux et internationaux. De 1780 à 1940, cette industrie a dominé la production mondiale d’ardoises pour toitures, transformant à la fois l’environnement et les communautés qui y vivaient et y travaillaient. Les carrières et les mines sont d’une taille monumentale, comprenant des exploitations en gradins à flanc de coteau, des puits de mine profonds et des chambres souterraines caverneuses, des terrils de déblais en cascade, des systèmes hydrauliques ingénieux et une multitude de bâtiments industriels. Des équipements techniques exceptionnels et des caractéristiques techniques majeures subsistent. Des réseaux de transport novateurs reliaient les carrières et les sites de transformation à des ports d’exportation côtiers spécialement aménagés et au réseau ferroviaire principal. Les maisons de campagne imposantes et les domaines bâtis par les grands industriels contrastent avec les établissements ouvriers vernaculaires, avec leurs chapelles et églises caractéristiques, leurs salles des fêtes, leurs écoles, leurs bibliothèques et leurs lieux de réunion qui conservent de nombreux exemples de leur mode de vie traditionnel et de leur langue minoritaire forte.

À la fin du XIXe siècle, la région était à l’origine d’environ un tiers de la production mondiale d’ardoises pour toitures et de dalles de construction. Son utilisation pour les rangées de maisons, les usines, les entrepôts et l’architecture haut de gamme a contribué à l’urbanisation accélérée de la société. Elle a influencé les styles architecturaux, favorisant les toits à faible pente de la période géorgienne. Les technologies innovantes qui ont été adoptées et adaptées au sein du bien comprennent l’utilisation ingénieuse de la force hydraulique, le développement de la manutention des marchandises en vrac et la première application connue de la scie circulaire à pierre. Ces technologies se sont diffusées grâce aux spécialistes et à l’émigration de carriers gallois qualifiés vers les industries de l’ardoise en développement aux États-Unis, en Europe continentale et en Irlande. Les réseaux ferroviaires à voie étroite du massif Snowdon ont acquis une réputation mondiale et ont été adoptés en Asie, en Amérique, en Afrique et en Australasie.

Critère (ii) : Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles témoigne d’un échange d’influences considérable, en particulier entre 1780 et 1940, en matière de développement architectural et technologique. L’ardoise est exploitée dans les montagnes du nord-ouest du pays de Galles depuis l’époque romaine, mais la production intensive à grande échelle de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle a dominé le marché mondial de la couverture des toitures. Cela a conduit à des développements transcontinentaux majeurs en matière de construction et d’architecture. La technologie, les travailleurs qualifiés et le transfert de connaissances de ce paysage culturel ont été fondamentaux pour le développement de l’industrie ardoisière en Europe continentale et aux États-Unis. En outre, ses chemins de fer à voie étroite – qui fonctionnent toujours à la vapeur de nos jours – ont servi de modèle aux réseaux ferrés successifs qui ont contribué de manière substantielle au développement social et économique de plusieurs régions dans de nombreuses autres parties du monde.

Critère (iv) : Le paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles est un exemple exceptionnel de paysage de carrière et de mine de pierre qui illustre l’ampleur de la transformation d’un environnement agricole pendant la révolution industrielle. Des gisements considérables d’ardoise de haute qualité constituaient la principale ressource géologique du terrain montagneux difficile du massif Snowdon. La dispersion de ces sites se traduit par des pôles importants d’exploitation et d’établissements où l’énergie renouvelable générée par des ressources hydrauliques abondantes a été exploitée de manière ingénieuse, et a donné naissance à plusieurs voies ferrées novatrices et techniquement avancées menant aux nouveaux ports littoraux construits pour assurer ce commerce d’exportation transcontinental. Le bien comprend les paysages particuliers les plus exceptionnels qui, à eux tous, illustrent le patrimoine diversifié d’un paysage beaucoup plus vaste créé à l’époque de l’industrialisation britannique.

Intégrité

Le bien recèle tous les éléments essentiels qui transmettent les attributs de la valeur universelle exceptionnelle. Ses limites englobent les principales zones de production d’ardoise désaffectées du nord-ouest du pays de Galles, ainsi que leur patrimoine industriel associé, qui comprend les installations de traitement, les établissements et les voies de transport les plus importants. Les mécanismes de protection en place doivent être appliqués de manière stricte afin de renforcer l’intégrité du bien et de son environnement.

Authenticité

Le paysage culturel bien préservé présente un haut niveau d’authenticité et a subi peu d’interventions depuis la période principale d’exploitation industrielle. Les attributs de la valeur universelle exceptionnelle sont exprimés par des éléments physiques clairement identifiés et compris sur le plan de la datation, de la répartition spatiale, de l’utilisation et de la fonction (y compris les communautés vivantes et les voies ferrées exploitées), de la forme et de la conception, des matériaux et de la substance, ainsi que de leurs relations, y compris les liaisons et l’intégrité globale des fonctions et de la composition de la série. Le bien en série représente en outre une tradition culturelle dynamique, notamment le savoir-faire ardoisier et l’usage toujours répandu de la langue galloise. Les attributs principaux se reflètent dans les qualités paysagères et les caractéristiques de l’exploitation des carrières, notamment les zones de travail reliques, les terrils de déblais et les voies de transport, ainsi que les établissements et les infrastructures sociales associés. Les établissements historiques présentent des niveaux d’authenticité différents et néanmoins acceptables qui doivent être étroitement suivis et contrôlés grâce au système de gestion et aux plans de gestion locaux respectifs.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien en série et son environnement bénéficient des plus hauts niveaux de protection grâce à l’application de la législation existante : la loi sur les monuments anciens et les zones archéologiques de 1979, la loi sur l’aménagement du territoire de 1990, la loi sur l’aménagement (bâtiments classés et zones de conservation) de 1990, la loi sur l’environnement historique (pays de Galles) de 2016 et par la mise en œuvre des politiques du plan de développement local conjoint de Gwynedd et Anglesey et du plan de développement local du parc national de Snowdonia.

Les attributs de la valeur universelle exceptionnelle ont été définis et articulés au sein du plan de gestion du paysage d’ardoise du nord-ouest du pays de Galles, qui établit les stratégies et mécanismes fondamentaux grâce auxquels la gestion du bien en série sera assurée. Ces mesures sont complétées au niveau local par plusieurs plans de gestion locaux, élaborés en collaboration avec les propriétaires fonciers, qui donnent des informations et des recommandations pratiques propres à chaque site. La responsabilité de la mise en œuvre du plan de gestion incombera à un groupe directeur du partenariat multi-organisationnel établi par l’organisation dirigeante, auquel rendra compte un coordinateur du patrimoine mondial dûment désigné. L’ensemble des éléments constitutifs de la série du bien se trouvent dans des parties du pays de Galles qui font déjà l’objet d’une protection paysagère solide grâce à la désignation de parc national et au classement en tant que paysage d’intérêt historique exceptionnel. Ces mesures offriront une protection supplémentaire à l’environnement et aux vues principales au sein et hors du bien en série, grâce à une application stricte des mécanismes statutaires en place. Il n’y a pas d’exploitation minière ou de carrière en activité au sein du bien en série ; l’activité minière a lieu dans la zone protégée étendue située en dehors des limites du bien en série. L’application des procédures de gestion statutaires existantes permettra de s’assurer que cela n’a pas d’impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien en série.

Activités (1)
top