Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

L’UNESCO soutient l’éco-tourisme et les activités génératrices de revenus au Parc national de la Lopé

vendredi 20 mai 2022 à 17:00
access_time Lecture 2 min.
© Eric Loddé

L’UNESCO et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon signent un accord pour soutenir l’éco-tourisme et les activités génératrices de revenus au Parc national de la Lopé.

Le partenariat conclu entre l’UNESCO et l’ANPN à hauteur de 200,000 dollars pour une période de 2 ans contribuera à matérialiser une vision à long-terme pour appuyer les communautés riveraines du Parc national de la Lopé à établir un liant entre l'éco-tourisme et les activités génératrices de revenus. Ce partenariat soutiendra en particulier :

  • Le développement de l'éco-tourisme à travers la mise en œuvre de programmes de valorisation du patrimoine culturel et d'éducation environnementale, y compris la valorisation de l’éco-musée du Parc national de la Lopé;
  • Le développement d'activités génératrices de revenus pour les communautés locales à travers le soutien à des initiatives agricoles ;
  • La mise en place des mesures de protection et de surveillance des ensembles historiques, y compris la réalisation de fouilles archéologiques sur deux sites majeurs et la réalisation de prospections de gravures rupestres.

Les activités prévues dans ce partenariat s'inscrivent dans la mise en œuvre des recommandations du Comité du patrimoine mondial pour l’amélioration et valorisation de la gestion du site. Elles donneront continuité au travail initié par l’UNESCO et l’ANPN dans le cadre du projet Initiative pour le patrimoine mondial forestier d’Afrique centrale - CAWHFI (2016-2021), qui a réhabilité l’éco-musée du Parc national de la Lopé en 2021 après plus de dix ans de fermeture et a réalisé des recherches archéologiques qui ont permis de dater des outils de pierre taillée révélant les plus anciennes preuves de la présence humaine dans le bassin du Congo, estimée à au moins 600 000 ans.

Ce partenariat est possible grâce au soutien financier du Gouvernement de la Norvège qui appuie l’UNESCO dans la mise en œuvre de plusieurs programmes destinés à soutenir la conservation des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en Afrique, dont l' « Écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda ». Ce site mixte (nature/culture) a été inscrit sur la Liste du patrimoine en 2007 en raison de ses remarquables paysages de forêts-savanes illustrant les processus écologiques et biologiques d'adaptation des espèces et des habitats au changement climatique postglaciaire, ainsi que pour ses nombreux vestiges de cultures passées.

 

vendredi 20 mai 2022 à 17:00
access_time Lecture 2 min.
Activités (1)
États parties (2)
Régions (1)
Afrique
top