Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Temples mégalithiques de Malte

Malte
Facteurs affectant le bien en 2008*
  • Activités illégales
  • Habitat
  • Installations d’interprétation pour les visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Absence de plan de gestion, nécessité de créer un centre d’accueil des visiteurs, des abris de protection et des sentiers piétonniers, constructions illégales.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2008
Demandes approuvées : 2 (de 1981-1998)
Montant total approuvé : 74 073 dollars E.U.
1998 Emergency Assistance for Hagar Qim, Megalithic Temples, ... (Approuvé)   72 448 dollars E.U.
1981 2-week consultant mission to advise on setting up a ... (Approuvé)   1 625 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2008**

1994 : mission de l’UNESCO ; 2001 : mission de l’ICOMOS ; 2006 : mission de l’ICCROM

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Un projet de plan de gestion élaboré par Heritage Malta (l’Agence nationale pour les musées, la conservation et le patrimoine culturel) a été reçu par le Centre du patrimoine mondial le 1er février 2008 et a été examiné par l’ICOMOS.

Ce plan a été préparé en totale conformité avec les demandes du Comité. Après avoir présenté les paramètres requis pour les biens et monuments du patrimoine mondial en terme de gestion, le plan expose une série d’objectifs classés en objectifs globaux à long terme, objectifs légaux et juridiques, objectifs en terme de politique d’orientation, d’utilisation des terrains, de tourisme de développement durable, de gestion des visiteurs, de gestion des activités sportives et de loisirs, d’impacts sur les communautés locales, de conservation, de recherche et de documentation. La réalisation de ces objectifs est définie dans le cadre de 29 actions spécifiques.

L’Etat partie a aussi remis un rapport complémentaire le 4 mars 2008 sur l’action entreprise en ce qui concerne le centre d’accueil des visiteurs, les couvertures de protection, et les sentiers piétonniers, et ce, en réponse à la demande du Comité du patrimoine mondial. Les trois projets principaux ont été ceux destinés (1) au Parc archéologique de Hagar Qim et Mnajdra, (2) aux temples de Tarxien et (3) aux temples de Ggantija. Des dessins et des plans détaillés n’ont été remis que pour les éléments relatifs à (1) dont la conception des parties principales a été achevée. Dans le rapport de 2007, il avait été précisé que les travaux sur le site devaient commencer au second semestre de 2007. En raison d’un certain nombre d’améliorations à faire et de mesures d’atténuation à prendre, les travaux ont désormais été reprogrammés aux 2e et 3e trimestres 2008. Les plans et dessins détaillés des temples de Tarxien seront remis plus tard au cours de l’année 2008 et ceux concernant les temples de Ggantija au début de 2009.

Décisions adoptées par le Comité en 2008
32 COM 7B.100
Temples mégalithiques de Malte (Malte) (C 132 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.80 et 31 COM 7B.115, adoptée respectivement lors de ses 29e (Durban, 2005) et 31e sessions (Christchurch, 2007),

3. Prenant note de l'achèvement du projet de plan de gestion par l'État partie,

4. Prie instamment l'État partie de travailler à sa finalisation, son approbation, et sa mise en oeuvre ;

5. Approuve les progrès accomplis par l'État partie dans la conception du centre d'accueil des visiteurs du Parc archéologique de Hagar Qim et de Mnajdra et des abris de protection, en ayant tenu compte des conseils de la mission d'expertise de 2006 concernant ces éléments du bien et demande à l'État partie de prendre en considération la minimisation des impacts de la construction des éléments susmentionnés sur la valeur universelle exceptionnelle et sur l'intégrité visuelle du bien ;

6. Demande également à l'État partie de remettre trois exemplaires sur papier et en ligne du plan de gestion final pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, un rapport sur sa mise en place ainsi qu'un rapport sur les travaux entrepris au Parc archéologique de Hagar Qim et de Mnajdra et sur les travaux proposés sur les sites des temples de Tarxien et de Ggantija.

Projet de décision : 32 COM 7B.100

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 29 COM 7B.80 et 31 COM 7B.115, adoptée respectivement lors de ses 29e (Durban, 2005) et 31e (Christchurch, 2007) sessions,

3. Prenant note de l’achèvement du projet de plan de gestion par l’Etat partie,

4. Prie instamment l’Etat partie de travailler à sa finalisation, son approbation, et sa mise en œuvre ;

5. Approuve les progrès accomplis par l’Etat partie dans la conception du centre d’accueil des visiteurs du Parc archéologique de Hagar Qim et de Mnajdra et des abris de protection, en ayant tenu compte des conseils de la mission d’expertise de 2006 concernant ces éléments du bien et demande à l’Etat partie de prendre en considération la minimisation des impacts de la construction des éléments ci-dessus mentionnés sur la valeur universelle exceptionnelle et sur l’intégrité visuelle du bien ;

6. Demande également à l’Etat partie de remettre trois copies imprimées et électroniques du plan de gestion final pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, un rapport sur sa mise en place ainsi qu’un rapport sur les travaux entrepris au Parc archéologique de Hagar Qim et de Mnajdra et sur les travaux proposés sur les sites des temples de Tarxien et de Ggantija.

 

Année du rapport : 2008
Malte
Date d'inscription : 1980
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 32COM (2008)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top