Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento

Uruguay
Facteurs affectant le bien en 2009*
  • Développement commercial
  • Infrastructures de transport maritime
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Vastes infrastructures et/ou installations touristiques / de loisirs
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Projet architectural et urbain inadéquat consistant en la construction d’une marina et d’un casino-hôtel sur le vieux port

b) Nécessité de renforcer le plan de gestion du quartier historique

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2009

Montant total accordé au bien : mission technique financée par le Fonds en dépôt espagnol alloué au patrimoine mondial

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2009
Demandes approuvées : 2 (de 1994-2009)
Montant total approuvé : 35 000 dollars E.U.
2009 Colonia del Sacramento Historic Quarter Management ... (Approuvé)   30 000 dollars E.U.
1994 Preparation of a nomination file of Barrio Historico de ... (Approuvé)   5 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2009**

Avril 2002 et mai 2004 : missions de suivi réactif de l'ICOMOS ; juin 2008 : mission technique de l'ICOMOS 

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

Une mission technique de l’icomos a eu lieu en juin 2008 pour évaluer la situation et l’impact potentiel du projet Marinas de Sacramento sur la valeur universelle exceptionnelle, l’authenticité et l’intégrité du bien. 

 

Le Centre du patrimoine mondial a reçu le 17 janvier 2009 le rapport de l’État partie qui répond à la décision 32 COM 7B.128 prise par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session (Québec, 2008).

 

a) Nécessité d’améliorer la planification de la gestion, achèvement du plan de gestion et mise en place d’une autorité de gestion chargée de coordonner les activités des nombreux acteurs nationaux et locaux, organisations et intervenants associés

L’État partie indique que le Consejo Ejecutivo Honorario de Colonia del Sacramento (Conseil exécutif honoraire pour for Colonia del Sacramento), qui est un service de la Commission nationale du patrimoine culturel, sera responsable de la gestion du site. Il sera intégré dans un groupe pluridisciplinaire avec participation de spécialistes de divers secteurs, notamment des représentants de la municipalité et de la société civile. Le Conseil, qui dispose de ses propres bureaux, servira également de dépositaire central des informations et devrait être doté d’un SIG (système d’information géographique) pour gérer les données. Ses fonds de fonctionnement seront fournis par le ministère de l’Éducation et de la Culture pour lui permettre de faire face à ses nouvelles fonctions de gestion. Des contrats de sous-traitance seront conclus avec des techniciens qui apporteront des compétences spécialisées et stables pour renforcer les efforts de gestion.

 

Une lettre officielle pour lancer le processus de demande d’assistance internationale a été reçue par le Centre du patrimoine mondial le 26 décembre 2008 ; la demande officielle est actuellement en cours de préparation par l’Etat partie. Elle est destinée à couvrir l’achèvement du plan de gestion et des premiers contacts ont été établis avec la municipalité pour assurer sa participation au processus de planification.

 

b) Suspension du projet de Marinas de Sacramento jusqu’à ce que des solutions de remplacement sans impacts négatifs sur la valeur universelle exceptionnelle du bien soient trouvées, et soumission d’autres propositions

L’État partie indique que la municipalité de Colonia a accepté la décision du Comité du patrimoine mondial de suspendre le projet en octobre 2008 et d’évaluer sa relocalisation. La municipalité a également indiqué son engagement de faire connaître tout nouveau projet proposé dans la zone protégée, afin qu’il soit évalué en temps opportun par les autorités compétentes et le Comité du patrimoine mondial.

 

c) Extension du bien pour inclure la « Baie et les îles de la Ville de Colonia del Sacramento »

Le ministère de l’Éducation et de la Culture a l’intention de demander l’assistance préparatoire pour élaborer une proposition d’extension du bien.

 

 

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives notent que Colonia de Sacramento a subi d’importants changements depuis son inscription sur la Liste du patrimoine mondial : d’un côté les visites et le tourisme se sont intensifiés et de l’autre la population locale a diminué dans le centre historique, situation soulignée par l’État partie lors de l’exercice de rapport périodique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (2002-2004).

 

Bien que le tissu des bâtiments historiques soit dans un état de conservation relativement bon, il reste des problèmes qui ne sont pas résolus et qui pourraient mettre en péril la valeur universelle exceptionnelle, l’authenticité et l’intégrité du bien. On peut souligner parmi eux la pression et la détérioration résultant des visites non contrôlées et du dépassement de la capacité de charge, les modifications de la fonction et de l’utilisation des bâtiments historiques abandonnés par leurs habitants traditionnels et la hausse des prix de l’immobilier. De plus, l’efficience de la gestion et l’efficacité de la conservation technique ont besoin d’améliorations, des interventions continuent d’être effectuées de façon désordonnée, il n’y a pas d’instructions précises pour le traitement des façades, les couleurs et autres interventions et aucun mécanisme n’est en place pour régir les interventions inappropriées. Toutes ces questions doivent être traitées de toute urgence dans un plan de gestion complet, participatif et axé sur la valeur pour établir des propositions adéquates, efficaces et viables.

 

Décisions adoptées par le Comité en 2009
33 COM 7B.146
Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento (Uruguay) (C 747)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.128, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008), et les recommandations des missions de suivi de 2002, 2004 et 2008,

3. Prend note de la décision prise par l'État partie d'arrêter les travaux de construction du projet de Marinas de Sacramento prévu ;

4. Note avec satisfaction les progrès accomplis dans l'établissement d'une autorité de gestion et encourage l'État partie à lui apporter un soutien technique et financier afin qu'elle puisse fonctionner efficacement en tant qu'entité de coordination et de réglementation ;

5. Demande à l'État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de soumettre au Comité du patrimoine mondial toute nouvelle proposition de projet pouvant avoir une incidence sur la zone inscrite, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS ;

6. Prie instamment l'État partie d'élaborer et de finaliser un plan de gestion complet pour le bien, avec les plans de zonage et d'utilisation des terres à intégrer dans les autres outils de planification ;

7. Invite l'État partie à soumettre le plus rapidement possible une demande d'assistance internationale pour élaborer une proposition d'extension du bien ;

8. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Projet de décision : 33 COM 7B.146

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.128, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008), et les recommandations des missions de suivi de 2002, 2004 et 2008,

3. Prend note de la décision prise par l’État partie d’arrêter les travaux de construction du projet de Marinas de Sacramento prévu ;

4. Note avec satisfaction les progrès accomplis dans l’établissement d’une autorité de gestion et encourage l’État partie à lui apporter un soutien technique et financier afin qu’elle puisse fonctionner efficacement en tant qu’entité de coordination et de réglementation ;

5. Demande à l’État partie, conformément au paragraphe 172 des Orientations, de soumettre au Comité du patrimoine mondial toute nouvelle proposition de projet pouvant avoir une incidence sur la zone inscrite, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS ;

6. Prie instamment l’État partie d’élaborer et de finaliser un plan de gestion complet pour le bien, avec les plans de zonage et d’utilisation des terres à intégrer dans les autres outils de planification ;

7. Invite l’État partie à soumettre le plus rapidement possible une demande d’assistance internationale pour élaborer une proposition d’extension du bien ;

8. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2011, un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien et sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Année du rapport : 2009
Uruguay
Date d'inscription : 1995
Catégorie : Culturel
Critères : (iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 33COM (2009)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top