Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Centre historique de Naples

Italie
Facteurs affectant le bien en 2011*
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence d’entretien et de suivi continus du tissu urbain ;

b) Faiblesses dans la coordination du processus complexe de sauvegarde et de développement ; absence de plan de gestion ;

c) Absence de document établissant clairement les limites du bien ; absence de zone tampon.

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO jusqu'en 2011

Montant total : 201 900 dollars EU provenant du fonds-en-dépôt “Un plan de gestion pour le centre historique de Naples” 2010-2011

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2011
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2011**

Décembre 2008: mission consultative conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2011

Le 31 janvier 2011, l’Etat partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien. Ce rapport fournit des informations détaillées concernant les conclusions principales de la mission consultative conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS menée du 9 au 13 décembre 2008, et la mise en œuvre de ses recommandations. Il contient également des informations sur la préparation du plan de gestion et sur la mise en œuvre générale de la décision 33 COM 7B.110 par la mairie de Naples en sa qualité de gestionnaire de site du bien inscrit.

a) Plan de gestion

À sa 33e session (Séville 2009), le Comité du patrimoine mondial a prié instamment les autorités d’entamer la préparation d’un plan de gestion en concertation pleine et entière avec tous les acteurs, le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS.

Le 3 février 2010, l’UNESCO et la mairie de Naples, en liaison avec le Gouvernement italien, ont signé un accord de fonds-en-dépôt permettant à l’UNESCO d’aider à la mise en œuvre d’un projet intitulé « Un plan de gestion pour le centre historique de Naples ». Le projet a pour principal objectif de conseiller et d’épauler la mairie de Naples, en concertation étroite avec le Ministère italien de la culture, en vue de l’élaboration d’un plan de gestion pour la protection efficace du bien, conformément aux conclusions du rapport périodique pour la région Europe et Amérique du Nord (2006) et à la décision 33 COM 7B.110 (Séville 2009). Deux réunions d’experts internationaux de la gestion des biens urbains, organisées conjointement par l’UNESCO et la mairie de Naples, se sont tenues à Naples en juin et en novembre 2010 en vue de fixer le cadre de référence général du projet de plan, de fournir une analyse des divers scénarios de gestion et de fixer conjointement les objectifs et les stratégies du plan de gestion.

Pour la préparation du plan de gestion, le gestionnaire du site et le prestataire d’assistance technique ont adopté l’approche Paysage urbain historique (PUH) telle qu’elle est définie dans le texte du nouveau projet de recommandation sur la conservation des paysages urbains historiques soumis aux Etats membres au mois d’août 2010.

Le rapport des Etats parties note que la mairie de Naples met en place une démarche de gestion structurée et coordonnée où les rôles et les responsabilités sont clairement établis, afin de garantir un système de gestion efficace qui tienne compte de la complexité et de la taille du bien ainsi que des multiples défis et de la contribution des principaux acteurs en présence (organismes publics et privés tels que l’Autorité portuaire, les associations professionnelles, les milieux universitaires, les experts individuels et la société civile) ; à cette fin est organisée une série d’ateliers avec les représentants des principales parties prenantes. Le projet de plan de gestion a été présenté aux habitants de Naples lors d’une série de réunions organisées par la mairie de Naples en décembre 2010 et janvier 2011.

Le plan prévoit la création au sein de la mairie de Naples d’une nouvelle structure de gestion, placée sous l’autorité directe du maire, qui sera mandatée pour entreprendre et coordonner les actions requises pour mettre en oeuvre les principes et priorités définis par le plan de gestion et agira en qualité de gestionnaire du site pour le bien.

Le plan de gestion aborde également la conservation intégrée de l’ensemble du tissu urbain de Naples et de l’esprit du lieu, en mettant l’accent sur le patrimoine tant monumental que non-monumental; il fixe en outre des critères et des priorités pour la mise en œuvre de grands projets de réhabilitation dans le périmètre du bien inscrit.

Le plan de gestion a été soumis au Centre du patrimoine mondial le 31 janvier 2011.

Au sujet des autres problèmes spécifiques soulevés par la mission consultative de 2008, à savoir les menaces liées à la circulation intense (embouteillages, pollution atmosphérique, bruit, vibrations) et les risques qu’elle représente pour l’intégrité physique, environnementale et sociale du centre historique, le plan de gestion comprend un “plan de circulation” assorti de mesures ad hoc pour surveiller et réduire les effets négatifs de cette circulation intense. Le plan comprend également des mesures visant à renforcer la coordination entre les politiques de promotion du tourisme culturel concernant les biens inscrits au Patrimoine mondial situés à proximité de Naples. Enfin, il identifie des actions susceptibles d’améliorer le soutien apporté aux quartiers culturels du centre historique.

Faisant référence au « Forum universel des cultures » programmé à Naples en 2013 et qui devrait attirer un grand nombre de touristes, l’Etat partie indique dans son rapport qu’il entend faire appel à un financement du Fonds européen de développement régional 2007-2013 ainsi qu’à un supplément de ressources publiques dans le but de restaurer des bâtiments historiques situés dans le centre historique et de redynamiser les vastes zones jouxtant le centre historique qui accueilleront la manifestation.  

b) Limites du bien et zone tampon

Le 31 janvier 2011, l’Etat partie, en réponse à la demande formulée par le Comité du patrimoine mondial dans sa décision 33 COM 7B.110, a également soumis un ensemble de plans indiquant clairement les limites du bien au moment de son inscription. Il a en outre présenté un premier projet de déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle en même temps qu’une proposition de modification mineure des limites tendant à agrandir le site du bien inscrit et à établir une zone tampon (documents WHC-11/35.COM/8B et WHC-11/35.COM/8D). Celle-ci inclut le périmètre comprenant le port géré par l’Autorité portuaire, conformément aux recommandations de la mission consultative de 2008 et aux recommandations des réunions d’experts susmentionnées concernant l’élaboration du plan de gestion. 

Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2011

Le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS prennent note des efforts de l’Etat partie pour mettre en œuvre les recommandations de la mission consultative de 2008 et l’encouragent à appliquer pleinement les principes et mesures énoncés dans le plan de gestion. Bien qu’aucun rapport ne soit requis pour la prochaine session du Comité, le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives demandent à l’Etat partie de les tenir informés de la poursuite de la mise en œuvre des mesures et de toute évolution ou projet nouveau qui pourrait avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations, et de rendre compte de l’avancement de la mise en œuvre des recommandations dans le cadre du prochain exercice de soumission des rapports périodiques pour l’Europe et l’Amérique du Nord qui doit être lancé en 2012. 

Décisions adoptées par le Comité en 2011
35 COM 7B.97
Centre historique de Naples (Italie) (C 726)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.110 qu'il a adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Prend note des informations fournies par l'État partie sur la mise en œuvre des recommandations de la mission consultative conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2008 ainsi que sur la préparation du plan de gestion relatif au bien;

4. Se accueille favorablement l'achèvement du plan de gestion relatif au bien et encourage l'État partie à mettre pleinement en œuvre les principes et actions énoncés dans le plan de gestion, en particulier en ce qui concerne la création d'une nouvelle structure de gestion pour le bien;

5. Demande à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de la mise en œuvre des recommandations de la mission de 2008 et des stratégies décrites dans le plan de gestion, ainsi que de faire rapport sur les progrès accomplis lors du prochain exercice de soumission des rapports périodiques qui doit être lancé en 2012.

35 COM 8B.56
Biens Culturels - Examen des modifications mineures des limites - Centre historique de Naples (Italie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-11/35.COM/8B.Add et WHC-11/35.COM/INF.8B1.Add,

2. Approuve la proposition de modification mineure des limites du Centre historique de Naples, Italie;

3. Approuve la proposition de zone tampon pour le Centre historique de Naples, Italie;

4. Exprime son inquiétude sur le danger récurrent, malgré les efforts notables de l'État partie, de privilégier les bâtis et espaces prestigieux au détriment du tissu urbain modeste et fragile, du patrimoine immatériel, des activités économiques traditionnelles et recommande que l'État partie consacre une partie des fonds récoltés à ce rééquilibrage.

35 COM 8D
Clarifications des limites et des superficies des biens par les Etats parties en réponse à l’Inventaire rétrospectif

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le Document WHC-11/35.COM/8D,

2. Rappelant la Décision 34 COM 8D, adoptée lors de sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Reconnaît l'excellent travail accompli par les États parties dans la clarification de la délimitation de leurs biens du patrimoine mondial et les remercie pour leurs efforts visant à améliorer la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial ;

4. Rappelle que le Centre du patrimoine mondial ainsi que les organisations consultatives ne seront pas en mesure d'examiner des propositions de modifications mineures ou importantes des limites pour les biens du patrimoine mondial lorsque les limites ne sont pas claires ;

5. Prend note des clarifications des limites et des superficies de biens fournies par les États parties suivants en réponse à l'Inventaire rétrospectif, telles que présentées dans l'annexe du Document WHC-11/35.COM/8D :

  • Algérie: Timgad;
  • Australie: Parc national de Kakadu;
  • Espagne: Alhambra, Generalife et Albaicín, Grenade; Cathédrale de Burgos;
  • Fédération de Russie: Volcans du Kamchatka;
  • France: Cathédrale d'Amiens; Cathédrale Notre-Dame, ancienne abbaye Saint-Remi et palais de Tau, Reims; Cathédrale de Bourges; Centre historique d'Avignon: Palais des papes, ensemble épiscopal et Pont d'Avignon; Ville fortifiée historique de Carcassonne; Site historique de Lyon;
  • Géorgie: Haut Svaneti;
  • Italie: Art rupestre du Valcamonica; Centre historique de Naples; Villa romaine du Casale;
  • Madagascar: Réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha;
  • Ouganda: Forêt impénétrable de Bwindi; Monts Rwenzori;
  • République arabe syrienne: Ancienne ville de Damas;
  • République tchèque: Centre historique de Český Krumlov; Kutná Hora: le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec.

6. Demande aux États parties européens, arabes et africains n'ayant pas encore répondu aux questions soulevées dans le cadre de l'Inventaire rétrospectif de bien vouloir fournir toutes les clarifications ainsi que la documentation demandée le plus rapidement possible et d'ici le 1 décembre 2011 au plus tard.

Projet de décision : 35 COM 7B.97

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.110 qu’il a adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Prend note des informations fournies par l’Etat partie sur la mise en œuvre des recommandations de la mission consultative conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2008 ainsi que sur la préparation du plan de gestion relatif au bien ;

4. Se félicite de la finalisation du plan de gestion relatif au bien et encourage l’Etat partie à mettre pleinement en œuvre les principes et actions énoncés dans le plan de gestion, en particulier en ce qui concerne la création d’une nouvelle structure de gestion pour le bien ;

5. Demande à l’Etat partie de tenir le Centre du patrimoine mondial informé de la mise en œuvre des recommandations de la mission de 2008 et des stratégies décrites dans le plan de gestion, ainsi que de faire rapport sur les progrès accomplis lors du prochain exercice de soumission des rapports périodiques qui doit être lancé en 2012.

Année du rapport : 2011
Italie
Date d'inscription : 1995
Catégorie : Culturel
Critères : (ii)(iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 35COM (2011)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top