Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite

Arabie saoudite
Facteurs affectant le bien en 2019*
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Infrastructures hydrauliques
  • Installations d’interprétation pour les visiteurs
  • Installations localisées
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Autres menaces :

    Impact visuel d'un barrage de récupération d’eau de pluie et d'un château d'eau

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Nécessité d'étendre la zone tampon de l’élément constitué par le djebel Umm Sinman
  • Impact visuel du barrage de récupération d’eau de pluie près de Jubbah et du château d'eau à l’est du djebel Umm Sinman
  • Absence d'infrastructures à destination des visiteurs et d'une stratégie de gestion du tourisme
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2019
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2019**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2019

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation le 17 décembre 2018. Une mise à jour, disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1472/documents/, qui comprend diverses annexes, a été soumise le 19 février 2019 et rapporte les faits suivants :

  • L’État partie signale le précédent agrandissement de la zone tampon de 100 à 150 mètres et réaffirme que la zone de l’agrandissement supplémentaire proposé, de 1.0 à 1,5 km à l’ouest et au sud, est composée de hautes dunes de sable qui rendent la zone impropre à tout type de développement susceptible d’avoir un impact visuel négatif sur l’intégrité du bien. L’État partie maintient par conséquent que cet agrandissement supplémentaire fonctionne efficacement au titre de zone tampon. L’État partie cite également la coordination étroite entre les autorités nationales et municipales. Des bornes de délimitation ont été implantées, et l’équipe de suivi du site a été renforcée pour contrer toute infraction qui mettrait en danger la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien ;
  • De nouvelles informations sont transmises sur la présentation du bien aux visiteurs, dont la construction de parcours surélevés, la conception de nouveaux panneaux d’information, la modification de l’accès routier, y compris la réduction du trafic automobile au sein du site élément de djebel Um Sinman, ainsi que la publication d’un ouvrage scientifique sur l’art rupestre de la région qui devrait être imprimé en 2019 ;
  • Les travaux de masquage achevés en 2015 ont été endommagés en 2017 par négligence et dégradation jusqu’à leur destruction. L’État partie organise actuellement la nouvelle plantation de la dérivation d’eau de pluie en concertation avec la municipalité ;
  • Un système de suivi de l’art rupestre a été développé et des équipements ont été installés depuis 2015. La formation du personnel à l’utilisation des équipements de suivi est en cours ;
  • Il est indiqué que plusieurs priorités de gestion et de coordination sont prises en compte pour 2019, y compris celles relatives aux problèmes mentionnés ci-dessus en plus des campagnes de nettoyage, des programmes de sensibilisation contre le vandalisme, l’installation de l’éclairage, d’une signalisation et d’autres équipements, ainsi que l’amélioration de la sûreté et de la sécurité du site.
Analyse et Conclusion du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives en 2019

Le Comité du patrimoine mondial a précédemment recommandé l’agrandissement de la zone tampon d’un élément du bien – djebel Umm Sinman. La décision la plus récente du Comité (41 COM 7B.85) demandait à l’État partie d’établir clairement si la formalisation de l’extension de la zone tampon de 1.0 à 1,5 km, comme originellement recommandé par le Comité, faisait l’objet d’empêchements. Dans son rapport, l’État partie réaffirme que la zone agrandie est déjà protégée par la topographie naturelle et que la coordination avec les municipalités et le suivi du site en garantira la protection. Toutefois, aucune information n’est transmise concernant tout empêchement quant à la formalisation d’une zone tampon agrandie. Il est recommandé que le Comité réitère sa demande à l’État partie de mettre en œuvre un agrandissement formel de la zone tampon de l’élément de djebel Umm Sinman afin d’empêcher tout impact visuel sur l’intégrité du bien.

L’État partie a pris en compte les trois problèmes notés dans la précédente décision du Comité :

  • S’agissant des travaux de masquage, il est clair qu’une partie de ces travaux a échoué en raison de négligences et de dommages intentionnels, ce qui est préoccupant. Les efforts de l’État partie pour remédier à ces dommages sont accueillis favorablement, même si le calendrier exact de remédiation n’est pas indiqué dans le rapport. Il est par conséquent recommandé que le Comité demande qu’une actualisation sur ce sujet soit transmise au Centre du patrimoine mondial ;
  • Concernant les infrastructures à destination des visiteurs, les travaux ne sont pas terminés et aucun calendrier n’a été transmis ;
  • S’agissant du suivi, si les équipements ont été installés, le personnel n’a pas encore été formé au suivi. L’information de l’État partie selon laquelle cette formation sera effectuée lors des prochains mois est accueillie favorablement.

L’objectif de la demande précédente du Comité était de constater la réussite de ces activités dans le cadre du plan de gestion du bien. Dans tous les cas, l’évaluation de ces activités est actuellement prématurée.

Décisions adoptées par le Comité en 2019
43 COM 7B.53
Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite (Arabie saoudite) (C 1472)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.85, adoptée à sa 41session (Cracovie, 2017),
  3. Réitère ses demandes à l’État partie de mettre en œuvre un agrandissement formel de la zone tampon de l’élément de djebel Umm Sinman de 1.0 à 1,5 km à l’ouest et au sud, et ce, afin d’empêcher tout impact visuel sur l’intégrité du bien ;
  4. Note avec préoccupation l’échec de certains travaux de masquage en raison de négligences et de dommages intentionnels ;
  5. Demande à l’État partie de fournir un rapport sur les projets prévus et en cours relatifs aux travaux de masquage, aux infrastructures et au suivi des visiteurs dans le cadre du plan de gestion du bien, y compris un calendrier de mise en œuvre ;
  6. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 45e session en 2021.
Projet de décision : 43 COM 7B.53

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.85, adoptée à sa 41esession (Cracovie, 2017),
  3. Réitère ses demandes à l’État partie de mettre en œuvre un agrandissement formel de la zone tampon de l’élément de djebel Umm Sinman de 1.0 à 1,5 km à l’ouest et au sud, et ce, afin d’empêcher tout impact visuel sur l’intégrité du bien ;
  4. Note avec préoccupation l’échec de certains travaux de masquage en raison de négligences et de dommages intentionnels ;
  5. Demande à l’État partie de fournir un rapport sur les projets prévus et en cours relatifs aux travaux de masquage, aux infrastructures et au suivi des visiteurs dans le cadre du plan de gestion du bien, y compris un calendrier de mise en œuvre ;
  6. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 45e session en 2021.
Année du rapport : 2019
Arabie saoudite
Date d'inscription : 2015
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)
Documents examinés par le Comité
Rapport de lʼÉtat partie sur lʼétat de conservation
Rapport (2018) .pdf
arrow_circle_right 43COM (2019)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top