Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Tropiques humides de Queensland

Australie
Facteurs affectant le bien en 2001*
  • Autres modifications du climat
  • Espèces envahissantes/exotiques terrestres
  • Exploitation hydraulique
  • Infrastructures de transport de surface
  • Installations d’interprétation pour les visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Manque de financements (problème résolu);
  • Processus de planning retardé (problème résolu);
  • Projet de développement hydroélectrique (problème résolu);
  • Nécessité d'une évaluation globale des questions relatives au site et d'un plan de conservation (problème résolu)
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2001
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2001**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2001

Précédents débats :
Vingt-quatrième session du Comité : page 111 de l'Annexe X
Vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau : para. I.5

Questions principales : Mise en œuvre d'un plan de gestion et d'un plan stratégique ; suivi d'espèces introduites ; gestion de l'utilisation du sol et des impacts humains.

Nouvelles informations : L'Etat partie, par lettre datée du 18 avril 2001, a transmis au Centre sa réponse concernant les champs d'action prioritaires décrits dans le rapport de l'ACUICN étudié par la vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau. La réponse de l'Etat partie a été transmise à l'UICN pour étude.

Action requise

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les commentaires et observations de l'UICN sur la réponse du Gouvernement australien aux champs d'action prioritaires définis dans le rapport de l'ACUICN lors de sa session et prendre les décisions appropriées.

Décisions adoptées par le Comité en 2001
25 BUR V.116-118
Tropiques humides de Queensland (Australie)

V.116     Le Bureau a noté que l’Etat partie, par lettre datée du 18 avril 2001, a transmis au Centre sa réponse concernant les champs d'action prioritaires décrits dans le rapport de l'ACUICN étudié par la vingt-quatrième session extraordinaire du Bureau. La réponse de l'État partie a été transmise à l'UICN pour étude.

V.117     Le Délégué de l’Australie a informé le Bureau qu’il mettait au point une proposition pour information du Comité à Helsinki, en décembre 2001, en vue de changer le nom du bien en « Forêts tropicales humides d’Australie ».

V.118     Le Bureau a remercié le Gouvernement australien de s’être conformé aux recommandations du rapport de l’ACIUCN sur l'état de conservation des Tropiques humides de Queensland, qui avait été étudié par le Bureau à Cairns, Australie, en novembre 2000. Le Bureau a noté les réalisations et les engagements de l’État partie et il l’a invité à finaliser son étude en cours de la mise en œuvre de certaines activités par le Commonwealth et le Conseil ministériel des Tropiques humides. Le Bureau a invité l’État partie à envisager d’associer les activités de suivi sur le site des Tropiques humides de Queensland avec le projet UNESCO/UICN/UNF-UNFIP d’expérimentation de l’application d’instruments d’évaluation de l’efficacité de la gestion sur 10 autres sites du patrimoine naturel mondial à travers le monde. Le Bureau a demandé que l’État partie et l’UICN continuent à collaborer pour mettre au point un cadre de gestion pour fonder le suivi de l’avancement annuel de la mise en œuvre des cinq recommandations ciblées présentées dans le rapport de l’ACUICN. Le Bureau a recommandé de constituer le premier rapport sur l’avancement de la mise en œuvre des cinq recommandations ciblées dans le contexte de la soumission de rapports périodiques sur les sites du patrimoine mondial d’Asie et du Pacifique prévue pour 2002-2003.

Année du rapport : 2001
Australie
Date d'inscription : 1988
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)(ix)(x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 25COM (2001)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top