Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Grottes du karst d'Aggtelek et du karst de Slovaquie

Hongrie, Slovaquie
Facteurs affectant le bien en 2002*
  • Exploitation minière
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • activité agricole dans les bassins d'alimentation ayant entraîné une érosion du sol et une infiltration de sédiments dans les Grotte (problème résolu)
  • impacts sur l'environnement karstique dus à des eaux usées communales et à une carrière précédemment en activité (problème résolu)
  • compagnies minières cherchant à ouvrir de nouvelles mines de calcaire dans le Karst slovaque
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2002
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2002**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2002

Précédents débats :
Vingt-cinquième session du Comité – paragraphe VIII.97 / Annexe IX page 119.

Questions essentielles :

Projets miniers ; protection des surfaces du réseau de grottes ; accès au statut de Parc national ; amendements de la loi sur l’exploitation minière ; participation active d’ONG et de la communauté locale.

Nouvelles informations :

Le Ministre slovaque de l’Information a fourni au Centre un rapport daté du 30 janvier 2002, qui a été transmis à l’UICN pour étude. L’UICN déclare que ce rapport indique que le 11 janvier 2002, le Ministre de l’Environnement, après consultation des Ministres concernés, a soumis au Gouvernement slovaque le projet de classement des Grottes du karst slovaque en tant que Parc national. Il a signalé qu’un tel classement améliorerait le niveau de protection du site. Le 29 janvier 2002, ce projet a été débattu par le Conseil législatif du Gouvernement slovaque. Il est prévu que le classement en tant que Parc national entre en vigueur le 1er mars 2002. Le rapport indique que, jusqu’à présent, ce site était une aire paysagère protégée où les activités géologiques et minières n’avaient été autorisées qu’avec l'accord du Service de protection de la nature et du paysage. Les grottes sont également protégées en tant que « monuments naturels nationaux » et elles bénéficient du plus haut niveau de protection. De plus, en 2001, le Conseil national de la République slovaque a décidé que toutes les grottes deviendraient la propriété de l’Etat. A ce jour, aucune permission n’a été accordée pour une quelconque activité géologique ou minière à proximité du réseau de grottes de Skalisty potok-Kunia priepast.

Le rapport mentionne que l’ONG slovaque Sosna s’est inquiétée de la préparation d’un amendement à la loi n° 44/1988 Coll. sur la protection et l’utilisation des ressources minières (Loi sur l’exploitation minière). Le Ministère de l’Environnement a fait des observations sur les projets d’amendements et a réussi à obtenir les modifications souhaitées : l’accord des bureaux régionaux de l’organisme compétent de protection de la nature et du gouvernement local sera notamment nécessaire pour toute nouvelle activité d’exploitation minière. Le rapport indique que le plan territorial de la « Grande Unité territoriale de la Région de Kosice », approuvé en 1998 par le Gouvernement slovaque, ne propose aucune exploitation du calcaire dans le Karst slovaque et en renforce la protection.

L’UICN a reçu un rapport de la campagne de Sosna « Sauvez le karst slovaque », lancée depuis décembre 2000 en partenariat avec l’administration du village de Hrhov (situé dans le Karst slovaque), plusieurs autres ONG slovaques et Proact, groupe international de défense des oiseaux qui proteste contre les destruction d’importants habitats ornithologiques par des campagnes de courriers électroniques adressés aux gouvernements, aux autorités et entreprises d’Etat en Europe. Sosna, craignant que les exploitants agricoles concernés par le classement du Parc national ne soient insuffisamment indemnisés, met au point avec l’administration locale de Hrhov des projets de tourisme durable et d’agriculture biologique.

L’équipe spéciale de la CMAP-UICN sur les Grottes et le Karst approuve l’excellent niveau d’administration de la gestion des grottes, de la recherche et du suivi en ce domaine en Slovaquie. Cela entraîne une amélioration constante de la gestion sur place des sites karstiques.

Action requise
Le Bureau félicite l’Etat partie de son refus de la demande d’exploitation minière qui menaçait le site, et de l’amélioration générale du contrôle législatif des aires protégées et des réseaux de grottes, ainsi que de sa décision de classer le site en Parc national. Il l’engage vivement à appliquer des mécanismes compensatoires ainsi qu’une participation communautaire permanente à la gestion du Parc national. Le Bureau prend acte du rôle de Sosna et de ses partenaires dans l’obtention de résultats positifs pour la protection du site et il encourage l’Etat partie à étudier attentivement des projets de tourisme durable et d’agriculture écologique sur le site et aux alentours.
Décisions adoptées par le Comité en 2002
26 COM 21B.8
Grottes du karst aggtelek et du karst slovaque (Hongrie/Slovaquie)

Le Comité du patrimoine mondial,

Prend note du rapport sur l'état de conservation du site et de la décision du Bureau (document WHC-02/CONF.202/2, paragraphes XII.19-22).

26 BUR XII.19-22
Grottes du karst aggtelek et du karst slovaque (Hongrie/ Slovaquie)

XII.19            Le Bureau a noté que le Ministre slovaque de l’Environnement a fourni au Centre un rapport daté du 30 janvier 2002, qui a été transmis à l’UICN pour étude. Ce rapport  indique que le Ministre de l’Environnement, après consultation des Ministères  concernés, a soumis au Gouvernement slovaque le projet de classement des Grottes du karst slovaque en tant que Parc national. Il a signalé qu’un tel classement améliorerait le niveau de protection du site. Le rapport indique que, jusqu’à présent, ce site était une aire paysagère protégée où les activités géologiques et minières n’avaient été autorisées qu’avec l'accord du Service de protection de la nature et du paysage. Les grottes sont également protégées en tant que « monuments naturels nationaux » et bénéficient du plus haut niveau de protection. De plus, en 2001, le Conseil national de la République slovaque a décidé que toutes les grottes deviendraient la propriété de l’Etat. A ce jour, aucune permission n’a été accordée pour une quelconque activité géologique ou minière à proximité du réseau de grottes de Skalisty potok-Kunia preipast. Le rapport mentionne aussi que le plan territorial de la Grande Unité territoriale de la Région de Kosice, approuvé en 1998 par le Gouvernement slovaque, ne propose aucune exploitation du calcaire dans le Karst slovaque et en renforce la protection.

XII.20            Plusieurs ONG, dont Sosna, ont exprimé leur crainte que les exploitants agricoles concernés par le classement du Parc national ne soient insuffisamment indemnisés et elles élaborent, avec l’administration locale de Hrhov des projets de tourisme durable et d’agriculture biologique. L’équipe spéciale de la CMAP-UICN sur les Grottes et le Karst approuve l’excellent niveau d’administration de la gestion des grottes, de la recherche et du suivi en ce domaine en Slovaquie.

XII.21            L’Observateur de la Slovaquie a informé le Bureau que le nouveau Parc national du Karst slovaque a été classé le 1er mars 2002, dans une nouvelle structure de protection des sites naturels de Slovaquie. Elle a souligné que les autorités de son pays travaillent en étroite concertation avec les ONG sur ces questions pour assurer une bonne consultation et un développement durable de la région.

XII.22            Le Bureau a félicité l’État partie de son refus de la demande d’exploitation minière qui menaçait le site, et de l’amélioration générale du contrôle législatif des aires protégées et des réseaux de grottes, ainsi que de sa décision de classer le site en Parc national. Le Bureau a vivement engagé l’État partie à appliquer des mécanismes compensatoires ainsi qu’une participation communautaire permanente à la gestion du Parc national. Le Bureau a pris acte du rôle de Sosna et de ses partenaires dans l’obtention de résultats positifs pour la protection du site et il a encouragé l’État partie à étudier attentivement des projets de tourisme durable et d’agriculture écologique sur le site et aux alentours.

Il est demandé au Comité de prendre note de la décision du Bureau (voir le document WHC-02/CONF.202/2, paragraphes XII. 19- 22)

Année du rapport : 2002
Hongrie Slovaquie
Date d'inscription : 1995
Catégorie : Naturel
Critères : (viii)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top