Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Delta du Danube

Roumanie
Facteurs affectant le bien en 2000*
  • Exploitation minière
  • Pollution des eaux souterraines
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Nécesité d'établir une législation pour la protection du site (problème résolu)

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2000
Demandes approuvées : 2 (de 1990-1991)
Montant total approuvé : 11 000 dollars E.U.
1991 Expert meeting for the preparation of a management plan ... (Approuvé)   8 000 dollars E.U.
1990 Services of 2 experts to prepare a tentative list and a ... (Approuvé)   3 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2000**
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2000

Le Ministère des Eaux, des Forêts et de la Protection de l'Environnement a informé le Centre le 15 septembre 2000 que la pollution accidentelle au cyanure (Baia Mare, 30 janvier 2000) n'avait pas modifié les écosystèmes de la Réserve de biosphère du Delta du Danube. La vague de pollution a traversé ce site du 26 février au 1er mars 2000, période pendant laquelle la concentration du cyanure a dépassé la limite maximale de 0,01 mg/l admise par les normes roumaines. Le contrôle de la vague de pollution a été réalisé par section et dans certaines sections, les ions de cyanure ont atteint une concentration de 0,043 à 0,049 mg/l. Le rapport conclut que la pollution au cyanure n'a pas d'effets évidents sur la flore et la faune de l'écosystème du delta. Cette conclusion a été confirmée par une déclaration de la Délégation permanente de Roumanie, datée du 8 septembre 2000. Celle-ci informait le Centre que la reprise des activités d'exploitation minière le 13 juin 2000 ne concernait que des vérifications techniques pour le nouveau programme d'exploitation. L'UICN a informé le Centre qu'il est entendu que les projets de modernisation de la fonderie d'or d'Aurul à Baia Mare incluront la construction d'un nouveau barrage d'une capacité de 250,000 m3 qui servira de tampon d'urgence en cas de débordements causés par des pluies excessives. Cette modernisation doit également inclure l'installation d'une unité permanente de désintoxification du cyanure, de générateurs électriques indépendants et de nouveau pipelines permettant à un système de circuit ouvert de redonner aux eaux usées leur "qualité normale". Aurul procède maintenant à des tests techniques en fonctionnant à 60% de sa capacité tandis que des spécialistes contrôlent attentivement l'opération de retraitement des résidus miniers.

L'UICN à mis en garde contre de futures activités d'exploitation minière, étant donné les quatre déversements accidentels de cyanure et de métaux lourds provenant de trois sites miniers de Roumanie qui se sont produits entre janvier et juillet 2000. Il faut étudier attentivement les impacts de telles activités sur les valeurs de patrimoine mondial. L'expérience acquise dans cette aire et dans le Parc national espagnol de Doñana a montré combien il était important que les sociétés minières disposent de plans clairs et efficaces d'atténuation des catastrophes.

Décisions adoptées par le Comité en 2000
24 COM VIII.iii
Rapports sur l’état de conservation de biens naturels dont le Comité a pris note

Rapports sur l'état de conservation de biens naturels dont le Comité a pris note:

La forêt de Belovezhskaya Pushcha/Bialowieza (Bélarus/Pologne)

Parc national de Pirin (Bulgarie)

Réserve de faune du Dja (Cameroun)

Parc national du Gros Morne (Canada)

Parcs des Rocheuses canadiennes (Canada) 

Parc national de la Comoé (Côte d'Ivoire)

Iles Galapagos (Equateur)

Parc national de Komodo (Indonésie)

Parc national de Lorentz (Indonésie)

Parc national /Forêt naturelle du Mont Kenya (Kenya)

Te Wahipounamu - Zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle-Zélande)

Sanctuaire de l'oryx arabe (Oman)

Parc national de Huascaran (Pérou)

Delta du Danube (Roumanie)

Lac Baïkal (Fédération de Russie)

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal)

Parc national de Doñana (Espagne)

Réserve forestière de Sinharaja (Sri Lanka)

Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda)

Ile de Gough (Royaume-Uni)

Zone de conservation de Ngorongoro et Parc national de Serengeti (République-Unie de Tanzanie)

Baie d'Ha-Long (Viet Nam)

Mosi-oa-Tunya/Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe)

Le Bureau pourrait souhaiter adopter la décision suivante et la transmettre au Comité pour en prendre note:

"Le Bureau remercie l'Etat partie d'avoir fourni des informations sur les impacts du déversement accidentel dans l'aire de patrimoine mondial du delta du Danube. Il engage vivement l'Etat partie à considérer l'importance de plans clairs et efficaces d'atténuation des catastrophes pour toutes activités d'exploitation minières présentes ou futures qui pourraient avoir des conséquences sur les valeurs de patrimoine mondial."

Année du rapport : 2000
Roumanie
Date d'inscription : 1991
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 24COM (2000)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top