Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Temple du Soleil à Konârak

Inde
Facteurs affectant le bien en 1999*
  • Tempêtes
  • Autres menaces :

    Déterioration graduelle et instabilité structurelle

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents
  • Pluies de moussons
  • Déterioration graduelle et instabilité structurelle 
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 1999
Demandes approuvées : 2 (de 1986-1997)
Montant total approuvé : 49 500 dollars E.U.
1997 Emergency assistance to urgently conduct a fundamental ... (Approuvé)   39 000 dollars E.U.
1986 Consultants to advise the authorities on the ... (Approuvé)   10 500 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 1999**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1999

Résumé des précédentes délibérations : Le Comité, à sa vingt et unième session en 1997, a demandé au gouvernement indien de présenter à la vingt-deuxième session du Bureau en juin/juillet 1998 un rapport sur les conclusions des études sur la structure à entreprendre avec la subvention d'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial. Le gouvernement indien a également été prié de tenir le Secrétariat informé d'ici là pour permettre à l'UNESCO de mobiliser davantage la coopération internationale et d'entreprendre des mesures correctives en cas de besoin. Bien que l'observateur de l'Inde ait assuré le Comité que le rapport sur les études concernant la structure serait présenté comme il a été demandé, cette étude n'était toujours pas reçue le 4 mai 1999. Par ailleurs, le Centre du patrimoine mondial n'a pas reçu de justification suffisante pour poursuivre l'appui financier à cette étude.

Nouvelles informations : Depuis mai 1998, le Centre du patrimoine mondial a reçu des informations signalant la poursuite de la détérioration des constructions en pierre du Temple du soleil à Konarak. Pour ne citer qu'un exemple, une pierre de deux tonnes provenant de la façade nord-est du porche de Jagamohan serait tombée sur le rebord du Pidha du Temple du soleil le 19 septembre 1998.

Action requise

Le Bureau, après étude des faits nouveaux survenus au Temple du soleil à Konarak, se déclaré sérieusement préoccupé de son état de conservation et demande au gouvernement indien de prendre des mesures d'urgence pour mettre un terme à la détérioration des constructions en pierre de ce site. Le Bureau demande au Centre du patrimoine mondial d'organiser d'urgence une mission pour (a) préparer un rapport sur l’état de conservation du site et sur le caractère approprié des mesures de conservation appliquées ; (b) recommander, si nécessaire, des mesures complémentaires éventuellement requises pour la conservation du site ; et (c) fournir une assistance au gouvernement indien en lui présentant des informations concernant l'étude des structures mise en œuvre avec l'assistance financière de la réserve d'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial allouée en en 1998. Le Bureau demande au Centre du patrimoine mondial de présenter un rapport de la mission pour étude par le Bureau à sa vingt-troisième session extraordinaire et invite le gouvernement indien à clarifier s'il a l'intention de proposer ce site pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1999

Résumé des précédents débats :

Vingt et unième session du Comité – paragraphe VII.51.

Vingt-troisième session du Bureau – paragraphe IV.62.

 

Nouvelles informations : Le Centre du patrimoine mondial a demandé à l’ICOMOS d’organiser une mission de suivi réactif sur le site. Cette mission, conformément à la demande du Bureau à sa vingt-troisième session, doit passer en revue le travail réalisé avec les fonds d’assistance d’urgence de 1997, pour faire rapport sur les mesures nationales entreprises pour mettre un terme à la détérioration des constructions en pierre ainsi qu’aux problèmes d’ingénierie structurelle jugés sérieux. Elle doit également s’entretenir avec le gouvernement indien pour savoir s’il compte ou non proposer ce site pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décisions adoptées par le Comité en 1999
23 BUR IV.B.62
Temple du soleil à Konarak (Inde)

Le Comité, à sa vingt et unième session en 1997, a demandé au gouvernement indien de présenter un rapport sur les conclusions des études sur la structure à entreprendre avec la subvention d'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial. Le gouvernement indien a également été prié de tenir le Secrétariat informé d'ici là pour permettre à l'UNESCO de mobiliser davantage la coopération internationale et d'entreprendre des mesures correctives en cas de besoin. Le rapport sur les études concernant la structure n'a pas été présenté et le Centre du patrimoine mondial n'a pas reçu de justification suffisante pour poursuivre l'appui financier à cette étude.

Depuis mai 1998, le Centre du patrimoine mondial a reçu des informations signalant la poursuite de la détérioration des constructions en pierre du Temple du soleil à Konarak. Pour ne citer qu'un exemple, une pierre de deux tonnes provenant de la façade nord-est du porche de Jagamohan serait tombée sur le rebord du Pidha du Temple du soleil le 19 septembre 1998.

Le Bureau, après étude des faits nouveaux survenus au Temple du soleil à Konarak, s'est déclaré sérieusement préoccupé de son état de conservation et a demandé au gouvernement indien de prendre des mesures d'urgence pour mettre un terme à la détérioration des constructions en pierre de ce site. Le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial d'organiser d'urgence une mission avec l'assistance des organismes consultatifs pour (a) préparer un rapport sur l’état de conservation du site et sur le caractère approprié des mesures de conservation appliquées ; (b) recommander, si nécessaire, des mesures complémentaires éventuellement requises pour la conservation du site ; et (c) fournir une assistance au gouvernement indien en lui présentant des informations concernant l'étude des structures mise en œuvre avec l'assistance financière de la réserve d'assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial allouée en 1998. Le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial de présenter un rapport de la mission pour étude par le Bureau à sa vingt-troisième session extraordinaire et invité le gouvernement indien à clarifier s'il a ou non l'intention de proposer ce site pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

23 COM X.B.38
SOC : Temple du soleil à Konarak (Inde)

X.38 Temple du soleil à Konarak (Inde)

Le Comité a rappelé les rapports de la vingt-troisième session ordinaire et de la vingt-troisième session extraordinaire du Bureau sur l'état de conservation de ce bien et a adopté la décision suivante :

« Le Comité, après étude des aménagements du Temple du soleil à Konarak, s'est déclaré préoccupé de son état de conservation. Le Comité a renouvelé les demandes du Bureau au gouvernement indien de fournir des informations concernant l'étude structurelle mise en oeuvre avec l'assistance financière de la réserve d'urgence du Fonds du patrimoine mondial mise à disposition en 1998. Le Comité a demandé au Centre du patrimoine mondial et à l'ICOMOS de s'en tenir à leurs dispositions pour une mission urgente de suivi réactif, en étroite coopération avec les autorités nationales compétentes. Le Comité a demandé que les conclusions de la mission ICOMOS et les rapports présentés par le gouvernement indien soient soumis pour examen au Bureau à sa vingt-quatrième session. Le Comité a également demandé au Secrétariat et à l'ICOMOS de clarifier si le gouvernement indien avait l'intention de proposer ce site pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril. »

Le Bureau pourrait souhaiter formuler une décision après examen du rapport qui doit être présenté par le Secrétariat à la vingt-troisième session extraordinaire du Bureau.

Année du rapport : 1999
Inde
Date d'inscription : 1984
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(iii)(vi)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top