Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Centre historique de Shakhrisyabz

Ouzbékistan
Facteurs affectant le bien en 2004*
  • Cadre juridique
  • Eau (pluie/nappe phréatique)
  • Humidité relative
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Tremblement de terre
  • Autres menaces :

    Grosses fissures et affaissement des murs

Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression urbaine, pression du tourisme ; manque de capacité en matière de techniques de conservation, absence de mécanisme de gestion (notamment législatif), absence de système de suivi, absence de présentation et d’interprétation, manque de ressources humaines ou financières ; tremblement de terre 

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2004
Demandes approuvées : 1 (de 1999-1999)
Montant total approuvé : 15 000 dollars E.U.
1999 Training Workshop in the Preparation of World Heritage ... (Approuvé)   15 000 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2004

À la demande du Comité du patrimoine mondial à sa 27e session, l’Etat partie a fourni un rapport sur l’état de conservation de ce bien du patrimoine mondial. Le rapport récapitule et fait une mise à jour des projets de conservation et de restauration exécutés sur un certain nombre de monuments depuis 1972. Aucune allusion n’est faite au plan global de gestion et de conservation dont l’Etat partie avait dit qu’il était en préparation lors de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en 2000 et dont les détails ont été demandés lors de la précédente session du Comité. Il y a toutefois une référence aux procédures de suivi établies pour les monuments principaux.

 

En décembre 2001, la Commission nationale ouzbek pour l’UNESCO a alerté le Centre du patrimoine mondial au sujet des problèmes structurels qui risquent de mettre en péril le palais d’Ak Sarai et d’autres monuments importants du centre historique de Shakhrisyabz. Dès réception de cette note d’information signalant de grosses fissures, des murs affaissés et de l’humidité à l’intérieur du palais d’Ak Sarai, le Centre du patrimoine mondial a organisé, en 2002, une mission d’expert international pour aider les autorités nationales à élaborer un plan de conservation afin de stabiliser le palais d’Ak Sarai.

 

Durant cette mission, l’expert international a constaté qu’en plus des grosses fissures dues aux précédents séismes, les problèmes structurels ainsi que les activités humaines, l’élévation du niveau de l’eau souterraine et les intempéries (pluie et gel) sont des éléments persistants qui mettent les bâtiments en péril. Tous ces éléments ont un impact négatif sur la stabilité structurelle du palais d’Ak Sarai et accélèrent la détérioration des matériaux de construction traditionnels. De plus, bien que le nouvel essor des activités commerciales et touristiques représente un riche potentiel économique encore inexploité pour Shakhrisyabz, ces activités sont incontrôlées et exercent une pression de développement notoire sur le bien. La mission de l’UNESCO a recommandé en priorité de prendre des mesures préventives pour stabiliser le palais d’Ak Sarai et d’assurer le suivi systématique et la gestion du site. Une demande d’assistance d’urgence pour la stabilisation du palais d’Ak Sarai a été élaborée ultérieurement et présentée par le Gouvernement ouzbek, en étroite collaboration avec l’expert de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial.

Décisions adoptées par le Comité en 2004
28 COM 15B.68
Centre historique de Shakhrisyabz (Ouzbékistan)
Le Comité du patrimoine mondial,

1. Note les informations communiquées par l’État partie suite à la demande du Comité du patrimoine mondial lors de sa 27e session en 2003 (décision 27 COM 7B.56) ;

2. Rappelle qu’au moment de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial, l’État partie avait assuré le Comité du patrimoine mondial qu’il avait l’intention d’élaborer un plan global de gestion et de conservation pour renforcer le processus de conservation de ce bien,

3. Demande à l’État partie de soumettre, d’ici le 1er février 2005, un rapport sur les progrès réalisés dans l’élaboration du plan de gestion susmentionné, pour examen par le Comité à sa 29e session en 2005.

Projet de décision : 28 COM 15B.68

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Note les informations communiquées par l’Etat partie suite à la demande du Comité du patrimoine mondial  lors de sa 27e session ;

2.  Rappelle qu’au moment de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial, l’Etat partie avait assuré le Comité du patrimoine mondial qu’il avait l’intention d’élaborer un plan global de gestion et de conservation pour renforcer le processus de conservation de ce bien,

3.  Demande à l’Etat partie de soumettre, avant le 1er février 2005, un rapport sur les progrès réalisés dans l’élaboration du plan de gestion susmentionné, pour examen par le Comité à sa 29e session en  2005.

Année du rapport : 2004
Ouzbékistan
Date d'inscription : 2000
Catégorie : Culturel
Critères : (iii)(iv)
Liste en péril (dates) : 2016-présent
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 28COM (2004)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top