Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Palais impériaux des dynasties Ming et Qing à Beijing et à Shenyang

Chine
Facteurs affectant le bien en 2005*
  • Cadre juridique
  • Habitat
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Système de gestion/plan de gestion
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Pression du développement urbain ; pression touristique ; absence de mécanisme de gestion (pas de législation pour la zone tampon)

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2005
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2005

Le 30 janvier 2005, le Centre du patrimoine mondial a reçu une lettre par fax de l’Administration nationale chinoise pour le patrimoine culturel (SACH), informant le Secrétariat que les autorités gouvernementales de la Municipalité de Beijing attachaient une grande importance à la conservation des Palais impériaux des dynasties Ming et Qin à Beijing. Les autorités compétentes ont évalué leurs travaux de conservation et ont décidé de redéfinir la zone tampon du bien. Après étude, analyse et travail de recherche intensifs et l’organisation d’audiences publiques, les autorités ont défini un espace plus vaste pour servir de zone tampon afin de protéger le tissu historique urbain de Beijing autour du bien du patrimoine mondial. La zone tampon élargie est en cours d’intégration dans la législation municipale. Il est prévu d’informer le Centre du patrimoine mondial et le Comité à l’issue de la procédure.

Toutefois, lors de la rédaction du présent document, l’Etat partie n’avait adressé au Centre du patrimoine mondial ni le rapport d’avancement contenant l’évaluation demandée de l’architecture traditionnelle subsistant dans la zone tampon, ni le plan de gestion finalisé du Palais impérial de Beijing. Le Centre du patrimoine mondial n’a pas reçu par ailleurs d’informations complémentaires, notamment des cartes détaillées indiquant la limite de protection et la zone tampon du bien, selon la décision du Comité à sa 28e session en juillet 2004.

De plus, Le Centre du patrimoine mondial a été informé de travaux de restauration en cours dans l’enceinte du Palais impérial de Beijing. Comme une mission ICOMOS/UNESCO de suivi réactif était prévue à Lhassa (3-9 mai 2005) et passait par Beijing, le Directeur du Centre du patrimoine mondial a suggéré aux autorités chinoises que cette mission effectue également une visite sur place pour clarifier la situation et rendre compte de l’état de conservation du Palais impérial de Beijing au Comité, à sa 29e session.

La visite du bien par la mission commune Centre du patrimoine mondial / ICOMOS a eu lieu le 8 mai 2005.

Le Directeur général adjoint de l’autorité de gestion du Musée du Palais a reçu l’équipe de la mission et a organisé un débriefing sur la situation actuelle des projets de restauration. Tous les documents relatifs aux projets ont été fournis.

Selon les principes du plan directeur de conservation (en chinois) du Musée du Palais impérial pour 2003-2020, les travaux de restauration du bien ont été divisés en quatre étapes principales : de 2003 à 2005, de 2006 à 2008, de 2009 à 2014 et de 2015 à 2020. Selon une carte indiquant l’échelonnement de ces travaux de restauration, ceux qui seront effectués le long de l’axe principal – y compris les travaux des principales portes et des palais – seront terminés d’ici 2008, sans doute à temps pour les Jeux Olympiques de Beijing. Toutefois, les principes du plan directeur de conservation ne précisaient pas les détails des traitements de restauration.

Selon le Directeur général adjoint de l’autorité de gestion, l’objectif principal des travaux de restauration en cours est centré sur la restauration des tuiles vernissées des toits, car 60 % de l’ensemble des tuiles de couverture sont endommagés, ce qui provoque des fuites. Ces tuiles de toiture sont re-vernissées et remises en place ou remplacées par des tuiles neuves. Parallèlement, les structures en bois endommagées et les peintures sont vérifiées et restaurées si nécessaire.

Bien que la nature de l’intervention ne soit pas de grande ampleur, ces nouvelles tuiles jaunes re-vernissées et claires légèrement monotones qui dominent la perspective visuelle du bien ont créé un changement considérable.

D’autre part, selon le Directeur général adjoint de l’autorité de gestion, il est prévu de construire un bâtiment de plain-pied dans une cour du Palais impérial pour présenter la collection de vestiges culturels du bien.

L’équipe de la mission a été informée que d’importants travaux de restauration sont actuellement effectués, ou vont l’être, sur d’autres biens du patrimoine mondial de Beijing – notamment le Palais d’Eté, un Jardin impérial de Beijing et le Temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing.

L’équipe de la mission a informé l’autorité de gestion du site et des collègues chinois de SACH que, selon les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial de février 2005,les Etats parties doivent informer le Comité du patrimoine mondial, via le Centre du patrimoine mondial, de leur intention d’entreprendre de grands travaux ou de nouvelles constructions susceptibles d’affecter la valeur universelle exceptionnelle du bien. Dans le cas présent, aucune notification de la sorte n’a été donnée au Comité du patrimoine mondial. Les personnes responsables ont assuré l’équipe de la mission que les autorités chinoises fourniraient dès que possible au Centre du patrimoine mondial les documents relatifs au projet.

Décisions adoptées par le Comité en 2005
29 COM 7B.49
Palais impériaux des dynasties Ming et Qing à Beijing et à Shenyang (Chine)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant étudié le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2. Rappelant la décision 28 COM 15B.54 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3 . Félicite l'État partie de la Chine de ses efforts pour protéger le tissu historique urbain de Beijing entourant les Palais impériaux des dynasties Ming et Qing en définissant un espace plus étendu comme zone tampon du bien ;

4. Demande à l'État partie de fournir des informations concernant le plan de construction d'un nouveau bâtiment dans la cour du Palais impérial ;

5. Recommande que le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS envoient une mission de suivi réactif pour évaluer l'impact réel des travaux de restauration sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial de Beijing - notamment des Palais impériaux des dynasties Ming et Qing, du Temple du Ciel et du Palais d'Eté - et fassent les recommandations appropriées pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006) ;

6. Demande à l'État partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport d'avancement sur les mesures d'actualisation du plan de gestion existant des Palais impériaux des dynasties Ming et Qing à Beijing, ainsi que des cartes détaillées indiquant la zone tampon du bien et des informations complémentaires sur ses caractéristiques et les utilisations autorisées dans le périmètre de la zone tampon, pour examen par le Comité à sa 30e session (Vilnius, 2006).

Projet de décision : 29 COM 7B.49.Rev

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant étudié le document WHC-05/29.COM/7B.Rev,

2.  Rappelant sa décision 28 COM 15B.54 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3.  Félicite l’Etat partie de ses efforts pour protéger le tissu historique urbain de Beijing entourant le Palais impérial des dynasties Ming et Qin en définissant un espace plus étendu comme zone tampon du bien ;

4.  Constate avec préoccupation que certains grands travaux de restauration ont été entamés sur des biens du patrimoine mondial de Beijing, notamment sur le Palais impérial des dynasties Ming et Qing, le Temple du Ciel et le Palais d’Eté, sans avis préalable approprié du Comité ;

5.  Demande à l’Etat partie de fournir dès que possible des informations concernant les projets de restauration susmentionnés au Centre du patrimoine mondial, pour examen par le Comité;

6.  Recommande que le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS envoient une mission de suivi réactif pour évaluer l’impact réel des travaux de restauration sur la valeur universelle exceptionnelle des biens du patrimoine mondial de Beijing – notamment des Palais impériaux des dynasties Ming et Qin, du Temple du Ciel et du Palais d’Eté – et fassent les recommandations appropriées pour considération par le Comité à sa 30e session en 2006 ;

7.  Demande à l’Etat partie de présenter au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2006, un rapport d’avancement sur les mesures d’actualisation du plan de gestion existant des Palais impériaux des dynasties Ming et Qin à Beijing, ainsi que des cartes détaillées indiquant la zone tampon du bien et des informations complémentaires sur ses caractéristiques et les utilisations autorisées dans le périmètre de la zone tampon, pour examen par le Comité à sa 30e session en 2006.

Année du rapport : 2005
Chine
Date d'inscription : 1987
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(iii)(iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 29COM (2005)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top