Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Sanctuaire de l'oryx arabe

Oman
Facteurs affectant le bien en 2006*
  • Activités illégales
  • Pétrole/gaz
  • Système de gestion/plan de gestion
  • Élevage de bétail / pacage d’animaux domestiques
Facteurs* affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Braconnage ;

b) Prospection pétrolière et gazière ;

c) Surpâturage du cheptel domestique ;

d) Marquage des limites du bien, planification et mode de gestion.

Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2006
Demandes approuvées : 3 (de 1994-2003)
Montant total approuvé : 95 000 dollars E.U.
2003 Capacity Building for Staff and Rangers to manage the ... (Approuvé)   40 000 dollars E.U.
1998 Regional Capacity-Building Training Workshop for the ... (Approuvé)   40 000 dollars E.U.
1994 Preparation of a management plan for the Arabian Oryx ... (Approuvé)   15 000 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2006**

Mission de l’UICN en 2000

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2006

L'État partie a présenté un rapport le 10 février 2006, informant des mesures prises face aux menaces principales préjudiciables pour la gestion du bien. La création d'unités de rangers qualifiés et équipés à l'intérieur du Sanctuaire est particulièrement bienvenue.

Les projets d’évaluation du plan de gestion 2000 et de définition des limites du bien sont accueillis favorablement ; toutefois, la lenteur de ce processus est préoccupante. La révision du plan de gestion donnera la possibilité d'améliorer la gestion du bien conformément aux amendements proposés pour les zones de gestion et la délimitation du site. Il faudrait exhorter l'État partie à accélérer ce processus pour qu’une carte indiquant clairement les limites révisées du bien – une carte représentant les zones 1 et 2 du plan de gestion à l'intérieur du bien à l’exclusion de la zone tampon (zone 3) – puisse être soumise au Comité du patrimoine mondial à sa 31e session, en 2007. 

Dans le processus de révision du plan de gestion, l'État partie devrait souhaiter prendre en considération les propositions détaillées formulées dans le rapport sur l'état de conservation à la 29e session du Comité du patrimoine mondial (document WHC-05/29.COM/7B.Rev). Le plan de gestion révisé devrait inclure, en particulier, un plan de travail avec des délais d’application clairement établis. Il est également rappelé que les dispositions prises dans le cadre du plan de gestion actuel autorisant de façon conditionnelle les activités minières (prospection et production de pétrole, de gaz et de minerai) sur le site du patrimoine mondial ne bénéficient d’aucun appui et devraient être exclues du plan de gestion.

L’État partie ne relève aucun cas connu de braconnage de l'oryx arabe en 2005. Cependant, il y a des divergences entre les rapports de mars 2005 et le rapport plus récent sur l'estimation de la population d'oryx vivant à l'état sauvage (120 en mars 2005 contre 90 en février 2006). L’État partie devrait avancer des estimations précises pour donner une meilleure idée de l'état de conservation de la population d'oryx et des tendances qui se profilent. L’État partie devrait également présenter une mise à jour sur l’avancement du protocole d'accord relatif au commerce illégal d’animaux sauvages, préparé entre le Sultanat d'Oman et les Émirats arabes unis.

L’État partie fait référence au projet de construction d'un ‘lodge de tourisme dans le Sanctuaire’. Ce type de projet est supposé correspondre aux dispositions du plan de gestion actuel dans la mesure où il a trait au tourisme et aux procédures d'évaluation d'impact environnemental et où il serait implanté dans les zones appropriées (zones de services collectifs dans le cadre du plan de gestion actuel).

Décisions adoptées par le Comité en 2006
30 COM 7B.10
Etat de conservation (Sanctuaire de l'oryx arabe)

Le Comité du patrimoine mondial

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.6, adoptée lors de sa 29e session (Durban, 2005),

3. Note avec inquiétude que les progrès relatifs à la révision du plan de gestion 2000 et la délimitation du périmètre du bien sont très lents et qu'il reste encore à l'État partie à soumettre les limites révisées du bien du patrimoine mondial;

4. Note avec inquiétude les rapports récents indiquant que le plan de gestion actuel autoriserait les activités minières (prospection et production de pétrole, de gaz et de minerai) de façon conditionnelle dans toutes les zones du bien et demande à l'État partie de donner d'urgence des éclaircissements à ce sujet;

5. Note avec une vive inquiétude les nouveaux éléments d'information reçus par le Centre du patrimoine mondial et l'UICN, comme quoi l'État partie a transféré un accord de partage de la prospection et de la production pour une zone à l'intérieur du bien d'une compagnie pétrolière internationale à une autre, ce qui s'ajoute aux préoccupations relatives aux carences du plan de gestion actuel mentionnées ci-dessus et dans le rapport de la mission de suivi de l'UICN en 2000;

6. Rappelle qu'en vertu du paragraphe 180 des Orientations, tout projet d'exploitation de pétrole, gaz ou minerai en cours ou prévu sur le bien peut justifier l'inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril;

7. Demande à l'État partie de fournir d'urgence au Centre du patrimoine mondial des informations détaillées sur les opérations de prospection et de production pétrolières en cours sur le site et leurs impacts potentiels sur le bien;

8. Demande instamment à l'État partie d'inviter une mission de suivi conjointe du Centre du patrimoine mondial et de l'UICN à évaluer l'état de conservation du bien, y compris le bilan des activités d'exploration et de production pétrolières sur le site et leurs répercussions potentielles sur le bien;

9. Demande à l'État partie de préparer un projet de carte indiquant la révision proposée des limites du bien, à soumettre à l'UICN et au Centre du patrimoine mondial d'ici le 30 novembre 2006 pour commentaires, en vue de sa finalisation et de sa présentation au plus tard le 1 février 2007;

10. Demande en outre à l'État partie de présenter d'ici le 1 février 2007 un projet de plan de gestion révisé fondé sur les limites révisées du bien et un rapport sur l'état de conservation du bien, avec une estimation précise de l'état et des tendances de la population d'oryx arabes et une mise à jour sur l'avancement de la mise en œuvre du Protocole d'accord préparé entre le sultanat d'Oman et les Émirats Arabes Unis, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session en 2007.

Projet de décision : 30 COM 7B.10

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-06/30.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.6, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Félicite l’État partie de ses efforts continus pour améliorer la gestion et la conservation du bien du patrimoine mondial ;

4. Note avec inquiétude que les progrès relatifs à la révision du plan de gestion 2000 et la délimitation du périmètre du bien sont très lents et qu’il reste encore à l'État partie à soumettre les limites révisées du bien du patrimoine mondial ;

5. Regrette que les dispositions du plan de gestion actuel autorisent de façon conditionnelle les activités minières (prospection et production de pétrole, de gaz et de minerai) dans toutes les zones du bien et prie instamment l’État partie d'exclure ces dispositions du plan de gestion ;

6. Recommande que tout développement touristique à l'intérieur du bien soit conforme aux dispositions du plan de gestion actuel dans la mesure où il a trait au tourisme et à l'évaluation d'impact environnemental;

7. Demande à l’État partie de fournir une estimation précise et cohérente de l’état et des tendances de la population d'oryx arabes, et faire le point sur l’avancement du protocole d’accord préparé entre le sultanat d'Oman et les Émirats arabes unis ;

8. Demande en outre à l’État partie de préparer un projet de carte indiquant la révision proposée des limites du bien, à soumettre à l'UICN et au Centre du patrimoine mondial, avant le 30 novembre 2006, pour commentaires en vue de sa finalisation et de sa présentation avant le 1er février 2007 ;

9. Prie instamment l’État partie d'accélérer la révision du plan de gestion 2000 et lui demande de présenter au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2007, un projet de plan de gestion révisé qui devrait inclure la carte des limites révisées du bien et, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session en 2007.

Année du rapport : 2006
Oman
Date d'inscription : 1994
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 30COM (2006)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top