English Français

Fatehpur Sikri

Fatehpur Sikri

Built during the second half of the 16th century by the Emperor Akbar, Fatehpur Sikri (the City of Victory) was the capital of the Mughal Empire for only some 10 years. The complex of monuments and temples, all in a uniform architectural style, includes one of the largest mosques in India, the Jama Masjid.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Fatehpur Sikri

La « ville de la victoire », construite dans la seconde moitié du XVIe siècle par l'empereur Akbar, ne fut la capitale de l'Empire moghol que pendant une dizaine d'années. C'est un ensemble architectural homogène avec de nombreux monuments et temples, dont une des plus grandes mosquées de l'Inde, Jama Masjid.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

فاتهبور سكري

لم تكن مدينةُ النصر التي شيّدها الإمبراطور أكبر في النصف الثاني من القرن السادس عشر عاصمةَ الإمبراطورية المغولية إلا لعشرات السنوات. وهي تشكّل مجموعةً هندسية متناسقة مع الكثير من النصب التذكارية والمعابد التي يندرج بينها مسجد جاما وهو أحد أهمّ مساجد الهند.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

法塔赫布尔西格里

法塔赫布尔西格里(胜利之城),由阿克巴皇帝(Emperor Akbar)于16世纪后半期而建,它作为莫卧儿王国的首都只有约十年的历史。城中的整体建筑和寺庙都遵循统一的建筑风格,其中包括印度最大的清真寺渣墨清真寺(Jama Masjid)。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Древний город Фатехпур-Сикри

Фатехпур-Сикри (или «Город Победы»), построенный во второй половине XVI в. императором Акбаром, был столицей империи Моголов всего около 10 лет. Комплекс памятников и храмов, выполненных в едином архитектурном стиле, включает одну из крупнейших в Индии мечетей – Джама-Масджид.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Fatehpur Sikri

Construida por el emperador Akbar en la segunda mitad del siglo XVI, Fatehpur Sikri, la “ciudad de la victoria”, fue la capital del Imperio Mogol durante diez años solamente. El sitio comprende un conjunto arquitectónico homogéneo con numerosos monumentos y templos, entre los que figura la Jama Masjid, una de las mezquitas más grandes de la India.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ファテープル・シークリー

source: NFUAJ

Fatehpur Sikri

Deze ‘Stad der Overwinning’ werd gebouwd tijdens de tweede helft van de 16e eeuw door keizer Akbar en was gedurende veertien jaar de hoofdstad van het Mogolrijk. Het monumenten- en tempelcomplex dat in een uniforme architectonische stijl is gebouwd bevat één van India’s grootste moskeeën: de Jama Masjid. Fatehpur Sikri is een buitengewoon eerbetoon aan de Mogol beschaving aan het eind van de 16e eeuw en een uniek voorbeeld van architectonische gebouwen van uiterst hoge kwaliteit uit de periode 1571 tot 1585. De vormgeving en indeling van de gebouwen had grote invloed op de ontwikkeling van de Indiase stedenbouw, met name in Shahjahanabad (Oud Delhi).

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Fatehpur Sikri © M & G Therin-Weise
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Fatehpur Sikri est située dans le District d’Agra, dans l’État de l’Uttar Pradesh en Inde du Nord. Elle a été bâtie au sud-est d’un lac artificiel, sur les affleurements rocheux des monts Vindhyan. Surnommée la « ville de la victoire », elle devint la capitale de l’Empire moghol sous le règne d’Akbar de 1556 à 1605 apr. J.-C. et fut édifiée entre 1571 et 1573. Fatehpur Sikri fut la première ville planifiée des Moghols à posséder de magnifiques édifices religieux et complexes résidentiels et administratifs constitués de palais, bâtiments publics, mosquées et quartiers d’habitation destinés à la cour, à l’armée, aux serviteurs de l’empereur et à la ville entière. Après le transfert de la capitale à Lahore en 1585, Fatehpur Sikri continua d’être un lieu de séjour temporaire pour les empereurs moghols.

Le bien inscrit couvre 60.735 ha, avec une zone tampon de 475.542 ha. La ville qui est bordée sur trois côtés d’un mur d’enceinte crénelé de 6 km de long, percé de neuf portes, compte un nombre impressionnant d’édifices religieux et profanes qui expriment une fusion de styles prolifiques et polyvalents empruntés aux traditions indo-musulmanes. Le plan originel de la cité était rectangulaire, avec un quadrillage de rues et d’allées qui se croisaient à angle droit et un système efficace de drainage et de gestion des eaux. Le bloc administratif bien défini, les palais royaux et Jama Masjid sont au centre de la ville. Les structures sont en grès rouge et utilisent peu de marbre. Le Diwan-i-Am (Salle des audiences publiques) est entouré d’une série de portiques interrompus à l’ouest par l’insertion du trône impérial en forme de kiosque surélevé, séparée par des claustras en pierre finement ciselée et surmontée d’un toit en pierre à pans inclinés. Cette loge communique directement avec les salles du palais impérial regroupées le long d’une esplanade. Elle est flanquée du côté nord par un édifice communément appelé le Diwan-i-Khas (Salle des audiences privées), également connu sous le nom de « Pavillon des Joyaux ». D’autres monuments d’une qualité exceptionnelle se distinguent comme le Panch Mahal, extraordinaire structure de cinq étages hypostyles en parfaite asymétrie, inspirée du badgir persan ou tour du vent ; le Pavillon de la Sultane turque ; le Bassin de l’Anup Talao ; le Diwan-Khana-i-Khas et le Khwabgah (Chambre de repos); le palais de Jodha Bai, plus vaste édifice du complexe résidentiel, aux colonnes intérieures richement sculptées, aux balcons ouverts et à la toiture nervurée d’un bleu azur sur les côtés nord et sud ; la Maison de Birbal, le caravansérail, le Haram Sara, les bains, les installations hydrauliques, les écuries et la tour d’Hiran. Du point de vue architectural, les constructions offrent un beau mélange de styles autochtone et persan.

Parmi les monuments religieux de Fatehpur Sikri, Jama Masjid est le plus vieil édifice construit sur la crête, achevé en 1571-72. Cette mosquée abrite le tombeau de Saikh Salim Chisti, extraordinaire chef-d’œuvre de décoration sculptée achevé en 1580-81, encore embelli sous le règne de Jahangir en 1606. Au sud du parvis se dresse une imposante structure, Buland Darwaza (la Sublime Porte), haute de 40 m, achevée en 1575 pour commémorer la victoire sur le Gujarat en 1572. C’est de loin la plus grande structure monumentale érigée sous le règne de l’empereur Akbar, mais aussi l’une des plus parfaites réalisations architecturales en Inde.

Critère (ii) : La construction de Fatehpur Sikri a exercé une influence certaine sur l’évolution de l’urbanisme moghol, notamment à Shahjahanabad.

Critère (iii) : La ville de Fatehpur Sikri apporte un témoignage exceptionnel sur la civilisation moghole à la fin du XVIe siècle.

Critère (iv) : La ville toute entière offre un éminent exemple d’ensembles architecturaux de très haute qualité bâtis entre 1571 et 1585.

Intégrité

Le bien inscrit possède tous les attributs nécessaires pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle et ces éléments sont dans un bon état de conservation. Les facteurs qui menaçaient auparavant l’intégrité du bien, comme les activités minières, ont été contrôlés par l’interdiction de toute exploitation de mines dans un rayon de 10 km autour de Fatehpur Sikri, mais cela nécessitera une surveillance continue, notamment en ce qui concerne le dynamitage illégal. L’extension de la zone tampon et l’adoption de mesures règlementaires pertinentes sont indispensables pour contrôler l’urbanisation sauvage et la menace potentielle pour l’intégrité visuelle du bien. Une planification appropriée et la définition de directives clairement énoncées à l’usage des visiteurs sont également essentielles au maintien des qualités du bien, surtout au niveau du développement potentiel de l’infrastructure à l’intérieur et à proximité du bien.

Authenticité

L’authenticité de Fatehpur Sikri a été préservée dans les palais, les bâtiments publics, les mosquées, et les habitations de la cour, de l’armée et des serviteurs du roi. Plusieurs travaux de réparation et de conservation ont déjà été effectués à l’époque du Gouvernement britannique en Inde sur le Buland Darwaza, la Maison des aumônes royales, le Hakim Hammam, Jama Masjid, le Panch Mahal, le palais de Jodha Bai, le Diwan-i-Am, le Pavillon de la Sultane turque, la Maison de Birbal, l’Atelier de monnayage, la Maison du Trésor, etc., sans modifier les structures originales. De plus, les peintures et les inscriptions peintes dans Jama Masjid, le tombeau de Shaikh Salim Chisti, le Khwabgah d’Akbar et la Maison de Mariyam ont aussi été chimiquement préservées et restaurées en respectant leur état d’origine. Pour maintenir les conditions d’authenticité, il convient de définir des orientations pour veiller à protéger la forme et la conception, mais aussi l’emplacement et le cadre.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La gestion de Fatehpur Sikri est confiée à l’Archaeological Survey of India. La protection juridique du bien et le contrôle du secteur règlementé qui l’entoure s’appliquent au moyen de la législation, en particulier la Loi sur les monuments anciens et les sites et vestiges archéologiques (Ancient Monuments and Archaeological Sites and Remains - AMASR) (1958) et ses règles (1959) et la Loi sur les amendements et la validation (2010) qui est adaptée à l’administration générale du bien et de la zone tampon. En outre, l’adoption d’ordonnances par la Cour suprême de l’Inde aide l’Archaeological Survey of India à assurer la protection et la conservation des monuments. Un secteur de 10 400 km2 autour du Taj Mahal est défini afin de protéger le monument contre la pollution. En décembre 1996, la Cour suprême de l’Inde a rendu une décision interdisant l’utilisation du charbon/coke dans les industries implantées dans cette « Taj Trapezium Zone » (TTZ), et a exigé qu’elles se convertissent au gaz naturel ou soient relocalisées en dehors de la TTZ. La TTZ comprend 40 monuments protégés, dont trois biens du patrimoine mondial : le Taj Mahal, le Fort d’Agra et Fatehpur Sikri.

Pour empêcher des personnes non autorisées à pénétrer dans la zone fréquentée par les touristes et éviter des empiètements sur le bien, un mur de clôture a été édifié le long du périmètre de protection de l’ensemble des palais. Outre la délimitation physique, des mesures règlementaires s’imposent afin de prévenir tout nouvel empiètement et autres impacts sur l’intégrité visuelle du bien.

La mise en œuvre soutenue du plan de gestion intégrée s’impose pour assurer la protection, la conservation et la gestion adéquates du bien et sa zone tampon. C’est aussi le mécanisme nécessaire à la coordination des actions menées par différentes instances à l’échelon central et local dont les mandats ont un impact sur le bien, entre autres l’Organisation chargée de la planification urbaine et rurale, l’Autorité de développement d’Agra, le Conseil municipal ou encore le Département des Travaux publics. Bien que l’Archaeological Survey of India gère la fréquentation du site à travers son système de gestion, le plan de gestion intégrée devra assurer la bonne gestion de l’accueil des visiteurs et orienter le développement potentiel d’une infrastructure supplémentaire qui nécessitera dans tous les cas d’être précédé d’une évaluation d’impact sur le patrimoine.

Le fonds octroyé par le Gouvernement fédéral suffit à assurer toute la conservation, la préservation et l’entretien des monuments de Fatehpur Sikri. Il soutient la présence d’un Assistant chargé de la conservation qui travaille sous la direction du bureau régional de l’Archaeological Survey of India et coordonne les activités sur le terrain.