Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Les œuvres de Jože Plečnik à Ljubljana – une conception urbaine centrée sur l’humain

The works of Jože Plečnik in Ljubljana – Human Centred Urban Design

The works Jože Plečnik carried in Ljubljana between World War I and World War II present an example of a human centred urban design that successively changed the identity of the city following the dissolution of the Austro-Hungarian Empire, when it changed from a provincial city into the symbolic capital of the Slovenian people. The architect Jože Plečnik contributed to this transformation with his personal, profoundly human vision for the city, based on an architectural dialogue with the older city while serving the needs of emerging modern 20th century society. The property consists of a series of public spaces (squares, parks, streets, promenades, bridges) and public institutions (national library, churches, markets, funerary complex) that were sensitively integrated into the pre-existing urban, natural and cultural context and contributed to the city’s new identity. This highly contextual and human-scale urbanistic approach, as well as Plečnik’s distinctive architectural idiom, stand apart from the other predominant modernist principles of his time. It is an exceptional case of creating public spaces, buildings and green areas according to the vision of a single architect within a limited time, the limited space of an existing city, and with relatively limited resources.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Les œuvres de Jože Plečnik à Ljubljana – une conception urbaine centrée sur l’humain

Les œuvres de Jože Plečnik, réalisées à Ljubljana entre la Première et la Seconde Guerre mondiale, témoignent d’une conception urbaine centrée sur l’humain ayant successivement modifié l’identité de la ville préexistante à la suite de l’effondrement de l’Empire austro-hongrois, quand Ljubljana est passée du statut de ville provinciale à celui de capitale nationale symbolique pour le peuple slovène. L’architecte Jože Plečnik a contribué à cette transformation par sa vision personnelle et profondément humaine de la ville, basée sur un dialogue architectural avec la ville plus ancienne tout en répondant aux besoins de la société moderne émergente du XXe siècle. Ce bien est composé d’une série d’espaces publics (places, parcs, rues, promenades, ponts) et d’institutions publiques (bibliothèque nationale, églises, marchés, ensemble funéraire) qui furent subtilement intégrés dans le contexte urbain, naturel et culturel préexistant, et ont contribué à la nouvelle identité de la ville. Cette approche urbanistique à échelle humaine et fortement liée au contexte ainsi que le langage architectural particulier de Plečnik sont considérés comme se distinguant d’autres principes modernistes prépondérants de son époque. Il s’agit d’un exemple exceptionnel de création d’espaces publics, d’édifices et d’espaces verts selon la vision d’un seul architecte, dans le cadre temporel et spatial limité d’une ville existante et avec des ressources limitées.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

أعمال جوزيه بليشنك في مدينة ليوبليانا – تصميم حضري محوره الإنسان

تُقدّم أعمال جوزيه بليتشنيك التي تبلورت في ليوبليانا بين الحربَين العالميّتَين الأولى والثانية مثالاً على التصميم الحضري المتمحور حول الإنسان، والذي ساهم تدريجيّاً في تغيير هويّة المدينة في أعقاب حلّ الإمبراطورية النمساوية المجرية، عندما تحوّلت من كونها مدينة إقليميّة إلى العاصمة الرمزيّة لشعب سلوفينيا. وساهم المهندس المعماري جوزيه بليتشنيك في هذا التحوّل برؤياه الإنسانية العميقة للمدينة، وذلك استناداً إلى حوار معماري بين المدينة الأم، والسعي إلى تلبية احتياجات المجتمع في القرن العشرين. ويتألف الموقع من سلسلة من الأماكن العامة (الساحات، الحدائق، الشوارع، المنتزهات، الجسور) والمؤسسات العامة (المكتبة الوطنية، الكنائس، الأسواق، المجمع الجنائزي) التي دُمجت بعناية تامة في السياق الحضري والطبيعي والثقافي، وساهمت في صقل هوية المدينة الجديدة. ومن هنا، يجسّد الموقع حالة استثنائية لإنشاء المساحات العامة والمباني والمساحات الخضراء وفقاً لرؤية مهندس معماري واحد ضمن إطار زمان ومكاني محدود للمدينة، فضلاً عن المساحة المحدودة لمدينة قائمة بالفعل، وبموارد محدودة نوعاً ما.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

卢布尔雅那的约热·普列赤涅克作品——以人为本的城市设计

建筑师约热·普列赤涅克于两次世界大战之间在卢布尔雅那创作的作品展示了一种以人为本的城市设计。在奥匈帝国解体之后,卢布尔雅那从一个省级城市变为斯洛文尼亚人民的具有象征意义的首都,这些设计在这一进程中改变了原有的城市身份。普列赤涅克以个人化的、极具人文精神的城市愿景服务于城市的转变,而其愿景的基础,是在满足20世纪新兴现代社会需求的同时与老城展开建筑对话。该遗产地由一系列公共空间(广场、公园、街道、长廊、桥梁)和公共机构(国家图书馆、教堂、市场、葬礼设施)组成,它们细腻地融入原有的城市、自然和文化环境,并参与塑造新的城市身份。这种高度情景化和人性化的城市规划方法,以及普列赤涅克独特的建筑语言,迥异于同时代的其它主流现代主义原则。该遗产地是一个在有限时间和现有城市的有限空间之内,利用相对有限资源,按照单一建筑师的愿景创造公共空间、建筑和绿地的特例。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Работы Йоже Плечника в Любляне - городской дизайн, ориентированный на человека

Работы Йоже Плечника, выполненные в Любляне в период между Первой и Второй мировыми войнами, представляют собой пример городского дизайна, ориентированного на человека, который последовательно изменил облик города после распада Австро-Венгерской империи, когда Любляна превратилась из провинциального города в символическую столицу народа Словении. Архитектор Йоже Плечник внес вклад в эти преобразования посредством своего личного, глубоко человечного видения города, основанного на архитектурном диалоге со старым городом и в то же время отвечающего потребностям формирующегося современного общества ХХ века. Объект состоит из ряда общественных пространств (площади, парки, улицы, набережные, мосты) и общественных учреждений (национальная библиотека, церкви, рынки, погребальный комплекс), которые были аккуратно интегрированы в уже существующий городской, природный и культурный контекст и внесли вклад в новую самобытность города. Этот в высшей степени контекстуальный и общечеловеческий урбанистический подход, а также отличительный архитектурный стиль Плечника отличаются от других преобладающих модернистских принципов своего времени. Это исключительный случай создания общественных пространств, зданий и зеленых зон в соответствии с видением одного архитектора в условиях ограниченных временных рамок, ограниченного пространства существующего города и относительно ограниченных ресурсов.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Obras de Jože Plečnik en Liubliana – una concepción urbana centrada en lo humano

La obra que Jože Plečnik llevó a cabo en Liubliana entre la Primera y la Segunda Guerra Mundial presenta un ejemplo de diseño urbano centrado en el ser humano que cambió sucesivamente la identidad de la ciudad tras la disolución del Imperio Austrohúngaro, cuando pasó de ser una ciudad provincial a la capital simbólica del pueblo de Eslovenia. El arquitecto Jože Plečnik contribuyó a esta transformación con su visión personal y profundamente humana de la ciudad, basada en un diálogo arquitectónico con la ciudad antigua que al tiempo servía a las necesidades de la emergente sociedad moderna del siglo XX. El sitio incluye una serie de espacios públicos (plazas, parques, calles, paseos, puentes) e instituciones públicas (biblioteca nacional, iglesias, mercados, complejo funerario) que se integraron con sensibilidad en el contexto urbano, natural y cultural preexistente y contribuyeron a la nueva identidad de la ciudad. Este enfoque urbanístico altamente contextual y a escala humana, así como el lenguaje arquitectónico distintivo de Plečnik, se distinguen de los demás principios modernistas predominantes en su época. Se trata de un caso excepcional de creación de espacios públicos, edificios y zonas verdes según la visión de un solo arquitecto en un tiempo y espacio limitados de una ciudad existente y con recursos relativamente limitados.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Les œuvres de Jože Plečnik à Ljubljana – une conception urbaine centrée sur l’humain © Museum and Galleries of Ljubljana
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La conception urbaine de Ljubljana fut conçue par l’architecte Jože Plečnik (1872–1957) dans la période de l’entre-deux-guerres. À la suite de la Première Guerre mondiale et de l'effondrement de l'Empire austro-hongrois, le désir de créer des États nations indépendants suscita divers projets de construction d’États et de villes en Europe centrale et du Sud-Est. Dans ces contextes sociaux modifiés, les urbanistes et architectes introduisirent de nouvelles approches urbanistiques et architecturales sous l’influence du mouvement moderne. La transformation de Ljubljana d’une ville périphérique de l’ancien empire en une capitale nationale prit corps lors de l’introduction de ces orientations modernes, bien qu’issues de points de vue architecturaux entièrement différents.

La conception urbaine de la « Ljubljana de Plečnik » est fondée sur un dialogue architectural entre ses interventions et l’ancienne ville existante. Sur la base d’un paysage urbain créé par l’homme et de ses caractéristiques naturelles, deux axes urbains furent créés : l’axe terrestre et l’axe aquatique. Ces deux axes sont reliés par des axes transversaux, qui contribuèrent à former le réseau urbanistique de la ville. L’axe terrestre – la Promenade verte commence au pont Trnovo et traverse la place de la Révolution française, longe la rue Vegova avec la bibliothèque nationale et universitaire, et se termine à la place du Congrès avec le parc Zvezda. L’axe aquatique lui est parallèle – la Promenade le long des quais et les ponts de la rivière Ljubljanica, s’étendant du district de Trnovo jusqu’à la porte de l’écluse. Le centre historique de la ville est relié à des points stratégiques dans les faubourgs ruraux et urbains, et au réseau territorial plus large de Ljubljana avec l’église Saint-Michel, l’église Saint-François d’Assise, et Žale de Plečnik – le Jardin de tous les saints.

Le centre-ville fut à nouveau interprété et aménagé en une série d’espaces publics (places, parcs, rues, promenades, ponts) et d’institutions publiques (bibliothèques, églises, marchés, complexe funéraire).

Le bien est un exemple exceptionnel de renouveau urbain développé dans le contexte de constructions et d’espaces existants et personnalisé pour convenir aux habitants. Les interventions de Plečnik ont créé conjointement un type différent d’espace urbain et d’architecture, qui ne se limite pas à un certain usage spécifique, mais donne plutôt naissance à une connexion entre les différentes utilisations et significations, créant une nouvelle identité de l’espace. Les éléments, types et espaces architecturaux de l’architecture classique sont synthétisés, transformés et modernisés d’une manière innovante.

Critère (iv) : Les interventions conçues par l’architecte Jože Plečnik dans l’ensemble de la ville de Ljubljana durant la courte période de l’entre-deux-guerres se combinent en un exemple exceptionnel de renouveau urbain centré sur l’humain destiné à construire une nation après l’effondrement de l’empire austro-hongrois. Elles sont fondées sur une relation harmonieuse avec le contexte spatial et ses possibilités naturelles. La ville n’a pas été construite à nouveau mais améliorée avec des interventions à petite ou grande échelle – de nouveaux ensembles architecturaux, bâtiments et aménagements urbains. La relation avec le passé est établie de diverses façons, de l’adaptation au réseau urbain et l’incorporation de structures existantes aux réminiscences architecturales et à la création de nouveaux paysages urbains. Ce nouvel espace urbain n’est pas limité à un usage spécifique mais possède différentes fonctions et l’ensemble est ainsi imprégné de nouvelles significations.

Intégrité

La conception urbaine de Ljubljana, telle qu’elle résulte de l’intervention de Jože Plečnik, comprend les caractéristiques facilement identifiables d’une ville capitale symbolique créée entre les deux guerres mondiales par l’architecte. Le paysage urbain de Ljubljana illustre de manière générale une amélioration de l’espace existant avec une prise en compte de la topographie et s’appuie sur son utilisation continue et l’interprétation des couches historiques. La topographie de l’espace est exprimée au travers de la conception du paysage urbain pour les deux axes : l’axe terrestre et l’axe aquatique. La conception des deux promenades émane et s’inspire de l’utilisation continue de l’espace, qui définit les positions et l’utilisation de places, marchés, ponts, parcs et autres espaces et bâtiments publics. Une série d’espaces publics dote la ville d’équipements publics, allant des espaces spirituels (les églises Saint-Michel et Saint-François d’Assise, le Žale de Plečnik – Jardin de tous les saints), des espaces de détente (parc archéologique le long du mur romain, et promenades sur les quais de la rivière Ljubljanica, quai de Trnovo), aux activités des marchés (marché de Plečnik), activités de la vie sociale (place du Congrès, les Trois Ponts et le pont des Cordonniers), et activités intellectuelles et culturelles (rue Vegova, bibliothèque nationale et universitaire).

Un régime de protection unifiée assure que les zones actuellement non bâties resteront libres, que l’espace conservera son utilisation traditionnelle, et fournit une protection générale face aux interventions qui pourraient potentiellement fragiliser l’intégrité du bien en série.

Authenticité

Le bien en série a maintenu sa conception urbaine et ses caractéristiques d’origine, qui reflètent la préservation et l’amélioration du contexte de l’espace. Les éléments constitutifs de la série ont fidèlement conservé leur conception d’origine dans les agencements extérieurs, dans les intérieurs et sur les façades, dans le mobilier intérieur et dans l’attention minutieuse apportée aux détails. Les matériaux de construction ont été renforcés dans la plupart des éléments dans les années 1990, mais, indépendamment des réparations ou interventions de conservation et de restauration individuelles, conséquence d’une utilisation continue, l’authenticité des matériaux en général n’a pas été compromise. Des zones urbanistiques plus vastes sont restées inchangées ; dans certains cas, des réparations ont été effectuées pour répondre aux exigences d’une utilisation moderne et assurer une plus grande sécurité et stabilité structurelle du bien. À quelques exceptions près, les fonctions et usages d’origine de tous les éléments et leurs caractéristiques sont préservées et les espaces extérieurs sont accessibles au public. Les caractéristiques du concept urbain d‘origine ont également été préservées, bien que des changements partiels semblent être dus à la croissance excessive de la végétation d’origine et, par endroits, à la pression du trafic local, qui a été traitée de manière stratégique au cours de la décennie précédente.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le patrimoine architectural de Plečnik est un monument d’importance nationale et est protégé par l’ordonnance désignant les œuvres de Ljubljana dues à l’architecte Jože Plečnik comme un monument culturel d’importance nationale (Gazette officielle RS, Nos. 51/09, 88/14, 19/16, 76/17 et 17/18). L’ordonnance représente un mécanisme unique de protection globale pour l’ensemble du patrimoine mobilier et immobilier du bien en série.

Tous les éléments constitutifs de la série bénéficient de plans de conservation qui servent de base à toutes les interventions sur les monuments. Les travaux sont coordonnés par l’Institut pour la protection du patrimoine culturel (IPPCS) et supervisés par le conservateur du patrimoine de Plečnik, spécialement nommé. Le système de gestion complète le système existant pour la préservation du patrimoine de l’architecte Jože Plečnik à Ljubljana, d’un point de vue professionnel, organisationnel, ainsi que juridique et financier, et implique au même titre les propriétaires, les gestionnaires et les organismes publics. La gestion du bien se déroule sur deux niveaux. Tous les éléments constitutifs ont leur propre plan de gestion et leurs procédures spécifiques pour la mise en œuvre et l’approbation de tels plans. L’état de conservation est suivi par l’IPPCS, une attention particulière étant accordée aux facteurs susceptibles d’affecter le bien, en particulier les pressions dues au développement et au tourisme. La coordination entre propriétaires individuels, gestionnaires, institutions publiques et organismes professionnels, qui forment l’organisme de gestion, est assurée par un gestionnaire conjoint qui a la responsabilité générale de la mise en œuvre d’un plan de gestion commun. Le musée de l’Architecture et du Design de Ljubljana, en tant que gestionnaire conjoint nommé, coopère avec les institutions aux niveaux étatique et local qui sont responsables de la protection, du suivi, de la présentation, de l’éducation et de la recherche, de la promotion et du tourisme culturel.

top