Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Cycles de fresques du XIVe siècle à Padoue

Padua’s fourteenth-century fresco cycles
This property is composed of eight religious and secular building complexes, within the historic walled city of Padua, which house a selection of fresco cycles painted between 1302 and 1397 by different artists for different types of patron and within buildings of diverse functions. Nevertheless, the frescos maintain a unity of style and content. They include Giotto’s Scrovegni Chapel fresco cycle, considered to have marked the beginning of a revolutionary development in the history of mural painting, as well as other fresco cycles of different artists, namely Guariento di Arpo, Giusto de’ Menabuoi, Altichiero da Zevio, Jacopo Avanzi and Jacopo da Verona. As a group, these fresco cycles illustrate how, over the course of a century, fresco art developed along a new creative impetus and understanding of spatial representation.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Cycles de fresques du XIVe siècle à Padoue

Ce bien est composé de huit ensembles d’édifices religieux et séculiers, situés au sein de la ville historique fortifiée de Padoue, qui abritent une sélection de cycles de fresques peints entre 1302 et 1397 par plusieurs artistes pour différents commanditaires et dans des édifices aux fonctions diverses. Néanmoins, les fresques présentent une unité de style et de contenu. Elles comprennent le cycle de fresques de Giotto dans la chapelle des Scrovegni, considéré comme ayant marqué le début d’une évolution révolutionnaire dans l’histoire de la peinture murale, ainsi que d’autres cycles de fresques de différents artistes, à savoir Guariento di Arpo, Giusto de’ Menabuoi, Altichiero da Zevio, Jacopo Avanzi et Jacopo da Verona. Cet ensemble illustre comment, au cours d’un siècle, l’art de la fresque s’est développé sur la base d’un nouvel élan créatif et d’une nouvelle compréhension de la représentation spatiale. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

سلاسل اللوحات الجدارية في بادوفا التي تعود إلى القرن الرابع عشر

يتألَّف الموقع من ثمانية مجمَّعات دينية وعلمانية تقع ضمن أسوار مدينة بادوفا التاريخية، وهي تضمُّ سلسلة من اللوحات الجدارية التي رسمها عدة فنانين بين عامي 1302 و1397 بناءً على طلب عدة رعاة للفن وهي موجودة داخل أبنية ذات وظائف مختلفة. وعلى الرغم من ذلك، حافظت هذه اللوحات الجدارية على وحدة الأسلوب والمحتوى، ومن بينها سلسلة اللوحات الجدارية لجوتو في " كنيسة سكروفيني"، التي تعتبر بداية حدوث تطور ثوري في تاريخ اللوحات الجدارية، وسلاسل من اللوحات الجدارية التي تعود لفنانين آخرين، مثل غوارينتو دي آربو، وجوستو دي دينابوي وآلتيكييرو دا زيفيو، وجاكوبو أفانزي وجاكوبو دا فيرونا. وتبيِّن هذه المجموعة من سلاسل اللوحات الجدارية تطوُّر الفن الجداري خلال قرن من الزمن، كما تنمُّ عن تولُّد زخم إبداعي وطريقة فهم جديدة لتصوير المكان.  

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

绘画之都帕多瓦,乔托的斯克洛维尼礼拜堂及帕多瓦14世纪壁画群

该遗产地由8个分布在帕多瓦老城区内的宗教和世俗建筑群构成,这里有多位艺术家在1302-1397年之间为不同类型的赞助人在不同功能的建筑内创作的大量壁画。然而,帕多瓦壁画群在风格和内容上保持了统一性,其中包括乔托(Giotto)在斯克洛维尼礼拜堂绘制的壁画(被认为是壁画史上革命性发展的开端),以及其他艺术家的作品,如阿珀的瓜里恩托、梅纳博伊的朱斯托、泽维奥的阿尔泰基耶罗、维罗纳的阿万齐和雅各布。这些壁画共同展现了14世纪壁画艺术是如何随着新的创作动力和对空间表现的理解而发展的。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Циклы фресок XIV века в Падуе

Объект состоит из восьми религиозных и светских комплексов зданий, расположенных в историческом городе Падуя, окруженном стеной, в котором находится ряд фресок, написанных в период между 1302 и 1397 годами различными художниками для разных покровителей и внутри зданий различного назначения. Тем не менее, фрески сохраняют единство стиля и содержания. К ним относятся цикл фресок Джотто в Капелле Скровеньи, считающихся началом революционного развития в истории настенной живописи, а также другие циклы фресок разных художников, а именно Гвариенто ди Арпо, Джусто де Менабуои, Альтикьеро да Дзевио, Якопо Аванцо и Якопо да Верона. В совокупности эти циклы фресок иллюстрируют, как в течение века искусство фресок развивалось в свете нового творческого импульса и понимания пространственного представления.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Series de frescos del siglo XIV en Padua
Este sitio comprende ocho conjuntos de edificios seculares y religiosos que desempeñan diversas funciones y están situados en el interior de la histórica ciudad amurallada de Padua. Todos ellos albergan varias series de frescos encargadas entre 1302 y 1397 por diversos mecenas a diferentes pintores. No obstante, esas pinturas tienen en común su unidad de estilo y de contenido. Entre ellas figuran los frescos ejecutados por Giotto en la capilla de los Scrovegni, que marcaron el inicio de una etapa revolucionaria en la historia de la pintura mural. También figuran obras murales de otros artistas destacados como Guariento de Arpo, Giusto de Menabuoi, Altichiero de Zevio, Jacopo Avanzi y Jacopo de Verona. En su conjunto, estas series de frescos son representativas de la manera en que evolucionó la pintura mural en el transcurso de un siglo, cobrando un renovado impulso creativo y elaborando un concepto innovador de la representación espacial.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Intérieur de la Chapelle Scrovegni © Comune di Padova Settore Cultura, Turismo, Musei e Biblioteche
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les cycles de fresques qui se situent dans huit ensembles d’édifices du centre historique de Padoue illustrent comment, au cours du XIVe siècle, différents artistes, à commencer par Giotto, ont introduit d’importantes évolutions stylistiques dans l’histoire de l’art. Les huit ensembles d’édifices sont regroupés en quatre éléments constitutifs : Scrovegni et Eremitani (partie 1) ; Palazzo della Ragione, palais Carraresi, baptistère et places associées (partie 2) ; ensemble d’édifices associés à la basilique Saint-Antoine (partie 3) et San Michele (partie 4). Les artistes qui ont joué un rôle majeur dans la création des cycles de fresques étaient Giotto, Guariento di Arpo, Giusto de' Menabuoi, Altichiero da Zevio, Jacopo Avanzi et Jacopo da Verona. Travaillant pour d’illustres familles locales, le clergé, la ville ou la famille Carraresi, ils réalisaient – dans des édifices publics et privés, religieux et séculiers – des cycles de fresques qui donnèrent naissance à une nouvelle image de la ville.

Bien que peints par différents artistes pour différents types de commanditaires dans des édifices aux fonctions variées, les cycles de fresques de Padoue conservent une unité de style et de contenu. Au sein du récit artistique qui se déroule dans cette séquence de fresques, les différents cycles révèlent à la fois une diversité et une cohérence commune.

Le bien illustre une toute nouvelle façon de représenter des récits allégoriques dans des perspectives spatiales influencées par les progrès de la science optique ainsi qu’une nouvelle capacité à saisir les figures humaines, y compris les traits individuels exprimant les sentiments et les émotions. L’innovation dans la représentation de l’espace pictural s’est appuyée sur l’exploration des possibilités de la perspective et des effets de trompe-l’œil. L’innovation dans la représentation des sentiments repose sur un intérêt accru pour la représentation réaliste des émotions humaines et sur l’intégration du nouveau rôle des commanditaires, ceux-ci commençant à apparaître dans les scènes représentées, et finissant même par prendre la place de personnages participant au récit biblique. En effet, ces œuvres illustrent l’adaptation de l’art sacré au service de la célébration séculaire du prestige et du pouvoir des puissances dominantes et des familles nobles associées.

Critère (ii) : Les cycles de fresques de Padoue illustrent l’important échange d’idées entre des personnalités du monde de la science, de la littérature et des arts visuels dans l’environnement préhumaniste de Padoue au début du XIVe siècle. De nouveaux échanges d’idées ont également eu lieu entre les clients qui commandaient des œuvres et les artistes d’autres villes italiennes qui avaient été appelés à Padoue pour collaborer aux différents cycles de fresques inspirés par des allégories scientifiques et astrologiques ou des idées sur l’histoire sacrée glanées auprès d’intellectuels et de savants contemporains. Les artistes ont fait preuve d’une grande habileté pour donner une forme visuelle à ces idées et leurs capacités techniques ont permis que les cycles de fresques de Padoue deviennent non seulement un modèle pour les autres, mais aussi de se révéler remarquablement résistants au passage du temps. Le groupe d’artistes en quête d’innovation qui s’est réuni à Padoue a simultanément favorisé un échange d’idées et de savoir-faire qui a débouché sur un nouveau style de peinture à la fresque. Ce nouveau style de fresque a non seulement influencé Padoue tout au long du XIVe siècle, mais a constitué pendant des siècles la source d’inspiration des fresques de la Renaissance italienne et au-delà. Avec cette véritable renaissance d’une technique picturale, Padoue a apporté une nouvelle façon de voir et de représenter le monde, annonçant l’avènement de la perspective de la Renaissance. Ces innovations marquent une nouvelle ère dans l’histoire de l’art en entraînant un changement de direction radical.

Intégrité

Les quatre éléments constitutifs comprennent huit ensembles d’édifices au centre de Padoue – publics et privés ; séculiers et religieux – qui présentent une approche globale partagée en termes de techniques, de thèmes, de datation et de style, et témoignent de nouveaux programmes narratifs et figuratifs dans la peinture à fresque. Ils illustrent l’éventail complet des divers aspects du caractère novateur des fresques italiennes au cours du XIVe siècle.

Les organismes institutionnels (le Conseil municipal de Padoue, le ministère des Biens et Activités culturels, l’université de Padoue) propriétaires des différents sites ont promu les travaux de recherche, d’entretien et de restauration nécessaires pour maintenir les différents cycles de fresques en bon état de conservation. Ces travaux permettent de maintenir la lisibilité et la compréhension de chacune des parties, tant individuellement que les unes par rapport aux autres.

Authenticité

Les attributs du bien illustrent l’authenticité des matériaux, de la conception, en particulier de l’exécution, du cadre et, dans une certaine mesure, de l’authenticité de l’esprit et du ressenti qui se dégagent des concepts religieux qu’ils évoquent. L’authenticité s’exprime en outre dans le lien indissociable entre les fresques et les espaces architecturaux intérieurs dont elles font partie ainsi que dans la construction architecturale des édifices historiques. Tous les éléments conservent la manifestation authentique des cycles de fresques, le support matériel sur lequel les fresques sont peintes, les surfaces en plâtre, les pigments et les liants utilisés pour l’élaboration des fresques et les peintures elles-mêmes. Bien que des fragments de ces fresques aient subi des détachements localisés, par exemple dans la chapelle des Scrovegni, le baptistère de la cathédrale ou la chapelle Carraresi, ces fragments ont tous pu être replacés à leur position d’origine lors de traitements de conservation passés.

Les cycles de fresques de Padoue sont encore parfaitement lisibles, et leur iconographie peut être identifiée comme celle d’œuvres authentiques d’artistes connus du XIVe siècle. Toutes les fresques se trouvent encore dans leurs emplacements d’origine, c’est-à-dire à l’endroit même où et pour lequel elles ont été peintes. Leur contexte global – c’est-à-dire la zone contenant les édifices qui abritent les différents cycles – est toujours celui qui formait le cœur de la ville entouré de ses murs anciens et qui coïncide aujourd’hui avec le centre de la ville historique.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Tous les édifices et ensembles d’édifices qui abritent les fresques du bien sont soumis aux mesures de protection les plus strictes prévues par la loi italienne (édifices classés), dont la principale expression est le décret-loi 22/01/2004 n° 42, connu sous le nom de Codice dei Beni Culturali e del Paesaggio (Code du patrimoine culturel et du paysage). D’autres mesures de protection sont prévues par les instruments d’administration territoriale régionaux, provinciaux et municipaux, qui garantissent tous la protection et la conservation des édifices et de leurs abords. La zone tampon est délimitée par le périmètre du centre historique de Padoue, une zone qui fait l’objet de mesures de protection spéciales prévues par l’« ordonnance sur les travaux » du Conseil municipal de Padoue.

Un système de gestion global a été mis en place, établissant une coordination étroite entre les différents organismes propriétaires des ensembles d’édifices qui abritent les cycles de fresques. Ainsi, à partir d’une gestion indépendante assurée par quatre organismes différents, un modèle de co-gouvernance a été établi, par lequel le Conseil municipal préside un comité dont les membres représentent ces organismes ainsi que des représentants du gouvernement régional de la Vénétie, du ministère des Biens et Activités culturels, de l’université de Padoue (présents en tant que consultants scientifiques) et de l’Orto Botanico. La coordination générale des partenaires est facilitée par le département des affaires culturelles du Conseil, par l’intermédiaire d’une agence spécialement créée à cet effet, dénommée Bureau du patrimoine mondial, qui fait office de secrétariat du groupe de gestion. Un protocole d’accord pour la mise en œuvre conjointe d’un plan de gestion a été signé. Ce plan de gestion est en cours d’élaboration sur la base d’un avant-projet de document soumis.

top