14-18 novembre 2019, île de Vilm, Allemagne

Cet atelier réunissant des experts internationaux élaborera un plan d'action et un calendrier sur mesure pour faire en sorte que le patrimoine mondial puisse contribuer à façonner le Cadre mondial pour la diversité biologique après 2020. Les résultats éclaireront les processus de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO et de la Convention sur la diversité biologique (CDB), et concerneront également les actions de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

Organisé conjointement par l'Agence fédérale allemande pour la conservation de la nature (BfN), l'Académie internationale pour la conservation de la nature et le Programme du patrimoine mondial de l'UICN, cet atelier est financé par le ministère allemand de l'Environnement, de la Conservation de la nature et de la Sécurité nucléaire (BMU).

Les objectifs de l'atelier sont :

- Concernant le Patrimoine mondial : l'élaboration d'objectifs et d'indicateurs spécifiques à l'appui du Cadre pour la diversité biologique, y compris les objectifs post-Aichi de la CDB mais sans s'y limiter .
- Concernant la feuille de route du patrimoine mondial : l'identification d'étapes et d'événements spécifiques pour promouvoir des contributions au patrimoine mondial en vue de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité de 2020 (COP 15 de la CDB), tout en tirant profit des événements clés du calendrier pour le patrimoine mondial et l'UICN.
- Concernant la stratégie de communication du patrimone mondial : une réflexion sur la manière dont le patrimoine mondial peut contribuer à la vision stratégique à long terme des Nations Unies pour 2050. Comment le patrimoine mondial, seul instrument international incluant la nature et la culture tout en ayant un mandat plus large, intergénérationnel et interculturel, peut-il faire progresser notre réflexion ?

En soutenant cet atelier, le BfN poursuit son travail de promotion d'une prise en compte du patrimoine naturel et culturel dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial, en démontrant également son soutien et son partenariat de longue date avec l'UICN et les processus des organisations consultatives dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial.