Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Administration
Assistance internationale
Budget
Communauté
Communication
Conservation
Convention du patrimoine mondial
Credibilité de la Liste du ...
Inscriptions sur la Liste du ...
Liste du patrimoine mondial en péril
Listes indicatives
Mécanisme de suivi renforcé
Méthodes et outils de travail
Orientations
Partenariats
Rapport périodique
Rapports
Renforcement des capacités
Valeur universelle exceptionnelle








2029 27 GA
2027 26 GA
2025 25 GA
2025 47 COM
2024 46 COM
2023 19 EXT.COM
2023 24 GA
2023 45 COM
2023 18 EXT.COM
2022 17 EXT.COM
2021 16 EXT.COM
2021 23 GA
2021 44 COM
2021 15 EXT.COM
2020 14 EXT.COM
2019 13 EXT.COM
2019 22 GA
2019 43 COM
2018 42 COM
2017 12 EXT.COM
2017 21 GA
2017 41 COM
2016 40 COM
2015 11 EXT.COM
2015 20 GA
2015 39 COM
2014 1 EXT.GA
2014 38 COM
2013 19 GA
2013 37 COM
2012 36 COM
2011 10 EXT.COM
2011 18 GA
2011 35 COM
2010 34 COM
2010 9 EXT.COM
2009 17 GA
2009 33 COM
2008 32 COM
2007 16 GA
2007 8 EXT.COM
2007 31 COM
2006 30 COM
2005 15 GA
2005 29 COM
2005 29 BUR
2004 7 EXT.COM
2004 7 EXT.BUR
2004 28 COM
2004 28 BUR
2003 14 GA
2003 27 COM
2003 27 BUR
2003 6 EXT.COM
2002 26 COM
2002 26 BUR
2001 25 COM
2001 25 EXT.BUR
2001 5 EXT.COM
2001 13 GA
2001 25 BUR
2000 24 COM
2000 24 EXT.BUR
2000 24 BUR(SPE)
2000 24 BUR
1999 23 COM
1999 23 EXT.BUR
1999 4 EXT.COM
1999 12 GA
1999 3 EXT.COM
1999 23 BUR
1998 22 COM
1998 22 EXT.BUR
1998 22 BUR
1997 21 COM
1997 21 EXT.BUR
1997 2 EXT.COM
1997 11 GA
1997 21 BUR
1996 20 COM
1996 20 EXT.BUR
1996 20 BUR
1995 19 COM
1995 19 EXT.BUR
1995 10 GA
1995 19 BUR
1994 18 COM
1994 18 EXT.BUR
1994 18 BUR
1993 17 COM
1993 17 EXT.BUR
1993 9 GA
1993 17 BUR
1992 16 COM
1992 16 BUR
1991 15 COM
1991 8 GA
1991 15 BUR
1990 14 COM
1990 14 BUR
1989 13 COM
1989 7 GA
1989 13 BUR
1988 12 COM
1988 12 BUR
1987 11 COM
1987 6 GA
1987 11 BUR
1986 10 COM
1986 10 BUR
1985 9 COM
1985 5 GA
1985 9 BUR
1984 8 COM
1984 8 BUR
1983 7 COM
1983 4 GA
1983 7 BUR
1982 6 COM
1982 6 BUR
1981 5 COM
1981 1 EXT.COM
1981 5 BUR
1980 3 GA
1980 4 COM
1980 4 BUR
1979 3 COM
1979 3 BUR
1979 2 BUR
1978 2 GA
1978 2 COM
1978 1 BUR
1977 1 COM
1976 1 GA

Décision 43 COM 8B.38
Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright (États-Unis d’Amérique)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les documents WHC/19/43.COM/8B.Add et WHC/19/43.COM/INF.8B1.Add,
  2. Inscrit Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright, États-Unis d’Amérique, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base du critère (ii) ;
  3. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

    Brève synthèse

    Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright se concentrent sur l’influence de l’œuvre de cet architecte, non seulement dans son pays, les États-Unis d’Amérique, mais aussi, sur l’architecture du XXe siècle et les maîtres reconnus du Mouvement moderne, dans le domaine de l’architecture, en Europe. Les caractéristiques de ce que l’on appelle « l’architecture organique », élaborée par Wright, comme le plan ouvert, la distinction floue entre extérieur et intérieur, l’emploi inédit de matériaux et de technologies, et les adaptations explicites aux cadres suburbains et naturels des divers bâtiments, ont été reconnues comme des éléments essentiels, dans le contexte du développement de la conception architecturale moderne au XXe siècle.

    Le bien est composé d’une série de 8 édifices, conçus et construits dans la première moitié du XXe siècle. Chacun présente des caractéristiques spécifiques, qui correspondent à des solutions novatrices apportées à des besoins en matière de logement, de lieux de culte, de travail, d’éducation et de loisirs. La diversité de fonction, de dimension et de configuration illustre pleinement les principes de « l’architecture organique ».

    Les édifices font appel à l’abstraction géométrique et à une manipulation de l’espace pour répondre à des exigences fonctionnelles et affectives, et ils reposent, au sens littéral ou figuré, sur des formes et des principes naturels. En incorporant des idées inspirées d’autres cultures à travers le monde, ils échappent aux formes traditionnelles et facilitent la vie moderne. Les solutions de Wright allaient ensuite influencer l’architecture et le design dans le monde entier, et continuent de le faire à ce jour.

    Les composants de la série comptent des maisons parfois imposantes, parfois modestes (il y a notamment l’exemple parfait d’une maison de style « Prairie » et un prototype de maison usonienne) ; un lieu de culte ; un musée ; et des complexes formés par les résidences de l’architecte, et ses ateliers et installations éducatives. Ces bâtiments sont situés en des endroits divers, au sein d’environnements urbain, suburbain, forestier et désertique. Le large éventail de fonctions, de dimensions, et de cadres illustré par la série souligne à la fois la cohérence et la vaste applicabilité de ces principes. Chaque édifice a été reconnu spécifiquement pour son influence individuelle, qui contribue également de façon unique à l’élaboration de ce langage architectural original.

    De telles caractéristiques liées à l’innovation sont subordonnées à des conceptions qui intègrent forme, matériaux, technologie, mobilier, et cadre, pour en faire un tout unifié. Chaque édifice est adapté de manière unique aux besoins de son propriétaire et à sa fonction, et bien que conçu par le même architecte, chacun possède un caractère et un aspect très différents, ce qui reflète un respect et un goût profonds pour l’individuel et le particulier. Pris dans leur ensemble, ces édifices illustrent tout l’éventail de ce langage architectural, qui constitue une contribution singulière à l’architecture mondiale en termes spatial, formel, matériel et technologique.

    La valeur universelle exceptionnelle du bien en série est transmise par des attributs tels que la continuité spatiale exprimée par le plan ouvert et la distinction floue des transitions entre l’espace intérieur et l’espace extérieur ; les formes dynamiques qui font appel à des méthodes structurelles innovantes et à une utilisation inventive des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies ; une conception inspirée par les formes et principes de la nature ; une relation intégrale avec la nature ; une primauté de l’individu et de l’expression individualisée ; et la transformation d’inspirations issues d’autres lieux et cultures.

    Critère (ii) : Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright témoigne d’un échange d’idées considérable, par le discours, qui a changé l’architecture à une échelle mondiale durant la première moitié du XXe siècle. Les huit composants du bien en série illustrent divers aspects d’une nouvelle approche de l’architecture par Wright, approche élaborée sciemment pour un contexte américain. Les édifices qui en ont découlé, cependant, étaient adaptés à la vie moderne dans de nombreux pays, et en faisant fusionner l’esprit et la forme, ils suscitèrent des réactions affectives témoignant d’un attrait universel. Cette approche, qui s’opposait aux styles dominants aux États-Unis, a tiré parti de nouveaux matériaux et de technologies inédites, mais elle s’est également inspirée des principes du monde naturel, et a été nourrie par d’autres cultures et d’autres temps. Ces idées novatrices et les œuvres architecturales unifiées qui en résultèrent furent remarquées dans les cercles architecturaux et critiques européens au début du siècle, et elles influencèrent plusieurs tendances et plusieurs architectes du Mouvement moderne européen dans le domaine de l’architecture. L’influence de Wright est également perceptible dans le travail de certains architectes en Amérique Latine, Australie et Japon.

    Intégrité

    Le bien en série contient tous les éléments nécessaires pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle, étant donné qu’il englobe des œuvres généralement considérées par les critiques et les architectes comme ayant été particulièrement influentes. Chaque composant met en avant un aspect différent des attributs, qui démontre cette influence, et contribue à illustrer divers aspects de la valeur universelle exceptionnelle, d’une façon précise et visible, et reflète des liens culturels et architecturaux évidents. En tant qu’ensemble, ces composants ont exercé une influence sur l’architecture de la première moitié du XXe siècle.

    Les limites de chaque composant englobent tous les éléments nécessaires pour exprimer l’importance des biens, mais une modification mineure des délimitations de Taliesin, afin d’incorporer toutes les structures et jardins conçus par Wright, permettrait de mieux comprendre l’ensemble. Les limites des composants implantés en fonction d’un environnement naturel plus large permettent une représentation précise des relations entre les édifices et leur environnement. Les composants du bien en série comprennent les édifices et le mobilier intérieur, qui sont tous protégés de façon appropriée. Aucun composant ne souffre d’effets néfastes dus au développement, ou à l’abandon. Chaque édifice a bénéficié d’études de conservation rigoureuses et complètes, et de conseils techniques spécialisés, pour garantir un haut degré de conservation.

    Authenticité

    La plupart des composants du bien en série sont restés remarquablement intactes depuis leur construction, du point de vue de leur forme et de leur conception, des matériaux et de la substance, de l’esprit et de l’émotion. Pour chaque bâtiment, les travaux de conservation – quand ils se sont avérés nécessaires pour corriger des problèmes structurels à long terme ou pour réparer des détériorations – ont été effectués conformément à des normes élevées de pratique professionnelle, garantissant une conservation durable de la structure d’origine et des caractéristiques importantes de chaque site, chaque fois que c’était possible. Dans tous les cas, ces travaux reposaient sur une documentation exceptionnellement complète. Très peu de caractéristiques ont été modifiées. Les modifications et remplacements d’éléments matériels des composants doivent être vus comme un moyen de préserver la forme et l’utilisation des biens. Dans les cas où la fonction d’origine a changé, l’utilisation actuelle reste pleinement cohérente par rapport à la conception d’origine.

    La relation entre les sites et leur environnement est en général acceptable. Les zones résidentielles à faible densité où se trouvent certains des édifices n’ont pas subi de changements significatifs au fil du temps, mais cet aspect doit être pris en compte par les systèmes de protection et de gestion. Dans le cas des édifices situés dans un cadre naturel, seul Taliesin West pose problème, en raison de l’expansion de la ville de Scottsdale.

    Éléments requis en matière de protection et de gestion

    Chaque bien a été désigné individuellement par le Département de l’intérieur des États-Unis (United States Department of the Interior) comme Site historique national (NHL). Il s’agit du niveau de protection le plus élevé aux termes de la loi fédérale. L’un des composants de la série appartient aux autorités locales, les autres étant des propriétés privées, qui appartiennent à des organisations à but non lucratif, à des fondations, et à un individu. Chaque bâtiment est protégé des transformations, démolitions, et autres modifications inappropriées, grâce à des clauses restrictives dans les actes de vente, des ordonnances de conservation et des lois de zonage au niveau local, des servitudes de conservation privées, et des lois de l’État. Des mesures de conservation active ont été prises pour tous les composants.

    Chaque site dispose d’un système de gestion efficace, qui fait appel à une série d’orientations sur la planification et la conservation. L’organe de coordination de la gestion est le Frank Lloyd Wright World Heritage Council, établi en 2012 par le biais d’un protocole d’entente entre le Frank Lloyd Wright Building Conservancy et les propriétaires et/ou représentants des propriétaires des composants individuels. Le Frank Lloyd Wright Building Conservancy, une ONG, dont les bureaux se situent à Chicago, organisée dans le but de préserver et de protéger les œuvres de Frank Lloyd Wright qui subsistent, coordonne le travail du Conseil. Comme le Conseil sert d’organe consultatif, son rôle dans le processus de prise de décisions devrait être renforcé.

    L’élaboration et la mise en œuvre de plans de gestion pour les composants qui n’en disposent pas encore sont recommandées. La préparation aux risques et la gestion des visiteurs doivent être envisagées pour tous les composants du bien en série.

    Les indicateurs clés destinés à assurer le suivi de l’état de conservation des bâtiments, selon leurs caractéristiques spécifiques, ont été identifiés. Ils sont principalement liés aux matériaux de construction et, dans le cas de la maison sur la cascade et de Taliesin West, aux caractéristiques paysagères. Cependant ces indicateurs ne sont pas liés directement aux attributs proposés par l’État partie pour transmettre la valeur universelle exceptionnelle du bien en série.

  4. Recommande que l’État partie prenne en considération les points suivants :
    1. Envisager, pour Taliesin, une modification mineure des limites de la zone du bien, afin d’englober toutes les structures conçues par Frank Lloyd Wright,
    2. Renforcer la protection du cadre de la maison Robie, en particulier pour contrôler l’impact d’un développement potentiel à Woodlawn Garden, en envisageant la possibilité d’une modification mineure des limites de la zone tampon,
    3. Renforcer les compétences du Frank Lloyd Wright World Heritage Council, afin d’assurer une gestion coordonnée appropriée du bien en série,
    4. Développer et mettre en œuvre des plans de gestion pour les composants individuels qui n’en disposent pas, afin d’englober les instruments de conservation et de gestion existants qui sont déjà en place, en incluant la gestion des risques et des visiteurs ;
  5. Encourage l’État partie à procéder à l’extension de la série à l’avenir, quand les conditions requises pour les composants supplémentaires seront réunies.
Code de la Décision
43 COM 8B.38
Thèmes
Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
États Parties 1
Année
2019
Documents
WHC/19/43.COM/18
Decisions adopted during the 43rd session of the World Heritage Committee (Baku, 2019)
Contexte de la Décision
WHC-19/43.COM/8B.Add
WHC-19/43.COM/INF.8B1.Add
top