Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

11e Groupe de travail des experts adopte des recommandations pour la préservation de la vallée de Bamiyan, Afghanistan

vendredi 12 avril 2013
access_time Lecture 3 min.
Bamiyan 11e Réunion de travail des Experts tenue en décembre 2012, à l’Université d’Aachen (RWTH), en Allemagne © Aachen University (RWTH), Germany | Aachen University (RWTH)

Un groupe d’experts internationaux et afghans travaillant sur la protection de Bamiyan, ainsi que des représentants des gouvernements japonais et afghan, et de l’UNESCO, ont adopté une liste de recommandations sur les prochaines activités pour la protection du site de Bamiyan. La 11e réunion du groupe de travail pour la préservation du site du Patrimoine mondial de la vallée de Bamiyan s’est tenue à Aix-la-Chapelle, à l’Université d’Aachen (RWTH), en Allemagne, du 10 au 12 décembre 2012.

Sur la base du travail établi lors des réunions précédentes, les représentants du gouvernement afghan, et des experts nationaux et internationaux ont formulé une liste de recommandations concernant les activités futures pour la préservation du site de Bamiyan. Ils ont abordé plusieurs domaines spécifiques, dont l’archéologie, la planification générale culturelle et de gestion, le renforcement des compétences, ainsi que la conservation et l’interprétation des niches du Bouddha et de leurs fragments.

Le groupe de travail s’est formé en 2002 afin de coordonner tous les projets culturels dans le pays confiés à l’UNESCO par le gouvernement afghan.  Cette  dernière réunion avait pour but de conseiller l’UNESCO ainsi que les autorités afghanes sur les difficultés concernant la conservation du site du Patrimoine mondial de Bamiyan.

Lors de la discussion l’accent a été mis  sur l’importance d’une approche au développement culturel qui inclut et démontre la contribution de la culture à la subsistance durable, l’éducation et la promotion de la paix en Afghanistan. La réunion a aussi servi de vecteur de coordination des efforts internationaux et de discussion sur des problèmes variés, dont la planification du gouvernement afghan pour les infrastructures et le développement de Bamiyan sur les court et long termes, ainsi que le large éventail de gestion du patrimoine, un défi capital pour Bamiyan et sa population.

Par ailleurs, le groupe de travail pour Bamiyan a reconnu que les initiatives actuelles pour la conservation et la gestion durable du site du Patrimoine mondial de Bamiyan sont en accord avec le Programme-Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD) et le plan de stratégie afghan sur le développement. Les participants ont considéré que la conservation de ce site au patrimoine exceptionnel contribue à la promotion de la paix, et encourage le développement durable, pour la population de Bamiyan en particulier, et de l’Afghanistan en général, en démontrant la possibilité de construire des communautés durables grâce à l’appui donné à la diversité culturelle et une utilisation convenable de l’environnement culturel et naturel.

vendredi 12 avril 2013
access_time Lecture 3 min.
États parties (1)
Régions (1)
Asie et Pacifique
top