Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes

France
Facteurs affectant le bien en 2000*
  • Tempêtes
Assistance internationale : demandes reçues pour le bien jusqu'en 2000
Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars E.U.
Missions sur le bien jusqu'en 2000**
Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 2000

- Palais et parc de Fontainebleau Inscription sur la LPM en 1981
- Château et domaine de Chambord Inscription sur la LPM en 1981
- Cathédrale d'Amiens Inscription sur la LPM en 1981
- Cathédrale de Chartres Inscription sur la LPM en 1979
- Strasbourg - Grande Ile Inscription sur la LPM en 1988
- Cathédrale Notre-Dame, ancienne abbaye de Saint-Rémi et palais de Tau, Reims Inscription sur la LPM en 1991
- Paris, rives de la Seine Inscription sur la LPM en 1991
- Mont-Saint-Michel et sa baie Inscription sur la LPM en 1979
- Palais et parc de Versailles Inscription sur la LPM en 1979


Nouvelles informations : Après la tempête de décembre 1999, les sites français inscrits sur la Liste du patrimoine mondial mentionnés ci-dessus ont été sérieusement endommagés. Les autorités françaises ont fourni au Secrétariat des informations sur les dégâts les plus importants et sur les coûts estimés des réparations. Les dégâts ont été particulièrement sérieux sur les sites suivants du patrimoine mondial :

- Fontainebleau : dégâts matériels à la toiture, 800 arbres déracinés dans le jardin anglais. Les dégâts ont été estimés à 4 millions de FF.

- Notre-Dame de Paris : chute d'un certain nombre de sculptures extérieures. Les dégâts ont été estimés à un montant de 22,2 millions de FF.

- Palais et parc de Versailles : dégâts matériels au toit du palais et sérieux dégâts dans le parc. Les dégâts ont été estimés à un montant de 250 millions de FF.

Le rapport a été transmis à l'ICOMOS pour avis complémentaire.

Action requise

Le Bureau pourrait souhaiter étudier les informations qui seront fournies lors de sa session et pourrait souhaiter recommander aux autorités françaises de soumettre une demande d'assistance internationale à cet égard.

Décisions adoptées par le Comité en 2000
24 COM X.C.1
Le Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes (France)

Nom du bien : Le Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes

N° d'ordre : 933

État partie : France

Critères : C (i) (ii) (iv)

Le Comité a décidé d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial sur la base du critères (i) (ii) et (iv) :

Critère (ii) : Le Val de Loire est un paysage culturel exceptionnel le long d'un grand fleuve. Il porte témoignage sur un échange d'influences de valeurs humaines et sur le développement harmonieux d'interactions entre les hommes et leur environnement sur deux mille ans d'histoire.

Critère (iv) : Le paysage du Val de Loire, et plus particulièrement ses nombreux monuments culturels, illustre à un degré exceptionnel les idéaux de la Renaissance et du siècle des Lumières sur la pensée et la création de l'Europe occidentale.

Chambord avait été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial sur la base du seul critère (i). La proposition d'inscription révisée par l'État partie inclut ce bien dans le paysage culturel de la Vallée de la Loire. Le Comité a décidé que le critère (i) est aussi applicable à cette inscription.

Critère (i) : Le Val de Loire est remarquable pour la qualité de son patrimoine architectural, avec ses villes historiques telles que Blois, Chinon, Orléans, Saumur et Tours, mais plus particulièrement pour ses châteaux de renommée mondiale, comme celui de Chambord.

Des membres du Comité ont félicité l'État partie pour avoir pris en compte les recommandations du Bureau.

Année du rapport : 2000
France
Date d'inscription : 2000
Catégorie : Culturel
Critères : (i)(ii)(iv)
Documents examinés par le Comité
arrow_circle_right 24COM (2000)
Exports

* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.


top