English Français

Ensemble de monuments de Mahabalipuram

Group of Monuments at Mahabalipuram

This group of sanctuaries, founded by the Pallava kings, was carved out of rock along the Coromandel coast in the 7th and 8th centuries. It is known especially for its rathas (temples in the form of chariots), mandapas (cave sanctuaries), giant open-air reliefs such as the famous 'Descent of the Ganges', and the temple of Rivage, with thousands of sculptures to the glory of Shiva.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ensemble de monuments de Mahabalipuram

Cet ensemble de sanctuaires, dû aux souverains Pallava, fut creusé dans le roc et construit aux VIIe et VIIIe siècles sur la côte de Coromandel. Il comprend notamment des rathas (temples en forme de chars), des mandapas (sanctuaires rupestres), de gigantesques reliefs en plein air, comme la célèbre « Descente du Gange », et le temple du Rivage, aux milliers de sculptures à la gloire de Shiva.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مجمّع نصب ماهاباليبورام

تمّ التنقيب عن مجمّع المعابد هذا العائد لحكام سلالة بالافا في الصخر وشُيّد بين القرنين السابع والثامن على ساحل كوروماندل. وتشمل هذه المجمعات ما يُعرف بـ"راثاس" rathas  أي معابد على شكل عربات و"ماندباس" mandapas أي معابد صخرية، بالإضافة إلى تضاريس عملاقة في الهواء الطلق كمنحدر نهر الغانج الشهير ومعبد ريفاج بآلاف منحوتاته على اسم الإلهة شيفا.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

默哈伯利布勒姆古迹群

默哈伯利布勒姆古迹群是7世纪至8世纪期间,帕那瓦国王们沿着科罗曼德尔海岸开辟岩石而建的。其中特别著名的有:拉特(战车形式的庙宇)、曼荼罗(岩洞寺庙)、名为“恒河的起源”的巨大露天浮雕以及里瓦治寺院(寺内有数以千计的关于湿婆神的雕像)。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Памятники Махабалипурама

Эта группа святилищ, основанных царями государства Паллава в VII-VIII вв., была высечена в скалах на Коромандельском побережье. Она особо известна своими «ратха» (храмами в форме колесниц), «мантапа» (пещерными святилищами), гигантскими барельефами под открытым небом (например, «Нисхождение Ганга») и Прибрежным храмом с тысячами скульптур, прославляющими бога Шиву.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Conjunto de Monumentos de Mahabalipuram

Situado en la costa de Coromandel, este sitio engloba un conjunto de santuarios excavados en la roca que fueron fundados por los reyes de la dinastía de los Pallava entre los siglos VII y VIII. El sitio es sobre todo conocido por sus rathas (templos en forma de carros), sus mandapas (santuarios rupestres), sus gigantescos relieves al aire libre, como el célebre “Descenso del Ganges”, y los millares de esculturas del famoso Templo de la Orilla, erigido a la gloria de Siva.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

マハーバリプラムの建造物群

source: NFUAJ

Monumentengroep in Mahabalipuram

Mahabalipuram werd in de 7e eeuw gesticht door de Pallavas vorsten ten zuiden van Madras. De koningen waren ook verantwoordelijk voor het ontstaan van de groep heiligdommen, die uit rotsen werd gehouwen aan de kust van Coromandel in de 7e en 8e eeuw. De monumenten staan bekend om hun monolithische rathas (tempels in de vorm van triomfwagens) en mandapas (grottempels of rotsheiligdommen). Maar ook vanwege de gigantische openlucht rotsreliëfs, waarvan het beroemde ‘De neerdaling van de Ganges’ er een is. Verder zijn de tempels gebouwd van uitgehakte steen bijzonder, zoals de Rivage tempel die met duizenden beelden is opgedragen aan de glorie van Shiva.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble de monuments de Mahabalipuram
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Située le long de la côte de Coromandel dans l’Inde du Sud-Est, Mahabalipuram (ou Mamallapuram) était une célèbre cité portuaire des Pallava. Elle abrite un ensemble monumental composé de temples rupestres creusés dans le roc, de temples monolithiques, de bas-reliefs sculptés et de temples structurels, ainsi que les traces de temples excavés. La dynastie des Pallava qui régna sur ce territoire entre les VIe et IXe siècles apr. J.-C. créa ces majestueux édifices.

L’Ensemble de monuments de Mahabalipuram occupe une place singulière dans l’architecture classique indienne. Ces majestueux édifices témoignent de la haute qualité de l’artisanat dans la région au VIe siècle apr. J.-C.. Le paysage naturel était utilisé pour sculpter ces structures, conférant ainsi au savoir-faire des artisans de la période Pallava une renommée universelle. Les monuments peuvent être classés en cinq catégories :

Les mandapas (sanctuaires rupestres) : Du temps de Narasimhavarman-I Mamalla, de nouvelles innovations furent introduites dans l’usage de la pierre sous la forme de temples rupestres. Konerimandapa, la grotte de Mahishmardhini et Varahamandapa en sont des exemples notoires. Ces cavernes creusées dans la roche sont richement ornées de représentations sculpturales connues pour leur souplesse et leur grâce naturelle. Parmi les plus remarquables figurent les mandapa de Mahishamardhini, Bhuvaraha, Gajalakshmi, Tirivikrama et Durga.

Les rathas (temples monolithiques) : Les temples monolithiques sont appelés localement « ratha » (char), car ils ressemblent aux chars de procession d’un temple. Ces cinq constructions monolithiques sont taillées chacune dans un énorme bloc de roche. Elles possèdent la forme complète et les caractéristiques des temples de la même époque et offrent des variations à la fois dans le plan de base et l’élévation. Elles sont richement ornées de motifs artistiques et de panneaux muraux sculptés dans la pierre représentant une foule de divinités hindoues et de portraits royaux.

Les reliefs rupestres : Les bas-reliefs sculptés sont une autre catégorie très importante d’œuvres magistralement exécutées sous le règne de Mamalla. Il y a quatre reliefs de ce type à Mamallapuram, parmi lesquels les plus remarquables sont la Pénitence d’Arjuna et Govardhanadhari.

Les temples : Le roi Rajasimha lança l’architecture structurelle à grande échelle. Le plus ancien et plus modeste des temples est celui de Mukundanayananar, suivi du temple d’Olakkanesvara, perché sur un rocher près du phare. Le rythme des édifices structurels culmina dans la création du fameux temple du Rivage ayant la configuration la plus aboutie d’un Dravida vimana, majestueusement dressé en bordure de mer.

Les vestiges excavés : L’enlèvement progressif du sable a permis de dégager plusieurs structures ensevelies autour du temple du Rivage. Parmi elles figurent une structure en gradins, un sanctuaire miniature, une image de Bhuvaraha, une représentation inclinée de Vishnu et un puits datant du règne du roi Pallava Rajasimha Narasimhavarman (638-660 apr. J.-C.), qui sont autant de sculptures uniques taillées à même le roc. Les restes de plusieurs temples ont récemment été excavés, dont l’un au sud du temple du Rivage.

Critère (i) : Le bas-relief de la « Descente du Gange » est –au même titre que celui de l’île d’Elephanta– une réalisation artistique unique.

Critère (ii) : L’influence des sculptures de Mahabalipuram, caractérisées par la douceur et la souplesse du modelé, s’est exercée jusqu’au Cambodge, à l’Annam et à Java.

Critère (iii) : Mahabalipuram est, par excellence, le témoignage de la civilisation des Pallava de l’Inde du Sud-Est.

Critère (vi) : Le sanctuaire est l’un des hauts lieux du culte shivaïque.

Intégrité

À l’intérieur des limites de l’Ensemble de monuments de Mahabalipuram sont réunis tous les éléments nécessaires pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle du bien en série, comme les mandapas, les rathas, les reliefs rupestres, les temples et les vestiges excavés de la grande dynastie des Pallava. Le bien est dans un bon état de conservation. Aucune menace importante n’affecte l’ensemble de monuments qui est surveillé et bien entretenu par l’Archaeological Survey of India. Les menaces potentielles identifiées pour l’intégrité du bien sont l’empiètement et les constructions non autorisées dans les zones interdites/règlementées.

Authenticité

L’état du bien garde son caractère authentique en termes d’emplacement, forme, matériaux et conception. Son authenticité porte avant tout sur la création et l’expérimentation en matière d’architecture rupestre qui a atteint son apogée dans l’évolution des temples structurels. Les artefacts révélés lors de récentes excavations augmentent la valeur du bien comme représentation d’un chef-d’œuvre du génie créateur humain.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé, conservé et géré par l’Archaeological Survey of India (ASI) en application de la Loi sur les monuments anciens et les sites et vestiges archéologiques (Ancient Monuments and Archaeological Sites and Remains - AMASR) (1958) et ses règles (1959), amendement (1992) et la Loi sur les amendements et la validation (2010). Les zones interdites (100 m) et règlementées (200 m) autour du bien du patrimoine mondial font l’objet d’une surveillance constante afin de minimiser les impacts négatifs. Un programme régulier de conservation et de suivi est appliqué par l’ASI pour veiller au bon état de conservation du bien. L’évaluation de l’état de conservation du site, ainsi que les plans de gestion des visiteurs et du paysage, constituent la base de la gestion à long terme visant au maintien de la valeur universelle exceptionnelle.

Aucune menace ou pression majeure liée au développement n’a d’incidence sur le bien. Le maintien de la valeur universelle exceptionnelle du bien au fil du temps nécessitera de poursuivre la coordination des efforts avec l’aide des services de l’État afin de stopper l’empiètement et les constructions non autorisées dans les zones interdites et règlementées.