Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Grottes d'Ajanta

Ajanta Caves

The first Buddhist cave monuments at Ajanta date from the 2nd and 1st centuries B.C. During the Gupta period (5th and 6th centuries A.D.), many more richly decorated caves were added to the original group. The paintings and sculptures of Ajanta, considered masterpieces of Buddhist religious art, have had a considerable artistic influence.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Grottes d'Ajanta

À un groupe de monuments rupestres bouddhiques des IIe et Ier siècles av. J.-C. sont venues s'ajouter, à l'époque gupta (Ve et VIe siècles), des grottes ornées encore plus vastes et plus riches. Les peintures et les sculptures d'Ajanta sont des chefs-d'œuvre de l'art religieux bouddhique qui ont exercé un rayonnement considérable.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

كهُف أجانتا

أُضيفت على مجموعة من النصب الصخرية البوذية العائدة للقرنين الثاني والأول قبل الميلاد كهوُف مزينة أكثر شسوعاً وغنى خلال حقبة غوبتا (القرن الرابع والخامس م.). وتُعتبر الرسوم والمنحوتات في أجانتا تُحفاً من الفن الديني البوذي ذات تأثير بالغ.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

阿旃陀石窟群

阿旃陀最初的佛教石窟始建于公元前2世纪至公元前1世纪。公元5世纪至6世纪的笈多时期,更多精心修饰的石窟又被添加到原有的石窟群中。阿旃陀石窟的绘画和雕塑,是佛教艺术的经典之作,具有相当重要的艺术影响力。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Пещерные храмы в Аджанте

Первые буддийские памятники в пещерах Аджанты относятся к II и I вв. до н.э. Во времена правления Гуптов (V-VI вв.) много других, более богато декорированных пещерных храмов прибавилось к первоначальной группе. Росписи и скульптуры пещер в Аджанте признаны шедеврами буддийского религиозного искусства, имеющими огромное художественное значение.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Grutas de Ajanta

Este sitio comprende una serie de monumentos rupestres budistas de los siglos II y I, así como un conjunto de cuevas mucho más amplias y ricamente ornamentadas que datan del periodo gupta (siglos V y VI d.C.). Las pinturas y esculturas de Ajanta son obras maestras del arte búdico que han ejercido una influencia considerable en la producción artística ulterior.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

アジャンター石窟群

source: NFUAJ

Grotten van Ajanta

De eerste boeddhistische grotmonumenten in Ajanta dateren uit de 2e en 1e eeuw voor Christus. Tijdens het Gupta tijdperk (5e en 6e eeuw) werden nog vele andere rijkelijk versierde grotten toegevoegd aan de oorspronkelijke groep. De grotschilderingen en beelden van Ajanta worden beschouwd als meesterwerken van de boeddhistische religieuze kunst. Deze twee monumentengroepen die overeenkomen met twee belangrijke geschiedkundige gebeurtenissen in India, tonen een buitengewoon bewijs van de ontwikkeling van Indiase kunst, evenals de bepalende rol van de boeddhistische gemeenschap. Ook hebben ze een aanzienlijke invloed gehad op overige kunst in India en omstreken, met name op het eiland Java.

Source : unesco.nl

अजंता की गुफाएं

अजंता में स्थित पहला बौद्ध गुफा स्मारक दूसरी और पहली शताब्दी ईसा पूर्व के मध्‍य का है। गुप्त काल (5 वीं और 6 वीं शताब्दी ईस्‍वी) के दौरान, मूल समूह में अनेकों अत्यंत अलंकृत गुफाओं को जोड़ा गया था। बौद्ध धार्मिक कला की उत्कृष्ट कृति माने जाने वाले अजंता के चित्रों और मूर्तियों का  काफी कलात्मक प्रभाव रहा  है।

Source : India

Grottes d'Ajanta (Inde) © Bruno Poppe
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les grottes d’Ajanta ont été excavées dans un escarpement rocheux vertical longeant la rive gauche de la rivière Waghur, dans les collines d’Ajanta. Elles sont au nombre de trente, y compris celles qui sont inachevées, dont cinq (grottes 9, 10, 19, 26 et 29) sont des chaityagriha (sanctuaire) et le reste, des sangharama ou vihara (monastère). Des escaliers taillés dans la roche les relient à la rivière. Le travail d’excavation opéré en deux temps, s’est étalé sur quatre siècles. La première phase coïncide avec le règne de la dynastie Satavahana, du IIe au Ier siècle AEC, tandis que la seconde phase correspond à la branche de Basim sous la dynastie des Vakataka avec leurs feudataires d’Asmaka et Rishika, du Ve au VIe siècle EC.

En tout, six grottes (grottes 8, 9, 10, 12, 13 et 15A) ont été creusées durant la première phase par les disciples du bouddhisme Hinayana/Theravada prônant la vénération du Bouddha sous une forme aniconique/symbolique. Ces grottes simples et austères sont ornées de peintures murales clairsemées. Les chaityagriha se caractérisent par un plafond voûté, une abside placée à l’extrémité de la nef et une façade percée d’une ouverture en forme de fer à cheval ou chaitya. À l’intérieur, des colonnades séparent la nef centrale des bas-côtés qui continuent derrière l’abside pour la circumambulation rituelle. Au centre de l’abside se dresse l’objet du culte symbolisé par un chaitya ou un stupa, également sculpté dans la roche. Les monastères comprennent un hall astylar utilisé comme salle de réunion et une rangée de cellules (vihara) disposées sur trois côtés, où étaient hébergés les moines.

Dans la seconde phase, l’activité rupestre fut dominée par les disciples du bouddhisme Mahayana qui vénéraient le Bouddha sous forme iconique/idolâtre. Les grottes primitives furent réutilisées et plusieurs nouveaux abris furent creusés dans la roche. Les formes architecturales de la phase antérieure restèrent inchangées et connurent toutefois un regain de ferveur architecturale et sculpturale. Les parois rocheuses furent embellies de fresques raffinées peintes à tempera ; les piliers, les supports, les montants de porte, les sanctuaires et les façades furent richement décorés de magnifiques sculptures. Les grottes inachevées (grottes 5, 24, 29) illustrent parfaitement les techniques et méthodes d’excavation rocheuse.

Les Grottes d’Ajanta sont un bien représentatif d’une des œuvres architecturales majeures de l’art rupestre bouddhique du passé. Les traditions artistiques d’Ajanta sont un exemple rare et important de l’art, l’architecture, la peinture et l’histoire politique, religieuse et socio-culturelle de la société indienne contemporaine. Le développement du bouddhisme manifesté à travers l’architecture, la sculpture et la peinture est unique en soi et témoigne de l’importance d’Ajanta au cœur même de ces activités. En outre, les documents épigraphiques découverts à Ajanta livrent de précieuses informations sur la civilisation contemporaine.

Critère (i) : Ajanta est une réalisation artistique unique.

Critère (ii) : Le style d’Ajanta a exercé une influence considérable en Inde et au-delà, en particulier jusqu’à Java.

Critère (iii) : Avec ses deux groupes de monuments correspondant à deux grands moments de l’histoire de l’Inde, cet ensemble rupestre apporte un témoignage exceptionnel sur l'évolution de l’art indien, mais aussi sur le rôle déterminant de la communauté, des foyers intellectuels et religieux, des écoles et centres d’accueil bouddhistes en Inde sous la dynastie des Satavahana et des Vakataka.

Critère (vi) : Ajanta est directement et matériellement associé à l’histoire du bouddhisme.

Intégrité

Les Grottes d’Ajanta renferment tous les éléments nécessaires à l’expression de la valeur universelle exceptionnelle de ce bien qui constitue un ensemble rupestre dans son cadre naturel, avec ses sculptures, peintures et épigraphes. Il est d’une taille suffisante pour assurer la représentation complète des caractéristiques et processus témoignant de l’intense activité architecturale et artistique, reflet de la philosophie bouddhiste, qui y a perduré pendant 800 ans. Il ne subit aucun des effets néfastes du développement ni/ou de la négligence. Les interventions menées au fil des ans visaient à renforcer la structure des grottes. Les menaces potentielles identifiées pour l’intégrité du bien portent sur la pression de fréquentation des grottes peintes, la gestion globale du site protégé, la stabilité structurelle des grottes, y compris des blocs rocheux instables, et les capacités du personnel sur le terrain.

Authenticité

L’authenticité des Grottes d’Ajanta s’exprime à travers les formes architecturales des chaityagriha et des vihara, mais aussi les modèles ornementaux qui en composent le décor, tels que les sculptures et peintures pariétales dépeignant diverses traditions bouddhistes. De même, l’emplacement et le cadre du bien, tout comme ses matériaux et sa substance, sont authentiquement liés à l’histoire du bouddhisme et à deux périodes importantes dans l’histoire de l’Inde.

Éléments requis en matière de gestion et de protection

Le bien des Grottes d’Ajanta est administré par l’Archaeological Survey of India (ASI), tandis que plusieurs instances, à savoir l’ASI, le Département des Forêts et le Gouvernement du Maharashtra, se partagent la gestion de la zone tampon selon la législation en vigueur, en particulier la Loi sur les monuments anciens et les sites et vestiges archéologiques (1958) et ses règles (1959), la Loi indienne sur les forêts (1927) et la Loi sur la conservation des forêts (1980). Ces dernières régissent tout type d’activité dans les zones interdites et réglementées qui s’étendent respectivement à 100 et 200 mètres du site protégé. La mise en œuvre d’un plan de gestion global de la conservation du bien est en cours.

Le maintien de la valeur universelle exceptionnelle du bien au fil du temps nécessitera de traiter des questions aussi essentielles que le contrôle de la pression des visiteurs dans les grottes peintes, la gestion globale du site protégé, la surveillance structurale des grottes, la surveillance des blocs rocheux instables et le renforcement des capacités du personnel sur le terrain.

top