Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Administration
Assistance internationale
Budget
Communauté
Communication
Conservation
Convention du patrimoine mondial
Credibilité de la Liste du ...
Inscriptions sur la Liste du ...
Liste du patrimoine mondial en péril
Listes indicatives
Mécanisme de suivi renforcé
Méthodes et outils de travail
Orientations
Partenariats
Rapport périodique
Rapports
Renforcement des capacités
Valeur universelle exceptionnelle








2029 27 GA
2027 26 GA
2025 25 GA
2025 47 COM
2024 46 COM
2023 24 GA
2023 45 COM
2023 18 EXT.COM
2022 17 EXT.COM
2021 16 EXT.COM
2021 23 GA
2021 44 COM
2021 15 EXT.COM
2020 14 EXT.COM
2019 13 EXT.COM
2019 22 GA
2019 43 COM
2018 42 COM
2017 12 EXT.COM
2017 21 GA
2017 41 COM
2016 40 COM
2015 11 EXT.COM
2015 20 GA
2015 39 COM
2014 1 EXT.GA
2014 38 COM
2013 19 GA
2013 37 COM
2012 36 COM
2011 10 EXT.COM
2011 18 GA
2011 35 COM
2010 34 COM
2010 9 EXT.COM
2009 17 GA
2009 33 COM
2008 32 COM
2007 16 GA
2007 8 EXT.COM
2007 31 COM
2006 30 COM
2005 15 GA
2005 29 COM
2005 29 BUR
2004 7 EXT.COM
2004 7 EXT.BUR
2004 28 COM
2004 28 BUR
2003 14 GA
2003 27 COM
2003 27 BUR
2003 6 EXT.COM
2002 26 COM
2002 26 BUR
2001 25 COM
2001 25 EXT.BUR
2001 5 EXT.COM
2001 13 GA
2001 25 BUR
2000 24 COM
2000 24 EXT.BUR
2000 24 BUR(SPE)
2000 24 BUR
1999 23 COM
1999 23 EXT.BUR
1999 4 EXT.COM
1999 12 GA
1999 3 EXT.COM
1999 23 BUR
1998 22 COM
1998 22 EXT.BUR
1998 22 BUR
1997 21 COM
1997 21 EXT.BUR
1997 2 EXT.COM
1997 11 GA
1997 21 BUR
1996 20 COM
1996 20 EXT.BUR
1996 20 BUR
1995 19 COM
1995 19 EXT.BUR
1995 10 GA
1995 19 BUR
1994 18 COM
1994 18 EXT.BUR
1994 18 BUR
1993 17 COM
1993 17 EXT.BUR
1993 9 GA
1993 17 BUR
1992 16 COM
1992 16 BUR
1991 15 COM
1991 8 GA
1991 15 BUR
1990 14 COM
1990 14 BUR
1989 13 COM
1989 7 GA
1989 13 BUR
1988 12 COM
1988 12 BUR
1987 11 COM
1987 6 GA
1987 11 BUR
1986 10 COM
1986 10 BUR
1985 9 COM
1985 5 GA
1985 9 BUR
1984 8 COM
1984 8 BUR
1983 7 COM
1983 4 GA
1983 7 BUR
1982 6 COM
1982 6 BUR
1981 5 COM
1981 1 EXT.COM
1981 5 BUR
1980 3 GA
1980 4 COM
1980 4 BUR
1979 3 COM
1979 3 BUR
1979 2 BUR
1978 2 GA
1978 2 COM
1978 1 BUR
1977 1 COM
1976 1 GA

Décision 44 COM 7B.171
Zone de conservation de Ngorongoro (République Unie de Tanzanie) (C/N 39bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B.Add,
  2. Rappelant la décision 43 COM 7B.39, adoptée à sa 43e session (Bakou, 2019),
  3. Accueille avec satisfaction les efforts déployés par l'État partie pour lutter contre le braconnage de la faune sauvage, créer et administrer une base de données numérique pour les sites et attributs culturels et archéologiques, favoriser l’engagement continu avec les communautés locales et le soutien aux moyens de subsistance alternatifs, et établir une unité de suivi et d'évaluation au sein de l'Autorité de la Zone de conservation de Ngorongoro (NCAA) destinée à garantir la conformité des processus d'évaluation d'impact ;
  4. Accueille également avec satisfaction l'élaboration du plan de travail pour la mise en œuvre des recommandations des missions de 2017 et 2019 et des précédentes décisions du Comité, mais regrette que les activités ne soient que partiellement représentées et que des détails fassent défaut sur l’état de leur mise en œuvre, demande donc à l'État partie de réviser le plan de travail afin d’inclure toutes les recommandations des missions précédentes, et de tenir le Centre du patrimoine mondial informé des progrès réalisés dans sa mise en œuvre ;
  5. Demande également à l'État partie de communiquer des informations sur la propagation des espèces envahissantes, sur l’état actuel des activités agricoles sur le territoire du bien et sur les efforts qu’il entreprend afin de traiter ces menaces pour le bien, y compris par la sensibilisation des parties prenantes ;
  6. Réitère sa demande à l’État Partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial l’étude de faisabilité de la route de contournement au sud, y compris les cartes des options d’itinéraire envisagées ;
  7. Note la suspension actuelle de la modernisation de la route principale reliant la porte de Lodoare à Golini, qui traverse le bien, et réitère également sa demande à l'État partie de mettre pleinement en œuvre les recommandations de la mission de 2017 concernant la route et de soumettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, le plan d'action visant à gérer l'utilisation de la route, ainsi que les résultats des recherches archéologiques et les données écologiques et environnementales de référence avant de commencer les travaux de modernisation ;
  8. Note avec préoccupation les résultats de l'examen technique de l'ICOMOS/ICCROM concluant que le musée des empreintes d'hominidés de Laetoli et le nouveau centre scientifique/éducatif proposé auraient un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE), demande en outre à l'État partie de définir des approches de conservation plus claires pour le site des empreintes et pour l'ensemble du paysage archéologique avant toute décision concernant la présentation des empreintes ou le bâtiment du musée, et demande par ailleurs qu'une mise à jour soit communiquée sur les progrès accomplis ;
  9. Demande de plus à l'État partie de s'assurer que le plan de gestion général (PGG) du bien est finalisé en concertation avec les parties prenantes et les détenteurs de droits locaux, et, le cas échéant, avec leur consentement préalable, libre et éclairé, et réitère également ses demandes à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial le projet de PGG, pour examen par les Organisations consultatives, y compris :
    1. Une stratégie de conservation du patrimoine culturel, en particulier pour les sites paléoanthropologiques, avec la mise à disposition de ressources humaines et financières dédiées,
    2. Le réexamen de l'approche compartimentée actuelle de la gouvernance du bien pour s'assurer que les attributs naturels et culturels du bien seront gérés, protégés et présentés dans le cadre d’une approche intégrée, avec un mécanisme pour l'engagement des parties prenantes,
    3. Une stratégie d’interprétation pour le bien avec une vision claire afin de garantir la protection de la VUE, de l’intégrité et de l’authenticité du bien, et qui contribue aux activités de conservation,
    4. Des politiques intégrées et des orientations sur la capacité d’accueil touristique,
    5. Des mécanismes spécifiques de suivi et d’application afin de garantir la conformité avec les conclusions et les mesures d’atténuation des études d’évaluation d’impacts validées,
    6. Des mécanismes de surveillance du trafic routier, y compris la régulation de la vitesse et du comportement au volant,
    7. Le projet de révision du modèle d'occupation multiple des sols (MOMS) ;
  10. Réitère sa préoccupation quant aux conflits persistants avec les communautés vivant sur le territoire du bien, y compris les défis résultant de l'augmentation significative du nombre de personnes résidant sur le territoire du bien depuis son inscription, et considère qu'il convient de mettre en place un processus consultatif régi de manière équitable afin d'identifier des solutions interdisciplinaires durables à long terme pour traiter ces questions, avec la participation de tous les détenteurs de droits et parties prenantes, conformément aux normes internationales et aux politiques de la Convention ;
  11. Recommande que l'État partie invite une mission consultative du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives à se rendre sur le territoire du bien afin d'étudier, en concertation avec les parties prenantes et les détenteurs de droits concernés, le projet de révision du MOMS, ainsi que le programme de réinstallation volontaire et le zonage du bien, de déterminer si les approches actuelles sont suffisantes pour traiter ces questions cruciales, et de dispenser des conseils sur la marche à suivre ;
  12. Rappelant également que la mission de 2019 a noté des inquiétudes quant à l'intensification cumulative et progressive des menaces pesant sur la VUE du bien, réitère en outre sa demande à l'État partie d'entreprendre une évaluation environnementale stratégique (EES) afin d’évaluer les impacts actuels et futurs des projets d'aménagement et de développement dans tous les secteurs de la région, y compris le bien et l'écosystème du Serengeti, afin que les conclusions puissent éclairer les décisions en matière de gestion, et de soumettre l'EES au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives ;
  13. Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2022, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 46e
Code de la Décision
44 COM 7B.171
Thèmes
Conservation
États Parties 1
Année
2021
Rapports sur l'état de conservation
2021 Zone de conservation de Ngorongoro
Documents
WHC/21/44.COM/18
Rapport des décisions adoptées lors de la 44e session étendue du Comité du patrimoine mondial
Contexte de la Décision
WHC-21/44.COM/7B.Add
top