Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

La Principauté de Monaco renouvelle sa coopération avec l'UNESCO pour protéger le patrimoine mondial marin

mardi 17 mai 2022 à 16:00
access_time Lecture 2 min.
© UNESCO/Christelle ALIX

Paris, le 17 mai 2022 - La Principauté de Monaco et l'UNESCO ont signé aujourd'hui un nouveau partenariat de trois ans visant à renforcer la recherche scientifique dans les sites marins inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et à ouvrir la voie à l'utilisation de crédits carbone pour aider à financer les efforts de conservation des sites.

Le nouveau partenariat, d'une durée de trois ans, étudiera comment les crédits carbone peuvent aider à financer des actions de conservation in situ sur certains sites marins du patrimoine mondial et fournira des conseils techniques aux États parties à la Convention du patrimoine mondial sur la manière de bénéficier du financement par crédits carbone. Le partenariat réunira d'éminents experts des marchés du carbone, de la tarification du carbone et de la conservation des océans dans le but de mettre en place des mécanismes de financement durables pour soutenir la conservation des sites au cours des prochaines décennies. Le partenariat renforcera la compréhension scientifique des sites marins du patrimoine mondial en collaboration avec les Explorations de Monaco.

Bien qu'ils couvrent moins de 1 % de la surface mondiale des océans, les 50 sites marins inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO abritent au moins 21 % des écosystèmes de carbone bleu de la planète et 15 % des actifs de carbone bleu du monde - des réserves de carbone qui équivalent à environ 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon les données de 2018. Ces écosystèmes de carbone bleu sont constitués de certaines des plus grandes zones d'herbiers marins, de mangroves et de marais salés du monde et jouent un rôle central dans le stockage du carbone de l'atmosphère. Toutefois, lorsque la conservation de ces sites se dégrade, ils pourraient également libérer des milliards d'émissions de CO2 et aggraver encore le réchauffement climatique au cours des prochaines décennies.

La liste du patrimoine mondial de l'UNESCO comprend 50 sites marins répartis dans 37 pays. Les sites sont reconnus pour leur biodiversité marine unique, leur écosystème singulier, leurs processus géologiques uniques ou leur beauté incomparable. Plus de 75% des sites marins du patrimoine mondial sont impactés par le changement climatique.

Depuis 2017, la Principauté de Monaco a soutenu l'identification de nouveaux sites marins potentiels du patrimoine mondial dans la région arctique, une exposition photo itinérante mettant en avant les innovations scientifiques locales établies dans le cadre des Explorations de Monaco, le lancement d'une feuille de route sur les sciences océaniques pour le patrimoine mondial marin, et la première évaluation scientifique mondiale des écosystèmes de carbone bleu des sites marins du patrimoine mondial. Le nouveau partenariat durera jusqu'à la mi-2025. 

De plus amples informations sur la manière dont le partenariat avec la Principauté de Monaco a bénéficié aux sites marins du patrimoine mondial sont disponibles ici.

mardi 17 mai 2022 à 16:00
access_time Lecture 2 min.
États parties (1)
Partenaires (1)
top