L'UNESCO souhaite exprimer sa profonde préoccupation quant aux rapports faisant état de l'extension du conflit à la ville de Lalibela (Éthiopie), qui abrite le site du patrimoine mondial des Églises creusées dans le roc

L'UNESCO appelle au respect de toutes les obligations établies afin d’assurer la protection de la valeur universelle exceptionnelle et la préservation de ce site précieux. L’Organisation appelle à s'abstenir de tout acte qui pourrait l'exposer à des dommages et demande que toutes les précautions nécessaires soient prises pour empêcher toute tentative de pillage et de saccage des biens culturels situés dans cette zone.

Lalibela est un lieu de pèlerinage, de dévotion et de paix : il ne doit en aucun cas être un lieu d'incitation à la violence et au conflit. Les onze églises rupestres monolithiques médiévales de cette « nouvelle Jérusalem » du XIIIe siècle sont situées dans une région montagneuse au cœur de l'Éthiopie, à proximité d'un village traditionnel aux habitations de forme circulaire. Haut lieu du christianisme éthiopien, le site des Églises creusées dans le roc de Lalibela a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1978.