Dar-es-Salaam, République-Unie de Tanzanie, 13 janvier - Lors de la réunion tenue hier, le Dr. Hussein Ali Mwinyi, Président de Zanzibar, et Tirso Dos Santos, chef du bureau de l'UNESCO à Dar-es-Salaam et représentant de l'UNESCO en République-Unie de Tanzanie, ont passé en revue les mesures d'intervention d'urgence suite à l'effondrement le 25 décembre 2020 du bâtiment historique de Beit-al-Ajaib, également connu sous le nom de Maison des Merveilles, dans la ville de pierre de Zanzibar, bien du patrimoine mondial.

La Maison des Merveilles est un édifice emblématique de la ville de pierre de Zanzibar et un élément central du site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000.

Au cours de la réunion, M. Dos Santos a fait part de l'engagement de la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, qui souhaite aider la République-Unie de Tanzanie à évaluer les dommages subis par l'édifice et à identifier ce qui est nécessaire pour sa réhabilitation et pour la conservation continue de l'ensemble du bien inscrit.

Il a été convenu qu'à partir de ce mois-ci, l'UNESCO enverra trois missions techniques en partenariat avec World Monuments Fund et le Global Heritage Fund pour évaluer les dommages subis par la Maison des Merveilles et établir une feuille de route pour sa réhabilitation. Une première mission comprendra des experts  de l'Université du Cap (Projet Zamani) effectuer une collecte de données 3D concernant la structure du bâtiment afin de renseigner au mieux sa réhabilitation. Une équipe de quatre architectes et ingénieurs en structure suivra, pour effectuer une évaluation sur place des dommages structurels. La troisième mission consultative évaluera pour sa part l'état de conservation de l'ensemble du bien du patrimoine mondial et recommandera une feuille de route pour les mesures de sauvegarde d'urgence et les besoins de conservation et de gestion à long terme. Cette dernière mission sera effectuée par des représentants du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO et des organisations consultatives du Comité du patrimoine mondial : le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) et le Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM).

"Suite à ces missions d'évaluation d'urgence, l'UNESCO continuera à travailler étroitement avec le gouvernement révolutionnaire de Zanzibar, le Sultanat d'Oman et d'autres partenaires, pour assurer la restauration de la Maison des Merveilles et la sauvegarde du site du patrimoine mondial de la ville de pierre de Zanzibar" a déclaré M. Dos Santos à l'issue de sa rencontre avec le Président.

Au cours de la réunion, le représentant de l'UNESCO a également présenté les condoléances de l'Organisation aux familles des deux victimes qui ont perdu la vie dans l'effondrement de la Maison des Merveilles et a souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées.

La ville de pierre de Zanzibar est un exemple remarquable des villes commerciales côtières swahilies d'Afrique de l'Est. La ville de pierre incarne la fusion culturelle harmonieuse d'éléments disparates des cultures d'Afrique, de la région arabe, de l'Inde et de l'Europe depuis plus d'un millénaire. La Maison des Merveilles, un grand palais cérémoniel construit par le sultan Barghash, était l'un des points de repère de la ville aux XVIIIe et XIXe siècles.