La Directrice du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, Mme Mechtild Rössler, a exprimé son inquiétude après l'incendie qui a eu lieu l'après-midi du 11 octobre dans le Parc national du Kilimandjaro (République-Unie de Tanzanie), un bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1987.

« Nous sommes en contact avec l'Autorité en charge des parcs nationaux en Tanzanie (TANAPA) qui procède actuellement à une première évaluation des dommages causés par l'incendie », a déclaré Mme Rössler. « Nous sommes convaincus que les autorités mèneront les actions d'urgence et les évaluations nécessaires afin de déterminer l'impact sur la zone touchée et la Valeur universelle exceptionnelle du bien. L'UNESCO est prête à soutenir les efforts (en cours) de la République-Unie de Tanzanie et à fournir des conseils sur les mesures à prendre pour faire face à ces impacts »

Le site protège la plus grande masse volcanique autonome du monde et la plus haute montagne d'Afrique : le Kilimandjaro. Le Mont Kilimandjaro se dresse de manière isolée au-dessus des plaines environnantes, surplombant la savane. Il est entouré d'une ceinture forestière très riche en espèces, en particulier en mammifères, dont beaucoup sont menacés.