Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Lettre ouverte concernant l’état de conservation du bien du patrimoine mondial « Réserve forestière de Sinharaja » (Sri Lanka)

vendredi 9 octobre 2020
access_time Lecture 3 min.
Reserve forestière de Sinharaja © Ko Hon Chiu Vincent | Ko Hon Chiu Vincent

Le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO a reçu de nombreux courriels de tiers relayant des informations au sujet de la construction d'une route en béton qui traverserait le bien du patrimoine mondial « Réserve forestière de Sinharaja » (Sri Lanka) et pourrait avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle (VUE) de ce bien. Le développement de cette route aurait été temporairement suspendu, mais les travaux semblent avoir repris, suite à un ordre du président de la République socialiste démocratique du Sri Lanka.

Situé au sud-ouest du Sri Lanka, Sinharaja est la dernière zone viable de forêt tropicale primaire du pays. Plus de 60 % des arbres y sont endémiques, et bon nombre d’entre eux sont considérés comme rares. La réserve abrite également plus de 50 % des espèces endémiques de mammifères et de papillons du Sri Lanka, ainsi que de nombreuses espèces d'oiseaux, d'insectes, de reptiles et d'amphibiens rares.

Le Centre du patrimoine mondial tient à rappeler qu'en signant la Convention de 1972 concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (ci-après la Convention du patrimoine mondial), chaque État partie reconnaît que « lui incombe au premier chef » « l’obligation d'assurer l'identification, la protection, la conservation, la mise en valeur et la transmission aux générations futures du patrimoine culturel et naturel [...] situé sur son territoire ». Chaque État partie s'engage donc à prendre « des mesures efficaces et actives » à cet égard (articles 4 et 5 de la Convention du patrimoine mondial).

Après avoir reçu les informations susmentionnées, le Centre du patrimoine mondial les a transmises à la Délégation permanente du Sri Lanka auprès de l'UNESCO pour vérification, conformément au paragraphe 174 des Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Le Centre du patrimoine mondial attend le retour des autorités sri-lankaises.

Les Orientations précisent également que des Évaluations d'impact environnemental (EIE), des Évaluations d'impact sur le patrimoine et/ou des Évaluations environnementales stratégiques doivent être réalisées comme condition préalable aux projets et activités de développement prévus à l'intérieur ou autour d'un bien du patrimoine mondial, et doivent suivre la Note consultative de l'UICN sur le patrimoine mondial : l’Évaluation environnementale. Le Centre du patrimoine mondial a demandé aux autorités sri-lankaises de soumettre ces études ou évaluations de toute urgence, pour examen par l'UICN – une Organisation consultative du Comité du patrimoine mondial – avant la reprise des travaux de construction.

Dans la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle pour le bien, adoptée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 38esession (Doha, 2014), il est reconnu que « le développement à l’extérieur du bien a des impacts indirects sur le site en raison de l’aménagement de routes qui augmentent le nombre de points d’accès au territoire et facilitent l’exploitation forestière illégale et le prélèvement de ressources ». Compte tenu des menaces potentielles importantes causées par les développements routiers, le Centre du patrimoine mondial est convaincu que les autorités sri-lankaises restent pleinement engagées dans la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et veilleront à ce que la protection de la VUE de la réserve forestière de Sinharaja reste au cœur des processus décisionnels pour la zone inscrite.

Parce qu’il est de notre mandat d’assurer la protection et la sauvegarde de notre riche patrimoine partagé, l’UNESCO est déterminée et prête à prendre toutes les mesures nécessaires à cet égard.

vendredi 9 octobre 2020
access_time Lecture 3 min.
États parties (1)
Régions (1)
Asie et Pacifique
Biens du patrimoine mondial (1)
top