La sortie du premier guide qui prépare l'industrie de l'assurance à protéger les atouts uniques et inestimables de notre planète a été annoncée aujourd'hui. Le lancement a eu lieu lors d'un événement majeur organisé par l'Initiative financière de l'ONU Environnement (UNEP FI) à São Paulo (Brésil) réunissant les principaux assureurs, investisseurs et banques.

Ce guide innovant, Protéger notre patrimoine mondial, assurer un avenir durable, s'appuie sur le lancement, l'an dernier, de la première déclaration d'engagement de l'industrie de l'assurance à protéger les sites du patrimoine mondial. Celle-ci rassemble les principaux assureurs - qui pèsent environ 170 milliards de dollars de primes brutes et gèrent 2,7 billions de dollars d'actifs - ainsi que par les associations d'assurance et les principales parties prenantes dans le monde.

Pour élaborer ce guide, l'Initiative des Nations Unies pour des principes d'assurance durable (PSI) - la plus grande collaboration entre l'ONU et l'industrie de l'assurance - a travaillé avec ses assureurs membres, le WWF et le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, et a reçu le soutien d'ECOFACT, un prestataire de services durables.

L'objectif principal est de fournir des conseils pratiques aux assureurs sur la manière de réduire, voire de se prémunir contre le risque d'assurer et d'investir dans des sociétés ou des projets dont les activités peuvent endommager des sites du patrimoine mondial, en particulier dans des secteurs tels que le pétrole et le gaz, les mines et les grandes centrales hydrauliques. D'autres secteurs qui entrent dans cette sphère comprennent l'exploitation forestière, la pêche, l'agriculture, les plantations et les grandes infrastructures comme les oléoducs et gazoducs, les routes et les méga-ports.

Les sites du patrimoine mondial sont distingués pour leur beauté inégalable, leur importance mondiale et/ou leur biodiversité, ainsi que pour les avantages économiques, sociaux et environnementaux importants qu'ils offrent. En particulier, les sites naturels du patrimoine mondial fournissent des ressources vitales – nourriture, eau – et contribuent de manière significative à l'économie par l'emploi, le tourisme et les loisirs. Ils fournissent également des services environnementaux essentiels en stabilisant les sols, en empêchant les inondations et en capturant le carbone ; toutes ces activités augmentent notre résistance aux impacts les plus néfastes d'un réchauffement climatique. Cependant, près de la moitié des sites naturels du patrimoine mondial sont menacés par les activités industrielles et le développement de grandes infrastructures, qui peuvent causer des dommages irréversibles.

"Protéger les sites du patrimoine mondial pour les générations présentes et futures n'est pas une option, mais une obligation pour tous. Perdre ces trésors signifie perdre une source de vie, d'inspiration et de bien-être humain, enfin perdre la guerre contre le développement non durable", a déclaré Butch Bacani, qui dirige les PSI à l'ONU Environnement et qui a inauguré ce guide à São Paulo. "Ce guide aidera les assureurs à protéger les atouts les plus précieux de notre planète dans leurs activités de gestion des risques, d'assurance et d'investissement, tout en réduisant les émissions de carbone, en renforçant la résilience aux catastrophes et en assurant des écosystèmes sains. Nous appelons les assureurs du monde entier à s'unir derrière la science, à faire preuve d'un leadership décisif et à prendre des mesures ambitieuses pour assurer un avenir durable."

"Les sites naturels du patrimoine mondial sont quelques-uns des paysages les plus fantastiques du monde. Source d'émerveillement et d'inspiration, ils fournissent également des habitats essentiels et des services vitaux, par exemple l'eau douce", a déclaré Margaret Kuhlow, responsable des pratiques financières de WWF. "Ce guide pratique permettra au secteur de l'assurance de prendre des décisions d'investissement à long terme qui reflètent la valeur des sites naturels du patrimoine mondial et soutiennent les 11 millions de personnes dont le bien-être dépend de ces sites. Nous nous réjouissons à la perspective de poursuivre notre travail avec l'UNESCO et les PSI pour aider l'industrie à mettre en œuvre ces orientations."

Ernesto Ottone R., Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la culture, a déclaré : "En proposant des sites comme sites du patrimoine mondial, les pays reconnaissent leur importance pour l'humanité et s'engagent à les protéger. Mais la conservation des sites du patrimoine mondial est le devoir de chacun d'entre nous. Trop de sites du patrimoine mondial sont menacés par un développement non durable ou des infrastructures à grande échelle. Nous croyons que les secteurs de la banque et de l'assurance peuvent contribuer de façon significative à la protection de ces lieux exceptionnels en s'assurant que leurs portefeuilles évitent les projets qui pourraient les affecter. Cette publication est une boîte à outils très pratique qui propose des solutions de terrain pour y parvenir."

Le guide PSI-WWF-UNESCO explique les risques auxquels les assureurs sont confrontés et présente un ensemble de recommandations de base et plus avancées que les assureurs peuvent mettre en œuvre dans leurs activités de gestion des risques, d'assurance et de placement. Les recommandations portent sur des domaines d'action clés : 1) l'accès aux données et la compréhension des meilleures pratiques ; 2) la sensibilisation et le soutien à une action à grande échelle ; 3) l'élaboration et la mise en œuvre d'une approche fondée sur le risque pour les sites du patrimoine mondial ; 4) la protection proactive des sites du patrimoine mondial ; et 5) la participation des clients et des entreprises qui investissent. Le guide fournit également des études de cas instructives et un exemple de liste de contrôle pour l'évaluation des risques des sites du patrimoine mondial à l'intention des assureurs.

Les principes de bonne gestion des risques et de durabilité énoncés dans le guide peuvent également s'appliquer à divers types d'aires protégées - réserves naturelles strictes, zones de nature sauvage et parcs nationaux, monuments et caractéristiques naturels, paysages terrestres et marins protégés, ainsi que sites Ramsar et zones humides d'importance internationale.

Fruit du travail des PSI, du WWF et du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, ce guide montre par l’exemple que la collaboration est essentielle. C'est un appel à l'action pour que les assureurs du monde entier se joignent à l’effort global pour la protection les biens uniques et inestimables qui constituent notre patrimoine mondial, pour les générations présentes et futures.

Les signataires de la déclaration d'engagement de l'industrie de l'assurance pour la protection des sites du patrimoine mondial comprennent : AGROASEMEX (Mexique), Allianz (Allemagne), Caixa Seguradora (Brésil), Caixa Seguradora (Brésil), Interamerican (Grèce), La Banque Postale (France), Liberty Seguros (Brésil), Mongeral Aegon (Brésil), Nat Re (Philippines), Peak Re (Hong Kong SAR, Chine), Porto Seguro (Brésil), RepRisk (Suisse), Risk Management Solutions (USA), SCOR (France), Seguradora Líder DPVAT (Brésil), Sompo Japan Nipponkoa (Japon), Swiss Re (Suisse), Tokio Marine Seguradora (Brésil), la Confédération brésilienne des assurances (CNseg), Certified Sustainable Insurance Partners (États-Unis), Earth Security Group (Royaume-Uni), ICLEI - Local Governments for Sustainability, Insurance Council of New Zealand, Microinsurance Network et Philippines Insurers and Reinsurers Association.

Citations des signataires de l'engagement de l'industrie de l'assurance à protéger les sites du patrimoine mondial

Laurent Jumelle, PDG, Caixa Seguradora (Brésil) : "En devenant membre d'un groupe mondial de compagnies d'assurance qui soutiennent l'agenda de la protection du patrimoine mondial, Caixa Seguradora réaffirme son engagement pour la préservation de l'environnement et modèle son avenir grâce aux résultats encourageants en matière de préservation et de gestion des risques environnementaux".

Carlos Magnarelli, PDG, Liberty Seguros (Brésil) : "Chez Liberty Seguros, nous croyons que le développement durable est le devoir de chacun. Nous investissons dans des initiatives sociales qui créent des valeurs communes et nous prenons en compte les critères ESG dans nos actions, projets et partenariats. Nous collaborons également pour l'environnement en gérant les déchets de notre activité. Soutenir le programme de protection du patrimoine mondial renforce notre engagement en faveur de la durabilité de la planète. La protection des biens uniques devrait être un engagement de tous."

José Carlos Mota, Directeur « Gouvernance, risque et conformité » Mongeral Aegon (Brésil) : "La mission de Mongeral Aegon est de protéger l'avenir des gens, ce qui signifie comprendre et gérer les risques, en prendre, et encourager les actions novatrices. Nous signons cette déclaration car nous comprenons que nous avons l'obligation de continuer à prendre soin des biens publics, de réaffirmer notre participation à des programmes tels que les initiatives des Nations Unies et Adote.Rio, et de contribuer au développement de la société, en tant qu’organisation engagée dans la planification durable qui permet de créer de nouvelles affaires."

Eckart Roth, Responsable en chef de la section Risques, Peak Re (Hong Kong SAR, Chine) et membre du conseil d'administration des PSI : "La protection du patrimoine culturel est un moyen de protéger également les communautés qui les entourent, en renforçant leur résilience économique, car elles tirent leurs moyens de subsistance du patrimoine protégé. Peak Re a été construit dans le but de protéger la classe moyenne émergente en répondant aux besoins de leurs communautés par une assurance renouvelée. Nous sommes heureux d'agir pour soutenir cette cause importante."

Roberto de Souza Santos, PDG, Porto Seguro (Brésil) : "La Porto Seguro Cia de Seguros Gerais est l'une des principales compagnies d'assurance sur le marché brésilien et gestionnaire responsable des risques et du capital. En tant que telle, elle reconnaît que le patrimoine mondial est un moteur de durabilité économique, sociale et environnementale de notre pays et du monde. Ainsi, nous nous engageons, chaque fois que cela est possible dans le développement de nos activités et services, à assurer la préservation et la réduction des risques qui menacent la valeur universelle exceptionnelle de ces lieux."

Daniel Stander, Directeur Général Global, RMS (USA) : "Les sites du patrimoine mondial ont une importance particulière. Ils offrent d'importants avantages socioéconomiques et environnementaux. Ils courent cependant de sérieux risques. Les compagnies d'assurance jouent un triple rôle en tant que gestionnaires des risques dans le monde : en tant que gestionnaires des risques physiques, des risques financiers et des risques de placement. Le lancement qui a pris place aujourd'hui est une importante démonstration du leadership de l'industrie de l'assurance. Le guide propose des idées pratiques permettant aux réassureurs de déployer leur expertise unique en matière de gestion des risques à l'appui de l'effort mondial visant à protéger notre patrimoine mondial et ses avantages significatifs."

Dr Philipp Aeby, PDG, RepRisk (Suisse) : "La sauvegarde des aires protégées est cruciale pour la conservation de la biodiversité et nous sommes heureux de voir un guide de l'industrie qui aide les assureurs du monde entier à le faire. RepRisk est fier de soutenir cet engagement envers les sites du patrimoine mondial et d'encourager une meilleure évaluation des risques et une plus grande transparence dans les processus de souscription et d'investissement. En fournissant des études de risque sur les entreprises et les projets d'infrastructure dans le monde entier, nous permettons aux fournisseurs d'assurance de conduire l’ESG avec la diligence nécessaire."

Ismar Tôrres, PDG, Seguradora Líder DPVAT (Brésil) : "Seguradora Líder, responsable de l'assurance DPVAT, s'est engagé à respecter les Principes pour une assurance durable (PSI), en les intégrant dans sa culture et ses activités. Nous soutenons et travaillons avec des initiatives qui incluent les meilleures pratiques en matière de principes environnementaux, sociaux et de gouvernance. Nous sommes fiers d'être associés à cette initiative pertinente des PSI, du WWF et de l'UNESCO. Ce n'est qu'en augmentant le nombre d'actions similaires que nous pourrons renforcer les solutions durables dans notre secteur."

Jean-Paul Conoscente, Directeur Général de SCOR Global P&C (France) : "En tant que signataire fondateur des Principes pour une assurance durable, l'un des premiers à avoir adopté la déclaration pionnière de l'industrie de l'assurance pour protéger les sites du patrimoine mondial, et dans un contexte de pression croissante sur les écosystèmes et la biodiversité, SCOR se félicite de la publication du premier guide industriel collaboratif pour mieux comprendre, prévenir et réduire les risques qui menacent la valeur universelle exceptionnelle des sites du patrimoine mondial ".

Shinji Tsuji, Group COO, Directeur, Vice-Président & Représentant de la direction, Sompo Holdings, Inc. (Japon) : "Le lancement du guide de l'industrie de l'assurance PSI-WWF-UNESCO est une excellente occasion pour les assureurs mondiaux de protéger les sites du patrimoine mondial. Nous espérons que ces bonnes pratiques toucheront de nombreuses parties prenantes et favoriseront diverses approches pour assurer un avenir durable."   

Patrick Raaflaub, Directeur de la gestion des risques du groupe, Swiss Re (Suisse) : "Nous pensons que le nouveau Guide de l'industrie mondiale de l'assurance est un grand pas en avant pour faire de la protection des sites du patrimoine mondial une norme du marché. Ce guide confirme l'engagement de longue date de Swiss Re, ainsi que ses politiques et procédures établies pour préserver les zones protégées."

Jose Adalberto Ferrara, PDG, Tokio Marine Seguradora S.A. (Brésil) : "Tokio Marine Seguradora S.A. au Brésil reconnaît les sites du patrimoine mondial comme des moteurs de la durabilité économique, sociale et environnementale, tout comme le rôle important de l'industrie des assurances dans la protection des sites du patrimoine mondial. Notre mission est d'assurer la sûreté et la sécurité des personnes et des entreprises, en contribuant au progrès de la société. Par conséquent, nous adhérons à la déclaration élaborée par l'Initiative PSI de l'ONU Environnement, le WWF et l'UNESCO, et nous nous engageons à prendre des mesures proactives pour protéger les sites du patrimoine mondial."

Marcio Serôa de Araujo Coriolano, Président, Confédération Brésilienne des Assurances (CNseg) : "En tant qu'association représentant les compagnies d'assurance brésiliennes, nous reconnaissons la valeur universelle exceptionnelle des sites du patrimoine mondial et soutenons l'engagement et les efforts de nos associés pour comprendre, prévenir et réduire les risques qui menacent ces lieux. Avec l'UNESCO, le WWF et l'Initiative des PSI, nous nous emploierons à promouvoir le rôle clé de l'industrie de l'assurance dans la protection des biens uniques et inestimables qui constituent notre patrimoine mondial."

Tim Grafton, PDG, Insurance Council of New Zealand (ICNZ) : "L'assurance cherche à prévenir les pertes et, le cas échéant, à les remplacer. Les sites du patrimoine mondial sont des trésors uniques qui, une fois perdus, sont disparus à jamais. Aujourd'hui, de nombreux sites sont menacés. Ce guide est une contribution précieuse pour aider les assureurs à protéger ces trésors pour les générations à venir." 

Michael Rellosa, directeur exécutif, Philippine Insurers & Reinsurers Association (PIRA) : "A une époque de notre histoire où l'humanité est confrontée à de nombreux problèmes et où ceux liés aux sites du patrimoine mondial sont relégués à l'arrière-plan, l'importance de la préservation de ces sites vient au contraire au premier plan. Le lancement de ce guide arrive à point nommé et sa nécessité est primordiale, en particulier pour des pays comme les Philippines, où nos propres sites du patrimoine mondial sont menacés par d'autres intérêts".

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact avec :

ONU Environnement (Genève)
Olivia Fabry, responsable du programme de des PSI : +41 22 917 8887 / olivia.fabry@un.org
Sally Wootton, responsable de la communication du PNUE : +41 22 917 8591 / sally.wootton@un.org 

WWF International (Londres)
Karen Richards, directrice des médias du WWF International : +44 7775 552595 / krichards@wwfint.org

Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO (Paris)
Gina Doubleday, Responsable des communications : +33 14568 1660 / g.doubleday@unesco.org

Notes aux éditeurs

Télécharger le guide : Protéger notre patrimoine mondial, assurer un avenir durable

 Visitez le site Web du projet pour plus d'informations.

 Au sujet des derniers rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et de la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES)

Le rapport du GIEC de l'année dernière met en lumière les changements sans précédent, rapides et profonds nécessaires pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Alors que la hausse des températures accélère l'élévation du niveau de la mer et catalyse les phénomènes météorologiques extrêmes, les communautés, les entreprises, les villes et les pays sont confrontés à de nouveaux types de risques et à des niveaux de risque plus élevés. En outre, le rapport de l'IPBES de 2019 constate qu'environ un million d'espèces animales et végétales sont aujourd'hui menacées d'extinction.

Entre-temps, le récent rapport du GIEC souligne l'urgence de donner la priorité à une action rapide, ambitieuse et coordonnée pour faire face aux changements sans précédent et persistants des océans et de la cryosphère (les parties gelées de la planète). L'océan - dont la santé et l'intégrité sont essentielles pour fournir de l'oxygène, de la nourriture et d'autres ressources, absorber les émissions de carbone et la chaleur, et renforcer la résilience des côtes - est soumis à d'énormes pressions dues à un développement non durable.

Dans ce contexte, l’impact économique et social des catastrophes naturelles s'aggrave et l’écart avec la protection permise par les assurances se creuse.

A propos de l'initiative des Principes pour une assurance durable de l'environnement de l'ONU

Approuvés par le Secrétaire général de l'ONU et les PDG de l'industrie de l'assurance, les Principes pour une assurance durable (PSI) servent de cadre mondial à l'industrie de l'assurance pour faire face aux risques et aux opportunités environnementaux, sociaux et de gouvernance ; de plus, cette initiative mondiale renforce la contribution de l'assurance comme gestionnaires de risques, assureurs et investisseurs pour bâtir des communautés et des économies résistantes, ouvertes et durables. Élaborée dans le cadre de l'Initiative financière des Nations Unies pour l'environnement, les PSI ont été lancés lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable de 2012 et constituent la plus importante initiative collaborative entre les Nations Unies et l'industrie de l’assurance.
www.unepfi.org/psi / Twitter : @PSI_Initiative

A propos de WWF

WWF est l'une des organisations de conservation indépendantes les plus importantes et les plus respectées au monde, avec plus de 5 millions de sympathisants et un réseau mondial actif dans plus de 100 pays.  La mission de WWF est d'arrêter la dégradation de l'environnement naturel de la terre et de construire un avenir dans lequel les humains vivent en harmonie avec la nature, en protégeant la diversité biologique du monde, en s'assurant que l'utilisation des ressources naturelles renouvelables est durable et en encourageant la réduction de la pollution et de la consommation inutile.
http://wwf.panda.org/wwf_news

 

A propos du Centre du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)

Créé en 1992, le Centre du patrimoine mondial est le point focal et le coordinateur au sein de l'UNESCO pour toutes les questions relatives au patrimoine mondial. Assurant la gestion quotidienne de la Convention du patrimoine mondial, le Centre organise les sessions annuelles du Comité du patrimoine mondial et de son Bureau, conseille les Etats parties dans la préparation des propositions d'inscription de sites, organise l'assistance internationale du Fonds du patrimoine mondial sur demande, et coordonne les rapports sur l'état des sites et les actions d'urgence entreprises lorsqu'un site est menacé.
https://whc.unesco.org