Les 28 et 29 septembre 2017, les chefs de huit conventions liées à la biodiversité, constituant le Groupe de Liaison sur les conventions relatives à la Biodiversité, se sont rencontrés au Siège de la FAO pour discuter des moyens d'unir leurs efforts en faveur de la biodiversité mondiale.

" Nous reconnaissons tous que la perte de biodiversité a de nettes conséquences sur la sécurité alimentaire et la nutrition ", a déclaré René Castro Salazar, Sous-Directeur général de la FAO pour le climat, la biodiversité et l'eau, en inaugurant cette 12ème réunion du GLB.

La réunion a été l'occasion d'échanger des informations pour les différentes conventions, notamment sur leurs différentes réunions statutaires à venir. Le besoin urgent d'accroître la sensibilisation et de revaloriser l'image de la biodiversité a également été discuté: Cristiana Paşca Palmer, Secrétaire exécutive de la CDB, a déclaré: « nous devons rendre la biodiversité significative à l'échelle internationale et montrer ses effets positifs ». L'intégration de la sauvegarde de la biodiversité aux objectifs de développement durable de 2030 est un pas important dans la bonne direction. Parallèlement, il semble peu probable que l'objectif ambitieux d'Aichi, fixé à la 10e Conférence des Parties de la CDB en 2010, soit atteint. Il est largement reconnu que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour ancrer la sauvegarde de la biodiversité dans tous les secteurs économiques. Les membres du GLB ont décidé de travailler ensemble pour tirer parti de l'attention portée au Programme d'action durable à l'horizon 2030 afin de sensibiliser et mobiliser un soutien en faveur de la biodiversité, en élaborant des stratégies et des plans de travail commun.

Le GLB a discuté des moyens pratiques de renforcer la coopération entre les secrétariats des conventions participantes, en particulier dans le domaine de la communication et du renforcement des capacités. Une plus grande coopération et des synergies entre les différents ministères et agences, qui sont les points focaux pour les différentes conventions au niveau national, ont également été considérées comme cruciales et les opportunités pour la promouvoir ont été discutées.

Guy Debonnet a assisté à la réunion GLB au nom du Centre du patrimoine mondial et a présenté les points clés de la 41ème session du Comité du patrimoine mondial tenue en juillet 2017 à Cracovie, en Pologne, ainsi que ceux de la prochaine Assemblée générale des États parties à la Convention du patrimoine mondial, qui se tiendra du 14 au 15 novembre 2017 au Siège de l'UNESCO.

La réunion a également été une bonne occasion de discuter d'une coopération bilatérale accrue avec les autres conventions, en particulier avec la CITES et la Convention de Ramsar. La réunion du GLB s'est tenue immédiatement après une autre réunion entre le GLB et les représentants des agences hôtes pour discuter des moyens de renforcer la coordination et la coopération inter-institutions dans le cadre des programmes de biodiversité et développement durable. La réunion a été suivie par les représentants de la FAO, du PNUE, de l'ONUDI et de l'UICN. Ces agences fournissent un soutien programmatique et administratif substantiel à la mise en œuvre des conventions relatives à la biodiversité.

Pour plus d'informations sur la 12ème réunion du GLB, veuillez visiter: http://www.fao.org/plant-treaty/news/news-detail/en/c/1044332/ . Le compte rendu de la réunion sera disponible sur le site internet de la CDB à l'adresse https://www.cbd.int/blg/.