Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Appel à contributions (Fermé) - Conférence internationale : la sauvegarde du patrimoine mondial africain, moteur de développement durable

mercredi 24 février 2016
access_time Lecture 4 min.
Ngorongoro © OUR PLACE The World Heritage Collection | Chris Morton

Le Centre du patrimoine mondial accepte désormais les propositions d’exposés à présenter à la Conférence internationale intitulée « Le patrimoine mondial africain, moteur de développement durable », qui se tiendra du 31 mai au 3 juin 2016 dans le bien du patrimoine mondial qu’est l’aire de conservation du Ngorongoro, située à Arusha (Tanzanie).

Ouverte à toutes les parties concernées avec, comme valeur ajoutée, la conservation du patrimoine mondial et le développement durable de l’Afrique, cette conférence sera l’occasion de présenter l’expérience acquise en matière de recherche et de projets à un large éventail d’intervenants : spécialistes internationaux du patrimoine, universitaires, représentants de gouvernements, organisations non gouvernementales (ONG) et secteur privé. On y explorera divers sujets liés au développement durable et au patrimoine africain, les principaux défis et les solutions pratiques.

L’Unité Afrique du Centre du patrimoine mondial invite les chercheurs en herbe et expérimentés, les professionnels du patrimoine environnemental et culturel, les acteurs du développement des secteurs privé et public et les partenaires du développement à présenter des résumés, en anglais ou en français. Les contributions axées sur des exemples non africains, sur les bonnes pratiques, les enseignements tirés et les bons résultats obtenus pour ce qui est d’équilibrer conservation et développement durable sont les bienvenues.

Thèmes

  • Durabilité de l’environnement par la protection de la diversité biologique et culturelle, la gestion des ressources en eau et le renforcement de la résilience aux catastrophes naturelles et au changement climatique. Cette section montrera comment le développement durable et l’environnement se complètent pour créer de la richesse et des moyens de subsistance à différentes échelles sur le continent africain, s’appuyant sur les systèmes de gestion traditionnels pour fournir des services écosystémiques et procurer des avantages socioculturels.
  • Développement social inclusif par une contribution mutuelle à l’inclusion, à l’équité, à l’amélioration de la qualité de vie, au bien-être, à la pertinence et à la qualité de l’éducation, ainsi qu’au respect, à la protection et à la promotion des droits de l’homme. Dans ce contexte, on abordera également les questions liées au respect, à la consultation et à la participation des peuples autochtones et des communautés locales, ainsi que la question de l’égalité des genres dans la gestion des ressources patrimoniales.
  • Développement économique inclusif à travers l’emploi, la génération de revenus et de moyens de subsistance, ainsi que la promotion de l’investissement économique et d’un tourisme de qualité. Seront également évoqués le renforcement des capacités d’innovation et l’entreprenariat local.
  • Promotion de la paix et de la sécurité : prévention et résolution des conflits par les systèmes traditionnels et autres, protection du patrimoine en période de conflit, et relèvement, planification et gestion après un conflit.
  • Patrimoine culturel, à travers la promotion du capital culturel sur les sites du patrimoine et au-delà, peut être un facteur de développement durable. Les ressources culturelles et les systèmes de gestion traditionnels peuvent être mis à profit pour réduire la pauvreté et stimuler le développement économique local.

Quel que soit le thème traité par les contributeurs, il serait également souhaitable qu’ils évoquent, au besoin, la contribution des systèmes de gestion traditionnels au développement durable et à la conservation des ressources du patrimoine africain. Ces systèmes pourront être examinés sous les angles de la pratique, de l’innovation et de l’adaptation.

Les résumés, de 300 mots au plus, doivent être présentés au format A4 et indiquer clairement le nom et l’affiliation du (des) auteur(s) ainsi que ses (leurs) coordonnées. Les propositions doivent également être en rapport avec au moins un des cinq documents de référence cités ci-dessous.

Le système de soumission fermera automatiquement le 15 mars 2016 à 23 h 59 GMT. Les auteurs des résumés retenus seront avisés au plus tard le 25 mars 2016.

Contact

Pour tout renseignement, contacter wh-africa@unesco.org ou appeler le +33 1 45 68 14 63.

Sélection de références (Nations Unies et autres)

Prière de consulter les lectures essentielles et la bibliographie suivantes :

  1. Note de synthèse du Centre du patrimoine mondial
  2. Politique relative au patrimoine mondial et au développement durable adoptée par l’Assemblée générale à sa 20e session, en 2015 (https://whc.unesco.org/fr/sessions/20ga/).
  3. Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Nations Unies).
  4. Accord de Paris (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques)
  5. Agenda 2063 «L’Afrique que nous voulons », document-cadre
mercredi 24 février 2016
access_time Lecture 4 min.
Activités (1)
En complément (1)
Biens du patrimoine mondial (1)
top