Faites une recherche à travers les informations du Centre du patrimoine mondial.

Coopération exceptionnelle pour la mise à jour de la Liste indicative de Cabo Verde

vendredi 6 novembre 2015
access_time Lecture 3 min.
Techniciens et gestionnaire du site Saline de Pedro Lume lors de l’atelier de restitution (09/11/2015) © UNESCO | V. Fanjul Marlé

Le 22 octobre 2015, le Bureau Régional de L’UNESCO à Dakar a participé à l’atelier de restitution de travaux pour la mise à jour de la Liste indicative au Cabo Verde. Au total 31 participants ont travaillé sur les sites naturels et culturels à inscrire sur cette nouvelle Liste ainsi qu’à la possibilité, dans une étape suivante, de proposer l’inscription d’un de ces sites sur la Liste de patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une histoire à succès

La première Liste indicative du Cabo Verde, soumise au Centre du patrimoine mondial en 2004, présentait des sites comme la Saline de Pedro Lume, le Plateau de la ville de Praia, la Cova e Montanhas de Ribeiras da Torre et do Paul, la ville de Sao Filipe, le camp de concentration de Tarrafal ou encore Cidade Velha. Depuis, le Cabo Verde a fait un grand pas dans la promotion et la conservation de son patrimoine en inscrivant Cidade Velha sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2009.

Dans ce sens, Guiomar Alonso Cano, Chef de l’Unité Culture au Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, félicite le Cabo Verde pour son engagement avec le patrimoine étant le premier pays PALOP actualisant sa Liste.

Des équipes multidisciplinaires et plusieurs missions terrain

Grâce du Fonds du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’Institut du patrimoine culturel (IPC) a entamé depuis le mois de février de 2015 la mise à jour de cette Liste. Pour cela, une équipe multidisciplinaire travaille en étroite collaboration avec la Direction Nationale de l’Environnement, les gestionnaires des sites, les techniciens du patrimoine et les autorités locales. Plusieurs missions techniques sur le terrain ont été réalisées afin d’évaluer l’état de conservation et de gestion des sites ainsi que de collecter de nouvelles informations. Pour accomplir cette mission, le Cabo Verde a également reçu le soutien de Mme Anna Giannecchini (IPHAN, Brésil), spécialiste du patrimoine et des Listes indicatives. http://www.rtc.cv/index.php?paginas=13&id_cod=44452 http://www.rtc.cv/index.php?paginas=45&id_cod=44453

Selon, Guiomar Alonso Cano, «cette initiative permettra d’élargir les options du Cabo Verde pour le futur notamment en ouvrant la voie à l’élaboration d’éventuelles candidatures pour des sites naturels, dont le pays possède de véritables trésors».

L’atelier de restitution des travaux s’est tenu à l’Archive Nationale en présence de M. Humberto Lima, Président de l’IPC qui a signalé que « la soumission de cette Liste indicative révisée sera l’occasion pour le Cabo Verde de renforcer la gestion et la conservation de ses sites culturels et naturels » et « sers de témoin de l’importance que revêt notre patrimoine , tout en déclenchant la fierté des communautés liées à ce patrimoine». Il a également rappelé l’intérêt crucial de le préserver pour les générations futures.

La nouvelle liste actualisée sera soumise au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO avant la fin de cette année. A partir de ce moment, le Cabo Verde pourra envisager une future candidature sur la Liste du patrimoine mondial. Pour plus informations sur les Listes indicatives: https://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/

vendredi 6 novembre 2015
access_time Lecture 3 min.
En complément (1)
top