jump to the content

Etat de conservation (SOC)

Parc national des Virunga
Parc national de la Garamba
Parc national de Kahuzi-Biega
Parc national de la Salonga
Réserve de faune à okapis

Parc national des Virunga
  République démocratique du Congo
Date d'inscription : 1979
Fiches d'inscriptions (année) : 1978
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(viii)(x)
Liste en péril : Oui
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Parc national de la Garamba
  République démocratique du Congo
Date d'inscription : 1980
Fiches d'inscriptions (année) : 1979
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Liste en péril : Oui
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Parc national de Kahuzi-Biega
  République démocratique du Congo
Date d'inscription : 1980
Fiches d'inscriptions (année) : 1979
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Liste en péril : Oui
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Parc national de la Salonga
  République démocratique du Congo
Date d'inscription : 1984
Fiches d'inscriptions (année) : 1983
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(ix)
Liste en péril : Oui
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Réserve de faune à okapis
  République démocratique du Congo
Date d'inscription : 1996
Fiches d'inscriptions (année) : 1994
Catégorie : Naturel
Critères : (x)
Liste en péril : Oui
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Menaces*
  • Activités illégales
  • Guerre
  • Identité, cohésion sociale, modifications de la population locale / des communautés
  • Modification du régime des sols
  • Troubles civils
Inscriptions sur la Liste en péril
Année: 1999
Menaces sur le bien :

Le Parc national de la Salonga était le seul des 5 sites de la République démocratique du Congo qui n'était pas encore inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Du fait de sa situation au centre du pays, il était moins affecté par les conflits armés en cours.

Le braconnage, l'installation d'habitations portent pourtant atteinte à l'intégrité du site et son inscription permettra à la Salonga de profiter - comme les quatre autres sites de ce pays - du projet de l'UNESCO, financé en grande partie par la Fondation des Nations Unies, visant à fournir une assistance - d'un montant de 4,1 millions de dollars - en matière notamment de formation et d'équipement du personnel, ainsi que de protection de la biodiversité.

 

Année: 1997
Menaces sur le bien :

La sérieuse préoccupation causée par le déboisement et la chasse signalés dans certaines parties du Parc national de Kahuzi-Biega, ainsi que la guerre et les troubles civils qui ravagent le pays ont conduit le Comité du patrimoine mondial à inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Ce bien a été considérablement endommagé par l'afflux de réfugiés. Les équipements du Parc ont été pillés et détruits et la majorité du personnel du Parc a fui la région. Le Parc servirait aussi à cacher d'importants groupes de milices ainsi que des occupants illicites. Tout cela a entraîné des incendies, une recrudescence du braconnage et l'abattage illégal et le brûlage du bois. 

Année: 1997
Menaces sur le bien :

Le Comité a inscrit la Réserve de faune à okapis sur la Liste du patrimoine mondial en péril un an après son inscription au patrimoine mondial car des rapports signalaient que le conflit armé qui s'était développé dans l'Est du pays au début de 1997 avait conduit au pillage et à l'abattage d'éléphants dans l'enceinte du site. La majorité du personnel a fui la Réserve. On signale également de l'exploitation minière d'or. 

Année: 1996
Menaces sur le bien :

Le Parc national de la Garamba a de nouveau été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 1996 pour les raisons suivantes:

a)         Accroissement du braconnage;

b)         Pression liée à la guerre civile, exerçant une menace sur des espèces emblématiques du bien.

Année: 1994
Menaces sur le bien :

Le Parc national des Virunga a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril à la dix-huitième session du Comité du patrimoine mondial (1994) à la suite de la guerre au Rwanda voisin et de l'afflux massif de réfugiés de ce pays qui a entraîné une déforestation et un braconnage considérables sur le site.

De nombreux membres du personnel du Parc n'avaient pas été payés depuis près d'un an.

Le braconnage de la faune sauvage a continué et le personnel ne peut assurer la surveillance le long des 650 km des limites du Parc.

La population du village de pêcheurs des environs du lac Idi Amin s'est beaucoup développée, ce qui menace sérieusement l'intégrité du parc.

La demande de bois utilisé comme combustible par près d'un million de réfugiés campant à l'intérieur du parc peut être évaluée à 600 tonnes par jour, ce qui amène une important déboisement des basses terres.

Année: 1984 -1992
Menaces sur le bien :

Le Parc national de la Garamba a été inscrit pour la première fois sur la Liste du patrimoine mondial en péril entre 1984 et 1992 en raison d'une sérieuse diminution de la population de rhinocéros blancs. Grâce au succès des mesures prises par le Comité du patrimoine mondial, l'UICN, le WWF, la Société zoologique de Francfort et les autorités nationales, la population de rhinocéros est passée d'un total alarmant de cinq spécimens à trente-cinq animaux et le site a été retiré de la Liste du patrimoine mondial en péril à la seizième session du Comité en 1992.



* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.