English Français
Aidez maintenant !

Patrimoine mondial et populations autochtones

L'idée d'un Conseil d'experts des populations autochtones du patrimoine mondial (WHIPCOE) a été exposée à la 24e session du Comité du patrimoine mondial à Cairns (Australie) par les représentants de l'Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande qui ont participé à un Forum des populations autochtones à Cairns le 24 novembre 2001.

L'initiative a été prise en réponse à la préoccupation des peuples autochtones devant leur absence de participation à l'élaboration et à la mise en application des lois, des politiques et des plans de protection de leurs savoirs, des traditions et des valeurs culturelles qui s'attachent à leurs terres ancestrales, à l'intérieur du périmètre ou abritant des sites qui figurent désormais au patrimoine mondial.

A l'issue des débats de Cairns, un Groupe de travail des populations autochtones composé de représentants de l'Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande a continué à développer cette idée et a présenté leur travail dans une communication à la 25e session du Bureau du Comité qui s'est tenue au Siège de l'UNESCO en juin 2001. (Rapport sur le projet de création d'un Conseil d'experts des populations autochtones du patrimoine mondial).

En juin, le Bureau a rendu hommage au Groupe de travail des populations autochtones pour cette initiative, puis il a débattu de la question et a recommandé que la proposition de création du WHIPCOE soit soumise à l'examen de la 25e session du Comité du patrimoine mondial à Helsinki en décembre 2001.
Devant l'intérêt manifesté par de nombreux délégués et observateurs à la réunion du Bureau, celui-ci a formé un nouveau groupe de travail composé de représentants de l'Australie, du Belize, du Canada, de l'Equateur, des Etats-Unis d'Amérique, de l'ICOMOS, de l'UICN, de l'ICCROM et du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le Bureau a demandé que le Groupe de travail organise un atelier afin de poursuivre le débat sur le projet de création du WHIPCOE. Parks Canada accueillera cet atelier à Winnipeg (Canada) du 17 au 19 septembre 2001.

Les grands objectifs de l'atelier sont :

  1. Définir le terme « indigène » pour WHIPCOE.
  2. Mettre en place un forum de discussion en vue d'une meilleure compréhension de la valeur ajoutée par WHIPCOE ; définir l'interaction entre WHIPCOE, l'UICN, l'ICOMOS, l'ICCROM et le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique ; et préciser comment cette interaction sera obtenue.
  3. Définir plus précisément les rôles et responsabilités de WHIPCOE ainsi que « les règles d'inclusion » pour les Etats parties et les populations autochtones - liées au nombre pour chaque partie-, définir le fonctionnement du Conseil et dresser la trame des questions liées au financement à long terme.
  4. Arriver à un accord sur les prochaines étapes dans le processus pour l'approbation et l'établissement de WHIPCOE.

A la demande du Bureau du Comité du patrimoine mondial, une lettre circulaire a été envoyée en août 2001 à tous les Etats parties à la Convention du patrimoine mondial et aux organes consultatifs auprès du Comité du patrimoine mondial (ICCROM, ICOMOS, UICN) leur demandant de commenter le projet de création d'un Conseil d'experts des populations autochtones du patrimoine mondial (WHIPCOE) et les autres initiatives concernant le patrimoine mondial et les populations autochtones. Les commentaires sur la proposition du WHIPCOE et sur les autres initiatives doivent être envoyés par écrit, en français ou en anglais, au Centre du patrimoine mondial, avant le 17 septembre 2001.