English Français
Aidez maintenant !

Liverpool – Port marchand

Liverpool – Maritime Mercantile City

Six areas in the historic centre and docklands of the maritime mercantile City of Liverpool bear witness to the development of one of the world’s major trading centres in the 18th and 19th centuries. Liverpool played an important role in the growth of the British Empire and became the major port for the mass movement of people, e.g. slaves and emigrants from northern Europe to America. Liverpool was a pioneer in the development of modern dock technology, transport systems and port management. The listed sites feature a great number of significant commercial, civic and public buildings, including St George’s Plateau.

Liverpool – Port marchand

Six zones dans le centre historique et des bassins du port marchand de Liverpool témoignent du développement de l’un des grands centres du commerce mondial aux XVIIIe et XIXe siècles. La ville joua un rôle important dans l’essor de l’Empire britannique et devint le principal point de passage des mouvements migratoires vers l’Amérique, notamment des esclaves et des émigrants. Liverpool fut la pionnière du développement de la technologie portuaire moderne, des systèmes de transport et de la gestion portuaire. Le site comporte un grand nombre d’édifices commerciaux, civils et publics importants, notamment St. George’s Plateau.

ليفربول – مرفأ تجاري

تشهد ست مناطق من المركز التجاري وعدد من أحواض مرفأ ليفربول التجاري على تطور أحد مراكز التجارة العالمية الكبيرة في القرنين الثامن عشر والتاسع عشر. وقد أدّت المدينة دوراً هاماً في ازدهار الامبراطورية البريطانية واصبحت نقطة المرور الرئيسة لحركات الهجرة الى القارة الأميركية، ولا سيما هجرة العبيد والنازحين. وقد كانت ليفربول رائدة في تطوير تكنولوجيا المرافئ الحديثة وانظمة النقل وادارة المرافئ. ويتضمن هذا الموقع عدداً كبيراً من المباني التجارية والمدنية والعامة الهامة ولا سيما في هضبة سان جورج.

source: UNESCO/ERI

利物浦海上商城

利物浦海上商城的历史中心分为6个区,见证了18世纪至19世纪世界主要贸易中心的发展历程。利物浦在英联邦的发展史上扮演着重要角色,并成为运送大量人口的主要港口,例如从北欧向美洲运送奴隶和移民。利物浦是现代船舶技术、运输系统和港口管理发展的先驱。这些遗产以大量重要的商业、民用和公用建筑而著称,包括圣乔治高原。

source: UNESCO/ERI

Ливерпуль – город мореходов и торговцев

Шесть участков в историческом центре и на территории доков Ливерпуля – города мореходов и торговцев - свидетельствуют о развитии одного из крупнейших в мире торговых центров XVIII-XIX вв. Ливерпуль играл важную роль в расширении Британской империи и был главным портом для массового перемещения рабов, а также эмигрантов, направлявшихся из Северной Европы в Америку. Ливерпуль был пионером в развитии современных технологий портового хозяйства, систем транспорта и управления портом.

source: UNESCO/ERI

Liverpool – Puerto marítimo mercantile

Este sitio comprende seis sectores del centro histórico y la zona portuaria de la ciudad de Liverpool, que patentizan la historia del desarrollo de uno de los centros más importantes del comercio marítimo mundial en los siglos XVIII y XIX. La ciudad de Liverpool no sólo desempeñó un papel de primera importancia en la prosperidad del Imperio Británico, sino que además se convirtió en el principal punto de tránsito de toda una serie de desplazamientos humanos masivos hacia América: comercio de esclavos y emigración de las poblaciones de Europa septentrional. Liverpool fue, además, una ciudad precursora en la creación de tecnologías y métodos de gestión portuarios, así como de sistemas de transporte modernos. El sitio comprende un gran número de importantes edificios comerciales, civiles y públicos, especialmente los del sector de St. George’s Plateau.

source: UNESCO/ERI

リヴァプール-海商都市

source: NFUAJ

Liverpool – maritieme handelsstad

Zes gebieden in het historische centrum en havengebied van de maritieme handelsstad Liverpool getuigen van de ontwikkeling van een van ’s werelds grootste handelscentra in de 18e en 19e eeuw. Deze gebieden omvatten een groot aantal belangrijke commerciële, civiele en publieke gebouwen, waaronder het Plateau van Sint George, met zijn monumentale culturele en openbare gebouwen. Liverpool speelde een belangrijke rol in de groei van het Britse Rijk en werd de belangrijkste haven voor het vervoer van onder meer slaven en emigranten van Noord-Europa naar Amerika. Liverpool was een pionier qua ontwikkeling van de moderne dock-technologie, transportsystemen en havenbeheer.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Liverpool – Port marchand © OUR PLACE
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Situé à l’embouchure de la Mersey sur la mer d’Irlande, le Port marchand de Liverpool joua un rôle important dans l’essor de l’Empire britannique. Il devint le principal point de passage des mouvements migratoires, notamment des esclaves et des émigrants d’Europe du Nord vers l’Amérique. Liverpool fut la pionnière du développement de la technologie portuaire moderne, des systèmes de transport et de la gestion portuaire, et de la construction de bâtiments.

Six zones dans le centre historique et des bassins du port marchand de Liverpool témoignent du développement de l’un des grands centres du commerce mondial aux XVIIIe et XIXe siècles, ainsi qu’au début du XXe siècle. Un grand nombre d’édifices commerciaux, civils et publics importants sont situés dans ces quartiers, notamment Pier Head et ses trois principaux bâtiments en front de mer – Royal Liver Building, Cunard Building et Port of Liverpool Building ; le quartier des Docks avec ses entrepôts, les murs d’enceinte du port, les restes d’un système de canaux, les docks et autres installations associées aux activités portuaires ; le quartier commercial, avec ses bureaux maritimes, bourses aux produits, bureaux d’assurances maritimes, banques, entrepôts dans la ville et maisons de marchands, ainsi que le quartier culturel de William Brown Street qui comprend notamment St. George’s Plateau et ses édifices culturels et civils monumentaux.

Liverpool – Port marchand témoigne du rôle de Liverpool comme exemple suprême d’un port commercial à l’époque où la Grande-Bretagne était à l’apogée de son influence mondiale. Liverpool est devenu un port commercial majeur au XVIIIe siècle, crucial également à l’époque pour l’organisation du commerce transatlantique des esclaves. Au XIXe siècle, Liverpool devint un pôle marchand d’envergure mondiale pour les marchandises et l’émigration européenne de masse vers le Nouveau Monde. Il a eu une influence essentielle sur le commerce mondial, en tant qu’un des principaux ports du Commonwealth britannique. Ses techniques et constructions novatrices d’installations portuaires et d’entrepôts devinrent des références dans le monde entier. Liverpool joua également un rôle essentiel dans le développement de canaux industriels dans les Îles Britanniques au XVIIIe siècle, ainsi que dans celui des transports ferroviaires au XIXe siècle. Tout au long de cette période, et particulièrement au XIXe siècle et au début du XXe siècle, Liverpool prêta une grande attention à la qualité et à l’innovation de son architecture et de ses activités culturelles, comme en témoignent ses édifices publics exceptionnels, tels St. George’s Hall, et ses musées. Même au XXe siècle, Liverpool a continué d’apporter une contribution durable, dont témoigne le succès des Beatles, qui ont été fortement influencés par le rôle de Liverpool en tant que ville portuaire internationale qui leur a fait découvrir les gens de mer, la culture et la musique du monde entier, et tout spécialement d’Amérique.

Critère (ii) : Liverpool a été un pôle majeur, générant des technologies et des méthodes novatrices dans la construction des docks et la gestion portuaire aux XVIIIe et XIXe siècles, et a ainsi contribué à la mise en place des systèmes marchands internationaux dans tout le Commonwealth britannique.

Critère (iii) : La ville et le port de Liverpool constituent un témoignage exceptionnel du développement d’une culture marchande maritime aux XVIIIe  et XIXe siècles, ainsi qu’au début du XXe siècle, qui a contribué à l’essor de l’Empire britannique. C’était un centre du commerce d’esclaves, jusqu’à son abolition en 1807, et de l’émigration de l’Europe du Nord vers l’Amérique.

Critère (iv) : Liverpool est un exemple exceptionnel de ville portuaire marchande d’envergure mondiale, représentant les premiers développements des liaisons marchandes et culturelles dans tout l’Empire britannique.

Intégrité

Les domaines essentiels qui attestent de la valeur universelle exceptionnelle en termes de technologies novatrices et de constructions portuaires du XVIIIe siècle au début du XXe siècle, et de la qualité et de l’innovation de son architecture et de ses activités culturelles sont présents à l’intérieur des limites des six zones qui constituent le bien. Les constructions et bâtiments les plus importants qui se trouvent dans ces zones sont généralement intacts, bien que certains comme Stanley Dock et les entrepôts associés exigent des traitements de conservation et d’entretien. L’évolution historique du tracé des rues de Liverpool au travers des différentes périodes est toujours lisible malgré quelques altérations après les destructions de la Seconde guerre mondiale.

Il y a eu des réaménagements de sites déjà modifiés à la fin du XXe siècle ou endommagés pendant la Seconde guerre mondiale, par exemple sur Mann Island et à Chavasse Park, au nord et à l’est de Canning Dock. Toute l’archéologie sur ces sites à réaménager a été totalement évaluée et enregistrée ; les vestiges archéologiques inventoriés ont été maintenus in situ dans la mesure du possible, et certaines caractéristiques significatives ont fait l’objet d’une interprétation dans le domaine public. Un nouveau centre d’accueil des visiteurs s’est ouvert au coin nord-est d’Old Dock, qui a été conservé et exposé après être resté enfoui près de 200 ans. La production et l’adoption d’orientations en matière de projets architecturaux réduit le risque d’un futur développement dans le périmètre du bien du patrimoine mondial et aux alentours, susceptible d’avoir un impact négatif sur la qualité architecturale et l’esprit des lieux, ou de réduire l’intégrité des docks.

Authenticité

À l’intérieur du bien, les principales constructions portuaires et les bâtiments commerciaux et culturels continuent à témoigner de la valeur universelle exceptionnelle en termes de forme et de conception, de matériaux et, dans une certaine mesure, d’usage et de fonction. Les entrepôts d’Albert Dock ont été bien adaptés à de nouveaux usages. Certains nouveaux aménagements ont été réalisés depuis l’inscription et ont contribué à la cohérence de la ville en remédiant à sa fragmentation antérieure. Aucune perte d’authenticité historique importante n’est à déplorer ; les preuves matérielles du grand passé de la ville restent évidentes et visibles, et dans certains cas ont même été renforcées. Les principaux docks subsistent en tant que bassins remplis d’eau à l’intérieur du bien et dans la zone tampon. L’impact éventuel de nouveaux aménagements de la zone des anciens docks sur les abords du bien est une considération fondamentale à prendre en compte. Il est essentiel que les nouveaux aménagements à l’intérieur du bien du patrimoine mondial et de son cadre, y compris dans la zone tampon, respectent et transmettent sa valeur universelle exceptionnelle.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est situé à l’intérieur des limites du Liverpool City Council et est protégé par le système de planification et le classement de plus de 380 bâtiments. Les six sections du bien sont protégées en tant que zones de conservation selon les dispositions du Planning (Listed Buildings and Conservation Areas) Act de 1990.

Les biens immobiliers figurant à l’intérieur de la zone inscrite au patrimoine mondial sont en propriété mixte et leur gestion est confiée à plusieurs institutions. Le bien du patrimoine mondial est régi par différents plans et politiques générales, notamment le Liverpool Unitary Development Plan (2002) et le Strategic Regeneration Framework (juillet 2001). Il existe plusieurs plans directeurs pour certaines zones précises, ainsi que des plans de conservation pour certains bâtiments. Un Townscape Heritage Initiative for Buildings at Risk dans la zone classé au patrimoine mondial et sa zone tampon incite avec succès à la restauration de bâtiments dans les zones classées du bien, et fournit une aide à cet égard. Un plan de gestion complet a été établi pour le bien et sa mise en œuvre est supervisée par le Groupe de direction du site du patrimoine mondial de Liverpool, constitué de représentants de la plupart des organismes publics concernés.

Lors de l’inscription, le Comité du patrimoine mondial a demandé que la hauteur de toute nouvelle construction dans le périmètre du bien ne dépasse pas celle des constructions situées dans un voisinage immédiat ; que le caractère de toute nouvelle construction respecte les qualités de la zone historique ; et que les nouvelles constructions à Pier Head ne dominent pas, mais complètent, les monuments historiques de Pier Head. Il convient de fonder la conservation et les aménagements sur une analyse des caractéristiques du paysage urbain, et de se soumettre à une réglementation claire établissant la hauteur prescrite pour les bâtiments.

Un Document supplémentaire de planification de l’aménagement et de la conservation dans le site du patrimoine mondial et à ses abords traite les questions de gestion soulevées par le Comité du patrimoine mondial en 2007 et 2008, et a été officiellement adopté par le Liverpool City Council en octobre 2009.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The city and port of Liverpool are exceptional testimony to the development of maritime mercantile culture in the 18th and 19th centuries, and played an important role in the growth of the British Empire. Liverpool is an outstanding example of a world mercantile port city, which represents the early development of global trading and cultural connections throughout the British Empire. The city was also a major centre generating innovative technologies and methods in dock construction and port management in the 18th and 19th centuries.

Six areas in the historic centre and docklands of Liverpool bear witness to the development of one of the world's major trading centres in the 18th and 19th centuries, based on its harbour. The first ocean steamship left from Liverpool in 1840; from that date onwards the town became a fundamental link connecting Europe to America. It also became the major port for the mass movement of people: it was a centre for the slave trade until its abolition in 1807, and for emigration from northern Europe to America. Thousands of people from all over Europe gathered here to migrate to the New World.

Liverpool was a pioneer in the development of modern dock technology, transport systems and port management. The listed sites feature a great number of significant commercial, civic and public buildings, including St George's Plateau.

The view of Liverpool's waterfront was once very different from that of today. Where the world-famous riverside now stands was the tidal reach of the Mersey, merging with the Pool from which the town drew its name. The River Mersey is a tidal basin that flows into the Irish Sea and this geographical relationship was the foundation of its emergent overseas trade starting in the days of King John, who granted Liverpool its charter in 1207. The Pool was the safest mooring place for boats, and the borough council petitioned parliament to introduce legislation to build the first commercial wet dock in the world in 1715.

This development of the sea trade led inevitably to the expansion of associated trades such as sail-makers, blacksmiths, riggers and basket-makers. The growth of Liverpool continued dramatically in the 19th century: the population grew from 78,000 in 1801 to 685,000 by 1901. The borough council petitioned for Liverpool to be given city status, which it achieved in 1888, and by the early 20th century it was proclaimed the 'Second City of the Empire'.

After the First World War, Liverpool experienced economic downturn, yet the city council continued to make improvements with the construction of the East Lancashire Road and the Mersey Queensway Tunnel, which in its time was the longest underwater tunnel in the world. Liverpool was bombed more heavily in the Second World War than any other provincial city in Europe and was almost completely devastated. During the war 1,000 convoys entered Liverpool and the city was the headquarters of the battle of the Atlantic from 1941.

Post-war rebuilding took place and by the 1950s Liverpool was once again the second most important port in the empire in terms of the value of its imports and exports and the most important in terms of its passenger figures. In the late 20th century, after a prolonged period of unemployment and decline, the revival of the fortunes of the city lay in the redevelopment of its dock system. The Albert and Wapping Docks were restored as visitor attractions and a retail centre, and the installation of new dock gates at Canning facilitated the Tall Ships and Mersey River Festival in the 1980s and 1990s. It should not be forgotten also that Liverpool was the heart of a musical revolution during the 1960s.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Essor avant 1715 : Les premières traces d'activité humaine dans la région de Liverpool remontent à la fin du mésolithique, il y a environ 6 000 ans. On y trouve des traces de peuplements romains, anglo-saxons et vikings, qui furent suivis par la conquête normande. Liverpool fut mentionnée pour la première fois dans une charte du prince Jean vers 1192. Le roi Jean établit Liverpool par charte, en 1207, pour permettre l'expansion vers le pays de Galles et l'Irlande. Liverpool devint un port accueillant le commerce irlandais et écossais. Vers le milieu du XVIIe siècle, les marchands de Liverpool commencèrent à se lancer dans le commerce avec l'Amérique. La grande peste de Londres incita bon nombre de marchands à venir s'installer à Liverpool, qui apportèrent avec eux leur argent et leur expérience. Il y avait également de plus en plus d'émigrants partant pour des raisons religieuses vers le Nouveau Monde : puritains, protestants, quakers... De la fin du XVIIe siècle au début du XVIIIe siècle, la richesse croissante de la ville entraîna de nouveaux développements urbains, et la construction de docks et d'entrepôts pour le port. La partie dite « Old Dock » fut ouverte en 1715, et devint le prototype des bassins à flot fermés commerciaux et le catalyseur de l'accession de Liverpool au statut de port mondial.

XVIIIe siècle : Les principales cargaisons importées dans les premiers temps étaient le tabac, le sucre et le rhum. Après 1700, Liverpool rejoignit l'Espagne, le Portugal, Bristol et Londres dans le commerce triangulaire, échangeant du coton, des biens manufacturés, des esclaves et autres « marchandises » entre l'Afrique, les Antilles, l'Amérique et l'Europe. Liverpool devint le premier pôle mondial du commerce des esclaves. Un commerce triangulaire entre pays du Nord se développa avec l'ouverture de Salthouse Dock en 1753, facilitant l'exportation de sel et s'intégrant dans un système d'échange de divers produits entre Terre-Neuve et les Antilles, ainsi qu'entre l'Irlande et les pays méditerranéens. Hommes d'affaires et commerçants venaient de tout le pays à Liverpool pour saisir les opportunités qui s'y présentaient et, en 1801, Liverpool était devenue la plus grande ville d'Angleterre. Avec l'accroissement de la capacité du port, un système de transport fiable s'imposait : tout d'abord en améliorant la navigation sur les cours d'eau existants, puis en construisant des canaux. La navigation sur la Mersey et l'Irwell débuta en 1736. Le canal de Sankey Brook, entre les mines de charbon de St. Helens et la Mersey (1757), est considéré comme le premier canal industriel au monde. De 1770 à 1816, un canal fut creusé entre Leeds et Liverpool, le plus long et le plus emprunté de Grande-Bretagne. Les docks de Liverpool devinrent essentiels à l'essor de la révolution industrielle à la fin du XVIIIe siècle, impliquant l'industrie cotonnière du nord-ouest de l'Angleterre ainsi que les industries sidérurgiques du pays.

XIXe siècle : Alors que les navires dépendaient de l'énergie éolienne, l'entreposage des marchandises était essentiel, et les entrepôts devinrent une composante à part entière du paysage de Liverpool, particulièrement de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XIXe siècle, avec par exemple Goree Warehouses (1793), d'autres à King's Dock (1795-1812), les entrepôts d'Albert Dock (1847) pour les importations, et Waterloo Warehouse (1868) pour le grain. Le charbon gagna en importance avec le lancement généralisé de l'utilisation de la vapeur pour les machines de production et les transports. Le premier bateau à vapeur fut lancé sur la Mersey en 1815, et le premier bateau à vapeur transatlantique au départ de Liverpool fut le Royal William en 1833, amorçant une nouvelle ère de transport et entraînant des augmentations des tonnages qui transitaient par Liverpool.

Un comité d'hommes d'affaires de Liverpool encouragea l'idée d'un chemin de fer entre Liverpool et Manchester. La ligne fut achevée en juin 1830 ; ce fut le premier chemin de fer au monde à transporter régulièrement des passagers aussi bien que des marchandises. L'ouverture du chemin de fer permit de transporter les marchandises des docks de Liverpool vers d'autres régions de Grande- Bretagne plus efficacement que par le passé, le statut mondial du port commençant à dépendre du chemin de fer. Le métro aérien de Liverpool, le premier chemin de fer électrique aérien du monde, fut construit entre 1889 et 1893.

Jusqu'au début du XIXe siècle, les marchands de Liverpool travaillaient essentiellement depuis leur domicile. Au fur et à mesure que les opérations gagnèrent en envergure, l'échelle et le caractère du centre changèrent. L'accroissement des bénéfices du commerce justifia la construction de grands édifices commerciaux, exclusivement réservés à cet usage, de trois ou quatre étages tout d'abord et plus hauts ensuite. Parallèlement, des programmes de rénovation urbaine étaient mis en oeuvre, de nouvelles rues et de nouveaux quartiers construits dans la ville.

La prospérité de Liverpool et son rôle en tant que pointe de l'émigration vers le Nouveau Monde attiraient des milliers de personnes, venues des quatre coins de l'Europe. Beaucoup restaient, ajoutant au délabrement des conditions de vie dans le centre de Liverpool. En réaction à ces problèmes, Liverpool introduisit de nombreuses avancées en matière d'hygiène, devenant une ville pionnière en la matière au milieu du XIXe siècle. Après l'abolition de l'esclavage et donc du transport d'esclaves en 1807, les bateaux continuèrent à transporter en grand nombre des émigrants de Liverpool en Amérique. Beaucoup d'émigrants européens passaient par Liverpool car la ville disposait des liaisons maritimes nécessaires, d'un grand choix de destinations et d'infrastructures, dont des trains réservés aux émigrants.

XXe siècle : Au début du XXe siècle, Liverpool se proclamait « deuxième ville de l'Empire ». La Première Guerre mondiale, cependant, ralentit le développement et généra du chômage. Plus tard, la ville connut une reprise économique, et certains beaux édifices furent construits.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Liverpool subit plus de bombardements que n'importe quelle autre ville de province britannique, du fait de son importance stratégique. Après la guerre, elle connut beaucoup de reconstructions. Certains des anciens docks furent modernisés, et l'approche depuis la mer améliorée. La récession économique se poursuivit cependant, et la ville a aujourd'hui perdu presque la moitié de ses habitants (de 850 000 en 1930 à 450 000 aujourd'hui). Néanmoins, la dernière décennie a été le témoin d'un tournant positif, et la ville a fait de grands efforts pour régénérer sa vie culturelle et économique.

Source : évaluation des Organisations consultatives