jump to the content

L’Asie et le Pacifique

En tant qu'exercice conduit par les États parties, la soumission des rapports périodiques est un processus essentiel pour la mise en œuvre efficace de la Convention du patrimoine mondial de 1972 ; il s'agit d'un outil permettant le suivi systématique de la mise en œuvre de la Convention par les États parties ainsi que celui de l'état de conservation et de la gestion de chaque bien du patrimoine culturel ou naturel inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

L’Asie et le Pacifique
Dans ce contexte, entre 2010 et 2012, les États parties d'Asie et du Pacifique ont été invités par le Comité du patrimoine mondial à conduire le deuxième cycle de soumission des rapports périodiques, afin de fournir au Comité les informations nécessaires et mises à jour sur l’état actuel des biens du patrimoine mondial dans la région. Les informations contenues dans ces rapports sont organisées en deux parties – la Section I se concentre sur la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial au niveau national, tandis que la Section II se concentre essentiellement sur l'état de conservation des biens du patrimoine culturel et naturel.

Le premier cycle (2003)

Le premier cycle de soumission des rapports périodiques en Asie et dans le Pacifique a été conduit sur une période de plusieurs années jusqu'en 2003 et a débouché sur la publication réussie d’un rapport détaillé intitulé « L’état du patrimoine mondial en la région Asie-Pacifique 2003 ». Le progrès consécutif et suivi du premier cycle ont abouti grâce à la mise en œuvre de deux programmes régionaux : « Action Asie 2003-2009 » et « Patrimoine mondial-Pacifique 2009 », lesquels répondent directement aux conclusions, recommandations et plans d'action résultant du premier cycle.

Plus sur le premier cycle (2011) ...

Le deuxième cycle (2012)

Le deuxième cycle de soumission des rapports périodiques pour la région Asie-Pacifique a été lancé par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session à Brasilia (Brésil) en août 2010. Les 41 États parties à la Convention en Asie et dans le Pacifique ont tous activement participé à ce cycle et ont travaillé ensemble sur cette composante essentielle de la Convention. Les résultats du deuxième cycle ont été présentés au Comité du patrimoine mondial en 2012 à sa 36e session à Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie) en Juin - Juillet 2012. Ce deuxième cycle a offert aux États parties une occasion d’évaluer les progrès accomplis et les difficultés rencontrées par eux depuis le premier cycle, et permis ainsi de faire le point de la situation dans tous les États parties et pour tous les biens du patrimoine mondial pour la première fois dans l’histoire de la Convention.

Plus sur le deuxième cycle (2011) ...