jump to the content

Etat de conservation (SOC)

Monts Rwenzori

Monts Rwenzori
  Ouganda
Date d'inscription : 1994
Fiches d'inscriptions (année) : 1993
Catégorie : Naturel
Critères : (vii)(x)
Voir la page web du site inscrit
Documents, inscription, décisions, rapports...
Lire la déclaration de VUE
Menaces*
  • Autres modifications du climat
  • Exploitation minière
  • Impacts des activités touristiques / de loisirs des visiteurs
  • Ressources financières
  • Ressources humaines
  • Système de gestion/plan de gestion
Inscriptions sur la Liste en péril
Année: 1999 -2004
Menaces sur le bien :

Le Comité a noté les rapports signalant différents problèmes:

  • manque de ressources, 
  • suspension des projets,
  • sérieuses questions de sécurité qui se posent dans le Parc du fait du conflit dans la région,
  • personnel responsable n’assurant plus la surveillance de la plus grande partie de ce Parc.

Le Comité s’est déclaré sérieusement préoccupé de la situation en matière de sécurité sur ce site. Le Comité a demandé au Centre et à l’UICN, qui travaillent en étroite coopération avec l’organisme ougandais chargé de la préservation de la faune sauvage, de consulter les ONG de conservation et autres organisations internationales présentes dans la région pour discuter des moyens de faire connaître à toutes les parties concernées par le conflit dans la région la nécessité de respecter le statut de patrimoine mondial du site et de mettre au point des projets pour en renforcer la gestion. Le Comité a décidé d’inscrire les Monts Rwenzori sur la Liste du patrimoine mondial en péril.



* : Les menaces mentionnées sont présentées par ordre alphabétique ; cet ordre ne constitue nullement un classement selon l’importance de leur impact sur le bien. De plus, elles sont présentées de manière indifférenciée, que le bien soit menacé par un danger prouvé, précis et imminent (« péril prouvé ») ou confronté à des menaces qui pourraient avoir des effets nuisibles sur sa valeur universelle exceptionnelle (« mise en péril »).

** : Tous les rapports de mission ne sont pas toujours disponibles électroniquement.