jump to the content

Éthiopie-Campagne internationale pour la sauvegarde des principaux monuments et sites d'Éthiopie

La région d'Afrique qui porte aujourd'hui le nom d'Éthiopie a une longue histoire riche en traditions et ses sites et monuments témoignent de l'importance des civilisations qui ont été enracinées dans ce territoire pendant plus de 2.700 ans. Les bâtiments et les monuments d'Axoum, Gondar et Harar correspondent à des périodes de grand rayonnement, de croissance et de prospérité et les églises et les musées du Lac Tana, de Lalibela et d'Harar illustrent l'ingéniosité et la foi dans lesquelles la population d'Éthiopie a puisé sa force dans les moments d'adversité. La Conférence générale de l'UNESCO a approuvé la participation de l'Organisation au soutien de la Campagne internationale menée pour la sauvegarde des principaux monuments et sites d'Éthiopie. Ces sites et monuments font partie du patrimoine culturel de toute l'humanité.

Avec l'aide de l'UNESCO, le gouvernement éthiopien a lancé et mis en place une campagne visant à préserver, restaurer et présenter six sites importants dont quatre ont été placés sur la Liste du patrimoine mondial. Avec l'assistance de la communauté internationale, grâce à des organisations et fondations techniques et financières, ainsi qu'avec l'appui multilatéral de l'ensemble des organismes des Nations Unies et l'aide de l'opinion publique dans le monde entier, la population d'Éthiopie aura la possibilité d'atteindre ses objectifs louables. Je forme le souhait que les peuples du monde entier continueront à manifester leur solidarité en contribuant à l'équipement technique et à l'approvisionnement, à la formation et au financement qui sont nécessaires pour restaurer et préserver ces sites magnifiques et pour assurer le succès de la Campagne éthiopienne.

Stratégie

Une sélection de sites et de bâtiments ayant une valeur historique et illustrant la richesse de la culture éthiopienne a été intégrée à la Campagne internationale. Leur conservation et leur restauration sera effectuée de façon à ce qu'ils demeurent accessibles aux visiteurs nationaux et internationaux tout en demeurant adaptés à la vie quotidienne des Éthiopiens. De cette façon, on pourra stimuler la prise de conscience de l'importance de l'histoire éthiopienne dans le monde.

En Éthiopie, le principal instrument de la préservation du patrimoine culturel est le Centre for Research and Conservation of the Cultural Heritage (CRCCH) (Centre pour la recherche et la conservation du patrimoine culturel du Ministère de la culture et des sports). C'est sous ses auspices que les ressources de l'Éthiopie et de la communauté mondiale sont actuellement mobilisées pour entreprendre ces activités.

La principale responsabilité de la mise en oeuvre incombe au gouvernement éthiopien, guidé par le National Committee for the Preservation of Historical Sites and Monuments (Comité national pour la préservation des sites et monuments historiques). Le directeur de la Campagne internationale, agissant sous l'autorité du Comité, est chargé de l'administration et de l'exécution des activités de promotion et de préservation prévues dans le cadre de la Campagne. Il est aussi à la tête du CRCCH. L'UNESCO et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont affirmé leur soutien à la Campagne, qu'ils feront utilement bénéficier de leur assistance et de leurs conseils.