English Français
Aidez maintenant !

Lalibela - Églises creusées dans le roc

Après le déclin de l'empire axoumite, le pouvoir fut transféré, au XIIe et au XIIIe siècle, à Roha, dans la région de Lasta. Le site reçut le nom du roi Lalibela (1181-1221), de la dynastie des Zagoué, qui y régna pendant plus d'un siècle. La construction de 11 églises creusées dans le roc est attribuée au roi Lalibela. Les bâtiments sont monolithiques, taillés dans une coulée de déchets volcaniques rouges et leurs fondations sont en basalte gris foncé. Les églises sont reliées entre elles par un dédale de tunnels et de passages qui débouchent sur des grottes d'ermites et des catacombes. Certaines présentent un plan basilical, et possèdent des traits archaïques et des éléments architecturaux inspirés de périodes plus anciennes, mais en même temps, par leur conception et par leur style, elles diffèrent les unes des autres. Deux d'entre elles sont ornées de peintures murales et de figurations sculptées intéressantes. Les églises de Lalibela sont placées sur la Liste du patrimoine mondial. Les principaux monuments sont : l'église de Medhane Alem, les églises de Maryam, d'Emmanuel, de Giyorgis et l'église Golgotha-Mikaël.

Plan d'action

L'érosion, qui résulte principalement des intempéries, abîme les surfaces en pierre de toutes les églises et une action de restauration est requise de façon urgente. Les objets religieux, tels que les croix, les manuscrits, les autels en bois ... doivent être préservés.

L'UNESCO et la Communauté européenne ont organisé une compétition internationale afin de construire des abris mobiles pour protéger les monuments de la pluie. Ensuite, dès que les moyens techniques le permettront, les sites seront restaurés.

Sites du patrimoine mondial