English Français

Canal du Midi

Canal du Midi

This 360-km network of navigable waterways linking the Mediterranean and the Atlantic through 328 structures (locks, aqueducts, bridges, tunnels, etc.) is one of the most remarkable feats of civil engineering in modern times. Built between 1667 and 1694, it paved the way for the Industrial Revolution. The care that its creator, Pierre-Paul Riquet, took in the design and the way it blends with its surroundings turned a technical achievement into a work of art.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Canal du Midi

Avec ses 360 km navigables assurant la liaison entre la Méditerranée et l'Atlantique et ses 328 ouvrages (écluses, aqueducs, ponts, tunnels, etc) le réseau du canal du Midi, réalisé entre 1667 et 1694, constitue l'une des réalisations de génie civil les plus extraordinaires de l'ère moderne, qui ouvrit la voie à la révolution industrielle. Le souci de l'esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique, mais aussi une œuvre d'art.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

قناة ميدي

إنّ شبكة قناة ميدي التي تمتد على مساحة 360 كيلومتراً للملاحة تؤمن التواصل ما بين البحر المتوسط ولمحيط االأطلسي فيهاو328 منشأة بين هويسات القناة، وقنوات مياه، وجسور، وأنفاق، والتي تمّ وضعها بين عامي 1667 و1694. و تشكّل القناة إحدى أبرز وألمع الإنجازات التي حققتها الهندسة المدنية في العصر الحالي، ومهدت الطريق أمام الثورة الصناعية. لم يكن عمل بيير-بول ريكيه الذي حمل همَّ التجميل الهندسي واللوحات الطبيعية المبتكرة ذا إقدام تقني فحسب، بل كان أيضا ابتكارا فنيا لا مثيل له.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

米迪运河

运河总长360公里,各类船只通过运河在地中海和大西洋间穿梭往来,整个航运水系涵盖了船闸、沟渠、桥梁、隧道等328个大小不等的人工建筑,创造了世界现代史上最辉煌的土木工程奇迹。运河建于1667年至1694年之间,为工业革命开辟了道路。运河设计师皮埃尔-保罗·德里凯(Pierre-Paul Riquet)在设计上独具匠心,使运河与周边环境融为了一体,实现了技术上的突破,堪称建筑佳作。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Каналь-Дю-Миди (Южный канал)

Благодаря 328 шлюзам, акведукам, мостам, и туннелям, эта 360-километровая сеть предназначенных для судоходства водных путей, соединяющих Средиземноморье с Атлантикой, является одним из самых замечательных шедевров гражданской инженерии Нового времени. Построенный в 1667-1694 гг., канал открыл дорогу промышленной революции. Внимание, которое его создатель, Пьер-Поль Рике, уделил дизайну и обеспечению гармонии с окружением, превратили это техническое сооружение в настоящее произведение искусства.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Canal del Midi

Construida entre 1667 y 1694, esta red de 360 km de canales navegables enlaza el Mediterráneo y el Atlántico gracias a 328 obras de ingeniería diversas: esclusas, acueductos, puentes, túneles, etc. Es una de las realizaciones de la ingeniería civil más extraordinarias de la era moderna, precursora de la Revolución Industrial. El interés por la estética arquitectónica y paisajística que animó al autor del proyecto, Pierre-Paul Riquet, hizo de este canal una proeza técnica y una auténtica obra de arte.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ミディ運河
地中海と大西洋を結ぶ航行可能な360kmにおよぶ水路網。328もの水門や橋、隧道(ずいどう)などがある。1667~1694年にかけて造られたこの運河は、見事な非軍事的偉業であり、単なる技術的事績を芸術作品にまで高めたといえる。

source: NFUAJ

Canal du Midi

Canal du Midi is een uitzonderlijk voorbeeld van een ontworpen landschap. Het 360 kilometer lange netwerk van bevaarbare waterwegen, is een van de meest opmerkelijke prestaties van civiele techniek in de moderne tijd. Het verbindt de Middellandse Zee en de Atlantische Oceaan door middel van 328 bouwwerken zoals sluizen, aquaducten, bruggen en tunnels. Tussen 1667 en 1694 werd het aangelegd en maakte de weg vrij voor de Industriële Revolutie. De zorg die de maker van het Canal – Pierre-Paul Riquet – besteedde aan zijn ontwerp en de manier waarop het een eenheid vormt met zijn omgeving, maakten van een technische prestatie een kunstwerk.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Canal du Midi (France) © Editions Gelbart
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Situé en région Occitanie, le Canal du Midi compte 360 kilomètres navigables et 328 ouvrages (écluses, aqueducs, ponts, déversoirs, tunnels …). Cette réalisation de génie civil parmi les plus extraordinaires de l'ère moderne, construite entre 1667 et 1694, ouvrit la voie à la révolution industrielle. Le souci de l'esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique, mais aussi une œuvre d'art.

Le Canal du Midi constitue la partie initialement réalisée du projet de canal des Deux-Mers devant assurer la liaison entre la Méditerranée et l’Atlantique en reliant plusieurs tronçons de voies navigables. Il est le témoignage vivant de l’art et de la créativité des ingénieurs de l'époque de Louis XIV qui ont triomphé des conditions difficiles de la géographie et de l’hydrographie pour réaliser le rêve immémorial de la « jonction des mers ». Son vaste rayonnement technique et culturel a inauguré et influencé l'époque moderne de création des réseaux navigables des pays industrialisés de l'Europe et de l'Amérique du Nord.

Le Canal du Midi comporte cinq éléments, soit le tronçon principal qui relie Toulouse (Haute-Garonne) à l’Étang de Thau à Marseillan au bord de la Méditerranée (Hérault) sur une longueur de 240 km ; le tronçon de 36,6 km entre Moussan et Port-la-Nouvelle (Aude) qui incorpore une partie de l’ancien Canal de la Robine ; les deux bras qui fusionnent et se jettent dans le canal à Naurouze (Aude) déversant les eaux de la Montagne Noire ; le canal de Saint-Pierre (1,6 km) qui relie le tronçon principal du Canal à la Garonne à Toulouse ; le court tronçon (0,5 km) qui joint l’Hérault à l’écluse ronde d’Agde. L’un des traits les plus remarquables est le barrage de Saint-Ferréol sur la rivière Laudot dans la région de la Montagne Noire. Il s’agit du plus grand ouvrage de l’ensemble du Canal et du chantier d’ingénierie civile le plus important de l’époque.

Critère (i) : Le Canal du Midi est l’une des réalisations d’ingénierie civile les plus extraordinaires de l’ère moderne.

Critère (ii) : Le Canal du Midi est représentatif de l’éclosion technologique qui a ouvert la voie à la révolution industrielle et à la technologie contemporaine. En outre, il associe à l’innovation technologique un grand souci esthétique sur le plan architectural et sur le plan des paysages créés par l’homme, approche que l’on retrouve rarement ailleurs.

Critère (iv) : Le Canal du Midi est remarquable en tant que premier grand canal à bief de partage, construit pour répondre à un objectif stratégique d'aménagement du territoire. Il représente par excellence une période significative de l'histoire européenne, celle des transports fluviaux par la maîtrise du génie civil hydraulique.

Critère (v) : Le Canal du Midi est devenu dès sa construction l'élément le plus marquant du territoire traversé, d'autant mieux assimilé par l'environnement qu'il a modelé le paysage en douceur.

Intégrité

Le Canal du Midi est encore en fonctionnement avec des caractéristiques pour l'essentiel inchangées depuis sa création. Les nombreuses modifications qu'il a subies au fil des siècles (début de mise au gabarit Freycinet, réparations, automatisation, franchissements, modernisation...) ont touché les ouvrages de génie civil mais sans atteindre leur spécificité ni leur valeur patrimoniale.

Toutefois, le vieillissement et le dépérissement des plantations d'alignement, du fait notamment de la contamination des platanes par le chancre coloré, feront inévitablement évoluer fortement les paysages du Canal du Midi dans les années à venir.

Authenticité 

L'œuvre de génie due à Pierre-Paul Riquet, concepteur et constructeur du canal, est intacte dans son tracé, dans son système d'alimentation en eau, et dans bon nombre de ses ouvrages. Toutefois, dès le début du XVIIIe siècle, des modifications et des adaptations (en particulier les travaux de Vauban), puis des reconstructions d'ouvrages, des modernisations, ont fait évoluer le canal pour en améliorer l'efficacité.

L'œuvre de Riquet est toujours présente matériellement et ni son sens ni sa portée historique n'ont été altérées. Les changements eux-mêmes ont une authenticité et une valeur qui leur est propre, dans la mesure où ils reflètent l’évolution de l’ingénierie, des techniques appliquées et des pratiques de gestion des canaux.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La protection et la valorisation de l'ouvrage sont assurées par des mesures réglementaires de niveau national (au titre du Code du patrimoine et du Code de l'environnement). Le Canal est protégé au titre des sites classés et certains de ses éléments sont également protégés au titre des monuments historiques. En outre, les abords du canal font désormais l’objet d’une protection, avec le classement au titre des sites des paysages du Canal du Midi, d’une superficie de 18 200 ha, concernant 74 communes urbaines et péri-urbaines. Des procédures de classement se poursuivent encore sur les paysages des rigoles d’alimentation du canal afin de compléter le dispositif de protection autour du bien, dans la perspective d’une nouvelle délimitation de la zone tampon.

L'État, propriétaire du bien, en a confié la conservation et la gestion à Voies navigables de France (VNF), établissement public sous sa tutelle, qui met en œuvre les ressources nécessaires à cette fin.

Le préfet de la région Occitanie est chargé de coordonner les services de l’État impliqués dans la gestion du site avec VNF. Une « charte d'insertion paysagère et architecturale » définit des orientations générales qui serviront de base au plan de gestion en cours d’élaboration. En parallèle, des contrats formalisent des partenariats locaux.

Enfin, pour répondre à la dégradation massive des plantations d’alignement, le gestionnaire met en œuvre avec les pouvoirs publics une démarche globale de conservation et de restauration dans le respect des caractéristiques paysagères du canal, visant notamment à limiter la propagation du chancre coloré et à reconstituer, à terme, des alignements d'arbres le long des berges.