English Français

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle : Camino francés et chemins du nord de l’Espagne

Routes of Santiago de Compostela: Camino Francés and Routes of Northern Spain

A network of four Christian pilgrimage routes in northern Spain, the site is an extension of the Route of Santiago de Compostela, a serial site inscribed on the World Heritage List in 1993. The extension represents a network of almost 1,500 km: coastal, interior of the Basque Country–La Rioja, Liébana and primitive routes. It includes a built heritage of historical importance created to meet the needs of pilgrims, including cathedrals, churches, hospitals, hostels and even bridges. The extension encompasses some of the earliest pilgrimage routes to Santiago de Compostela, following the discovery in the 9thcentury of a tomb believed to be that of St. James the Greater.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle : Camino francés et chemins du nord de l’Espagne

Ce réseau de quatre itinéraires de pèlerinage chrétien au nord de l’Espagne est une extension du bien en série « Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle », inscrit en 1993 sur la Liste du patrimoine mondial. Ce faisceau d’itinéraires de près de 1500 km se compose du Chemin côtier, du Chemin de l’intérieur du Pays basque–La Rioja, du Chemin de la Liébana et du Chemin primitif. Le site comprend un ensemble de patrimoine bâti d’importance historique créé pour répondre aux besoins des pèlerins, notamment des cathédrales, des églises, des hôpitaux, des hôtels ou encore des ponts. L’extension englobe certains des premiers chemins de pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, nés après la découverte au IXe siècle d’un tombeau attribué à l’apôtre Jacques le Majeur.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

طرق سان جاك دو كومبوستيل في شمال إسبانيا [توسيع نطاق موقع
تمثل هذه الشبكة التي تضم أربعة طرق للحجاج المسيحيين في شمال إسبانيا امتداداً للموقع المتسلسل المعروف باسم "طرق سان جاك دو كومبوستيل" والذي أُدرج في قائمة التراث العالمي في عام 1993. وتتألف شبكة الطرق هذه التي يقارب طولها 500 1 كلم من الطريق الساحلي والطريق الداخلي لإقليم الباسك-لا ريوخا، وطريق لا لييبانا والطريق الأصلي. ويتخلل الموقع مجموعة من المباني والمنشآت التراثية ذات الأهمية التاريخية التي شيِّدت للاستجابة لاحتياجات الحجاج، تشمل عدداً من الكاتدرائيات والكنائس والمستشفيات والفنادق والجسور. والغرض من اقتراح توسيع نطاق الموقع هو ضم بعض من طرق الحج الأولى التي استُخدمت للوصول إلى سان جاك دو كومبوستيل، وهي طرق أصبحت قائمة في حد ذاتها بعد اكتشاف قبر نُسب إلى القديس يعقوب الكبير، في القرن التاسع.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

圣地亚哥康波斯特拉之路:法兰西之路和北西班牙之路
北部西班牙的四条基督教朝圣者之路,这是对1993年列入世界遗产名录的圣地亚哥康波斯特拉之路的扩展。扩展包括了位于巴斯克自治区拉里奥哈(La Rioja),利艾巴纳(Liébana )境内近1,500公里的道路,还包括一些具有历史意义的遗址如教堂、医院、旅馆以及桥梁,都是为满足朝圣者需要而建的建筑。这次扩展纳入了九世纪时发现据信是圣雅各之墓后,通往圣地亚哥康波斯特拉最早的朝圣之路。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Дороги в Сантьяго-де-Компостела: Camino francés и дороги на севере Испании
Объект, расположенный на севере Испании, является расширением кластерного объекта Всемирного наследия «Дороги в Сантьяго-де-Компостела», включенного в Список в 1993 году. Это сеть, состоящая из четырех маршрутов христианских паломников общей протяженностью около 1500 км. Она включает, в частности, Северный путь (Camino del Norte), который также именуют Прибрежным (Ruta de la Costa), Французский путь или Дорогу французских королей, ведущую из Страны Басков в Ла-Риоха (Camino francés), Дорогу в Льебану и изначальный Примитивный (также Оригинальный) путь (Camino Primitivo). В состав объекта входят постройки архитектурно-исторической ценности, созданные для нужд паломников, в их числе: соборы, церкви, больницы, постоялые дворы и мосты. Расширение объекта имеет в виду включение некоторых из самых ранних путей паломничества в Сантьяго-де-Компостела, проложенных после обнаружения в IX веке могилы, признанной как захоронение апостола Иакова Старшего.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Caminos de Santiago de Compostela: Camino francés y Caminos del Norte de España
Se trata de una extensión del bien cultural en serie denominado “Camino de Santiago de Compostela”, que se inscribió en la Lista del Patrimonio Mundial en 1993. Esta extensión comprende una red de cuatro itinerarios de peregrinación cristiana –el Camino costero, el Camino interior del País Vasco y La Rioja, el Camino de Liébana y el Camino primitivo– que suman unos 1.500 kilómetros y atraviesan el norte de la Península Ibérica. El bien cultural ampliado posee un rico patrimonio arquitectónico de gran importancia histórica, compuesto por edificios destinados a satisfacer las necesidades materiales y espirituales de los peregrinos: puentes, albergues, hospitales, iglesias y catedrales. También cuenta con algunas de las rutas primigenias de peregrinación a Santiago de Compostela, creadas después de que en el siglo IX se descubriera en el territorio de esta localidad un sepulcro que, según se cree, encierra los restos mortales del apóstol Santiago el Mayor.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

サンティアゴ・デ・コンポステーラの巡礼路:カミーノ・フランセスとスペイン北部の巡礼路群
1993年に登録された「サンティアゴ・デ・コンポステーラの巡礼路」は、ガリシア州のサンティアゴ・デ・コンポステーラにある聖ヤコブの棺を目指す、スペイン国内の複数の巡礼路からなる。エルサレム、ローマと並ぶキリスト教徒の最も重要な巡礼地である。今回、それまでの内陸ルートに新たに海岸沿いのルートが追加され、同時に名称も変更された。

source: NFUAJ

Routes naar Santiago de Compostela: Camino Francés en routes van Noord-Spanje

In 1987 riep de Raad van Europa Santiago de Compostela uit tot de eerste Europese Culturele route. Deze route langs de Frans-Spaanse grens was – en is nog steeds – de pelgrimsroute naar Santiago de Compostela. Langs de route liggen ongeveer 1.800 religieuze en seculiere gebouwen die historisch interessant zijn. De route speelde tijdens de middeleeuwen een fundamentele en stimulerende rol bij de culturele uitwisseling tussen het Iberisch schiereiland en de rest van Europa. De Route naar Santiago de Compostela getuigt van de kracht van het christelijk geloof onder mensen van alle rangen en standen in heel Europa. In 2015 werd de site uitgebreid met een aantal zeer oude routes naar de pelgrimstad.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Cathédrale de León © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle est un vaste entrelacs d’itinéraires de pèlerinage en Espagne, conduisant à la tombe de l’apôtre Jacques le Majeur à Saint-Jacques de Compostelle, en Galice. Selon Saint Jérôme, les apôtres devaient être mis en terre dans la province où chacun avait prêché l’Évangile. La tombe que l’on pense être celle de Saint Jacques fut découverte en Galice au IXe siècle, à une époque où l’Espagne était sous domination musulmane. Sa découverte fut d’une immense importance pour le monde chrétien, et Compostelle devient bientôt un lieu de pèlerinage chrétien d’ampleur comparable à Jérusalem et à Rome.

Les Chemins du Nord (Chemin primitif, Chemin côtier, Chemin de l’intérieur du Pays basque-La Rioja et Chemin de la Liébana), avec leur réseau de près de 1 500 km, sont à l’origine du pèlerinage jacquaire. Ils sont directement liés à la découverte de la tombe de l’apôtre, et à la promotion de celle-ci par le royaume des Asturies. Ce n’est qu’au XIe siècle que les Chemins du Nord furent supplantés par le Chemin français de 738 km, moins difficile à parcourir et qui devint le principal itinéraire jacquaire à travers la péninsule Ibérique jusqu’à Compostelle.

Le Chemin de Saint-Jacques est un lieu de rencontre pour ses pèlerins depuis son émergence il y a environ onze siècles. Il a facilité un dialogue culturel constant entre les pèlerins et les communautés qu’ils traversent. C’était aussi un important axe commercial et canal de diffusion du savoir, favorisant le développement économique et social le long de ses itinéraires. En constante évolution, ce bien en série comprend un magnifique ensemble de patrimoine bâti d’importance historique créé pour répondre aux besoins des pèlerins : églises, hôpitaux, hôtels, monastères, calvaires, ponts et autres structures, dont beaucoup témoignent de l’évolution entre les périodes romane et baroque. Des paysages naturels exceptionnels ainsi qu’un riche patrimoine culturel immatériel survivent aussi à ce jour.

Critère (ii) : Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle a joué un rôle prépondérant dans l’échange bidirectionnel du progrès culturel entre la péninsule Ibérique et le reste de l’Europe, notamment à partir du Moyen Âge. Le patrimoine culturel qui s’est créé autour du Chemin se distingue par sa richesse ; il illustre la naissance de l’art roman et comprend de magnifiques échantillons du gothique, de la Renaissance et du baroque. Au Moyen Âge, une période marquée par le déclin de la vie urbaine dans le reste de la péninsule Ibérique, l’activité touristique et commerciale autour du Chemin de Saint-Jacques facilita l’essor des villes du nord de la péninsule Ibérique et la fondation de nouvelles agglomérations.

Critère (iv) : Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle conserve le registre matériel le plus complet des voies de pèlerinage chrétiennes, notamment des édifices ecclésiastiques et séculiers, de grandes et de petites enclaves et des structures du génie civil.

Critère (vi) : Le Chemin de Saint-Jacques témoigne parfaitement du pouvoir et de l’influence de la foi chez tous les êtres humains, indépendamment de leur classe sociale et de leur origine, dès le Moyen Âge.

Intégrité

Le bien rassemble tous les éléments principaux nécessaires pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : Chemin français et chemins du nord de l’Espagne, comprenant les chemins eux-mêmes ainsi que les bâtiments ecclésiastiques et séculiers, les grandes et petites enclaves, et les structures du génie civil nécessaires au déroulement du pèlerinage. Le bien en série est d’une taille appropriée pour assurer la compète représentation des traits et des processus qui traduisent la signification du bien, et il ne souffre pas d’effets négatifs du développement ou de la négligence. Les zones tampons apportent une couche de protection supplémentaire à ce vaste bien en série.

Authenticité

Le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : Chemin français et chemins du nord de l’Espagne est pour l’essentiel authentique dans sa forme et sa conception, ses matériaux et sa substance, son usage et sa fonction. La majorité des chemins eux-mêmes suivent leur tracé historique, et beaucoup conservent leurs caractéristiques historiques ; le long des cinq itinéraires, les différents éléments bâtis inclus dans ce bien en série sont caractérisés par un haut degré de conservation. La fonction du bien et son utilisation comme chemin de pèlerinage perdurent depuis plus d’un millénaire. Les liens entre la valeur universelle exceptionnelle des chemins et leurs attributs sont donc fidèlement exprimés, et les attributs traduisent pleinement la valeur du bien.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Conformément à la première disposition additionnelle de la loi n°16/1985 du 25 juin 1985 sur le patrimoine historique espagnol, le Camino de Santiago a été enregistré dans la catégorie des ensembles historiques comme bien d’intérêt culturel (Bien de Interés Cultural), le plus haut niveau de protection du patrimoine culturel en Espagne. Dans l’exercice de leurs compétences, les Communautés autonomes par lesquelles les itinéraires passent ont chacune défini la protection de ce bien en série sur leur territoire respectif. Les chemins sont propriété de la Couronne, et les éléments bâtis appartiennent à un mélange d’entités privées, institutionnelles ou du secteur public, de même que les zones tampons. Le bien en série est géré par le Conseil jacquaire (Consejo Jacobeo), qui a été créé afin de collaborer à des programmes et à des actions pour le protéger et le conserver ; pour en faire la promotion et assurer sa diffusion culturelle ; pour conserver et restaurer son patrimoine historique et artistique ; pour réglementer et promouvoir le tourisme, et pour assister les pèlerins.

Malgré ces dispositions, des actions systématiques seront nécessaires pour gérer les potentielles menaces posées par l’expansion et le développement industriels et urbains, les nouvelles infrastructures de transport telles qu’autoroutes et chemins de fer, la pression liée à l’augmentation du tourisme et du nombre de pèlerins, et l’exode rural. L’application des mesures réglementaires et de la législation sera cruciale, de même que le développement d’études d’impact sur l’environnement et le patrimoine pour les nouvelles constructions. En outre, des programmes de développement urbain des municipalités le long des chemins devront assurer la protection des attributs soutenant la valeur universelle exceptionnelle du bien.