English Français
Aidez maintenant !

Parc national de Ujung Kulon

Ujung Kulon National Park

This national park, located in the extreme south-western tip of Java on the Sunda shelf, includes the Ujung Kulon peninsula and several offshore islands and encompasses the natural reserve of Krakatoa. In addition to its natural beauty and geological interest – particularly for the study of inland volcanoes – it contains the largest remaining area of lowland rainforests in the Java plain. Several species of endangered plants and animals can be found there, the Javan rhinoceros being the most seriously under threat.

Parc national de Ujung Kulon

Le parc national, situé à l'extrémité sud-ouest de Java en bordure du détroit de la Sonde, englobe la péninsule d'Ujung Kulon et plusieurs îles, et il comprend la réserve naturelle du Krakatoa. Outre sa beauté naturelle et son intérêt géologique, notamment pour l'étude du volcanisme insulaire, il contient la plus grande superficie restante de forêts pluviales de plaine de Java. Il abrite plusieurs espèces végétales et animales menacées, dont la plus menacée de toutes, le rhinocéros de Java.

المنتزه الوطني في أوجونغ كولون

يضمّ المنتزه الوطني الذي يقع على طرف جافا الجنوبي الغربي على ضفاف مضيق "لاصوند" شبه جزيرة "أوجونغ كولون" وجزرًا كثيرة، ويشمل محمية "كراكاتوا" الطبيعية. وإلى جانب جمال طبيعته وأهميته الجيولوجية، لا سيما لدراسة حركة البراكين في الجزر، يشتمل المنتزه على المساحة الأكبر المتبقية من الغابات المطرية في سهل جافا. ويؤوي أجناسًا نباتية وحيوانية كثيرة معرضة للانقراض، وأكثرها تعرضًا على الإطلاق وحيد قرن جافا.

source: UNESCO/ERI

马戎格库龙国家公园

马戎格库龙国家公园位于巽他大陆架的爪哇岛最西南端,包括马戎格库龙半岛和几个近海岛屿,其中有喀拉喀托(Krakatoa)保护区。这里自然风光秀丽,在地质研究方面具有重要意义,特别是为内陆火山的研究提供了很好的例证。除此之外,这里还保留着爪哇平原上面积最大的低地雨林。在那里生存着几种濒危动植物,其中受到威胁最大的是爪哇犀牛。

source: UNESCO/ERI

Национальный парк Уджунг-Кулон и вулкан Кракатау

Национальный парк, расположенный на крайней юго-западной оконечности острова Ява в районе Зондского пролива. Он включает полуостров Уджунг-Кулон и несколько прибрежных островов, в т.ч. группу островов Кракатау. Местность выделяется особенной живописностью, представляет большой геологический интерес и дает возможность изучения островных вулканов. Здесь сосредоточены самые значительные массивы низкогорных влажно-тропических лесов из всех, уцелевших в равнинной части Явы. В парке имеют место представители нескольких исчезающих видов растений и животных. В т.ч. это находящийся под угрозой исчезновения яванский носорог.

source: UNESCO/ERI

Parque nacional de Ujung Kulon

Situado en el extremo sudoccidental de Java, a orillas del estrecho de la Sonda, este parque abarca la península de Ujung Kolon y varias islas, así como la reserva natural de Krakatoa. Además de su belleza natural e interés geológico para el estudio del vulcanismo insular, el parque cuenta con la zona más extensa de bosques lluviosos de tierras bajas que queda en Java. También alberga diversas especies vegetales y animales en peligro de extinción, en particular el rinoceronte de Java.

source: UNESCO/ERI

ウジュン・クロン国立公園

source: NFUAJ

Nationaal park Ujung Kulon

Dit nationale park in het uiterste zuidwestelijke puntje van Java op de Sunda klip, omvat het Ujung Kulon schiereiland, een aantal eilanden voor de kust en het natuurreservaat van Krakatoa. Naast zijn natuurlijke schoonheid en geologisch belang - in het bijzonder voor de studie van vulkanen - bevat het park het grootste resterende gebied van laaglandregenwouden op de Java vlakte. Er zijn verschillende soorten bedreigde planten en dieren te vinden, waarvan de Javaanse neushoorn het meest ernstig met uitsterven wordt bedreigd. De vegetatie is onderworpen aan een aantal antropogene en natuurlijke veranderingen. De meest opvallende is de vulkaanuitbarsting van de Krakatau in 1883 geweest, waardoor slechts zo'n 50% van het gebied bedekt is met regenwoud.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© Evergreen
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Parc national d’Ujung Kulon, situé dans la province de Banten, à l’extrémité sud-ouest de l’île très peuplée de Java, possède la plus belle et la plus vaste forêt de plaine qui subsiste sur l’île. Le bien  comprend la péninsule d’Ujung Kulon et plusieurs îles au large. Il conserve sa beauté naturelle et possède une flore et une faune très diversifiées qui témoignent d’une évolution permanente de processus géologiques depuis l’éruption du Krakatoa en 1883. L’éruption de ce volcan qui fait partie du bien est la mieux connue et la plus étudiée de toutes les éruptions volcaniques modernes en raison de ses effets dévastateurs (36 000 morts) enregistrés dans tout l’hémisphère nord.

Le bien est d’importance mondiale car c’est le dernier et le plus important habitat naturel du rhinocéros unicorne endémique de Java (Rhinoceros sondaicus) en danger critique d’extinction, ainsi que d’autres espèces végétales et animales menacées. Ujung Kulon passe pour entretenir la dernière population naturelle viable de cette espèce, estimée à environ 60 individus. On ne possède pas de données historiques permettant de comparer cette densité mais c’est un chiffre dangereusement bas du point de vue de la survie de l’espèce et de la diversité génétique viable.

Parmi d’autres espèces intéressantes de mammifères vivant dans le périmètre du bien, on note des carnivores comme le léopard, le chien sauvage (dhole), le chat-léopard, le chat viverrin, la petite mangouste indienne et plusieurs espèces de civettes. On trouve également trois espèces endémiques de primates : le gibbon cendré, le langur de Java et le langur argenté. On a répertorié plus de 270 espèces d’oiseaux, et les reptiles terrestres et amphibiens incluent deux espèces de pythons, deux espèces de crocodiles et de nombreux crapauds et grenouilles.

Critère (vii) : Le Krakatoa est l’un des exemples naturels mondiaux les plus connus de volcanisme insulaire récent et le bien, avec ses forêts, sa côte découpée et ses îles offre un paysage naturel extrêmement pittoresque. Les caractéristiques physiques de l’île du Krakatoa, associées à la mer environnante, à la végétation, à la succession de végétation et d’activités volcaniques, composent à elles toutes un paysage d’une beauté exceptionnelle. De plus, l’association de la végétation naturelle de plaine, des forêts tropicales humides, des prairies, des forêts littorales, des mangroves et des récifs coralliens est d’une magnificence exceptionnelle. Le bien comprend la péninsule d’Ujung Kulon et plusieurs îles au large qui témoignent d’une évolution permanente de processus géologiques, spécialement depuis l’éruption dramatique du Krakatoa en 1883.

Critère (x) : Du fait qu’elle renferme la plus importante forêt pluviale de plaine de Java – habitat qui a pratiquement disparu du reste de l’île et subit de fortes pressions en Indonésie et en Asie du Sud-Est – la péninsule d’Ujung Kulon fournit un habitat inestimable essentiel à la survie de plusieurs espèces végétales et animales, notamment le rhinocéros de Java (Rhinoceros sondaicus). On ne connaît pas de rhinocéros de Java vivant en liberté ailleurs dans le monde et Ujung Kulon maintiendrait donc la dernière population naturelle viable, estimée à une soixantaine d’individus. Les efforts pour protéger l’habitat restant du rhinocéros de Java et ses quelques spécimens sont devenus un symbole de la protection des forêts pluviales d’importance mondiale, ce qui ajoute à l’importance internationale de la gestion et de la préservation de l’écosystème d’Ujung Kulon.

Le bien offre aussi un précieux refuge à 29 autres espèces de mammifères dont neuf figurent sur la Liste rouge de l’UICN, trois espèces étant considérées comme menacée – le léopard (Panthera pardus), le gibbon de Java endémique (Mylobates moloch) et le langur de Java (Presbytis comata). On a enregistrée 270 espèces d’oiseaux dans le bien. Deux espèces de crocodiles – le faux-gavial de Malaisie (Tomistoma schlegelii) qui est menacé, et le vulnérable crocodile marin (Crocodylus porosus) figurent parmi les espèces de reptiles et d’amphibiens répertoriées dans le bien. En plus de cette faune très riche, on y a aussi recensé 57 espèces de plantes rares.

Integrité

Il s’agit de la plus ancienne et de la plus vaste des aires protégées de l’île de Java et les limites du bien incluent une très vaste zone, suffisante pour protéger ses valeurs naturelles pittoresques exceptionnelles ainsi que les importantes valeurs de biodiversité qui ont justifié l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial. L’énorme masse volcanique du Krakatoa domine le bien et est entièrement inclus dans son périmètre.

Le bien comprend tout l’habitat nécessaire à la conservation in situ de sa diversité biologique unique, y compris les habitats nécessaires au maintien des espèces menacées et autres biotes de valeur universelle exceptionnelle. Malgré le fait qu’il ne soit plus possible d’agrandir la taille du bien, son emplacement, en particulier sur la péninsule, en fait pour ses dirigeants un outil géographique idéal pour la gestion.

Plusieurs des éléments constitutifs du bien sont entourés de zones tampons à l’intérieur desquelles les activités sont de plus en plus contrôlées grâce à la réglementation établie par l’autorité provinciale compétente, conseillée par l’instance de gestion. Le braconnage du rhinocéros de Java a toujours été le principal problème à gérer et il convient de mettre en place un suivi méthodique pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de braconnage illégal de cette espèce dangereusement menacée d’extinction, ni d’atteintes à la biodiversité unique présente et protégée dans le périmètre du bien.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est géré par le gouvernement central, via l’unité de mise en œuvre technique de la Direction générale de la Protection des Forêts et de la Conservation de la Nature, qui dépend du Ministère des Forêts. La péninsule, ainsi que Pulau Panaitan, ont été classés réserve naturelle en 1921 et par la suite reclassés réserve de chasse et étendus en 1958 pour inclure plusieurs îles au large et des aires marines. La partie continentale du bien a été classée réserve naturelle en 1967, l’ensemble de la réserve d’Ujung Kulon a été déclaré « projet » de parc national en 1980, et la réserve naturelle du Krakatoa a été incluse au site en 1983.

La longue histoire de la conservation du bien, qui remonte à 1921, a contribué à protéger les valeurs qu’il renferme dans son périmètre malgré l’absence de base juridique solide au début de la création des réserves. Le plan de gestion à long terme du Parc national d’Ujung Kulon (2001-2020) est le document de base qui permet le maintien de sa beauté naturelle et la préservation des habitats essentiels. La mise en œuvre du plan de gestion a contribué à contrôler les problèmes d’empiétements illégaux, d’abattage de bois et de pêche commerciale à l’intérieur des limites du bien. La zone tampon sur la limite terrestre renforce effectivement la protection du bien. D’autre part, l’engagement de différentes parties prenantes de la communauté locale, nationale et internationale a renforcé la protection de ses valeurs et de son intégrité.

Le bien est en général bien préservé, les pressions des empiétements restant principalement confinées vers la limite est de la partie continentale. La gestion favorise avant tout la survie à long terme du rhinocéros de Java et des autres espèces répertoriées dans le bien. Le document « Stratégie et Plan d’action pour la Conservation des Rhinocéros d’Indonésie (2007-2017) », mis au point à partir de démarches participatives de consultation, d’ouverture et de transparence, a beaucoup contribué à assurer la survie future de cet animal en danger critique d’extinction. Cette stratégie traite des menaces de consanguinité, de réchauffement climatique et de pressions anthropiques. Elle présenté également la création d’un nouveau sanctuaire de faune à l’intérieur du bien, et d’un site à l’extérieur du bien qui constituerait un habitat supplémentaire pour les populations de rhinocéros.

Le braconnage du rhinocéros de Java est traditionnellement le principal problème de gestion du bien. Le renforcement de la protection, grâce à des mesures de gestion, a permis à la population de rhinocéros de se développer, les efforts de conservation portant essentiellement sur son maintien sur place pour lui permettre d’augmenter. De nouvelles pressions d’empiétements illégaux, l’abattage illégal de bois et la collecte de bois de feu dans les parties terrestres, ainsi que la pêche commerciale illégale dans les parties marines du Parc continuent à constituer des menaces pour les valeurs du bien. Ajoutés aux impacts du tourisme, tous ces problèmes exigent un suivi et une mise en application de la réglementation pour assurer la conservation à long terme de ce bien.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Ujung Kulon National Park lies on the extreme south-western tip of Java within the administrative province of Java Barat (West Java) and the Kebupaten of Pandeglang.

Ujung Kulon is a triangular peninsula protruding from the south-west extremity of mainland Java, to which it is joined by a low isthmus some 1-2 km wide. The topography is dominated in the south-west by the three north-south aligned ridges of the Gunung Payung massif, with the peaks of Gunung Payung, Gunung Guhabendang and Gunung Cikuja forming the highest points on the peninsula. To the north-east, the relief attenuates to the low rolling hills and plains of the Telanca Plateau, and ultimately to the low-lying swamps in the region of the isthmus. To the east, the Gunung Honje massif forms the mainland component of the park. Coastal formations include a number of raised coral islands and their associated fringing reefs which lie off the northern coast of the peninsula, the largest of these being Pulau Handeuleum. To the south, the coastline is characterized by sand dune formations, areas of raised coral reef, and further west a long stretch of undermined and shattered sandstone slabs. Extensive coral reefs and spectacular volcanic formations occur along the exposed and broken west coast.

Geologically, Ujung Kulon, Gunung Honje and Pulau Panaitan are part of a young Tertiary mountain system, which overlies the pre-Tertiary strata of the Sunda Shelf. Lying on the edge of the tectonically active Sunda Shelf, Krakatau Nature Reserve comprises the central island of Anak Krakatau (child of Krakatau), and the peripheral islands of Rakata, Payang and Sertung with their surrounding coral reefs. These peripheral islands form the remnants of a single volcano ('Ancient Krakatau') which exploded and collapsed some 1,500 years ago leaving three remnant cones.

Vegetation has been subject to a number of anthropogenic and natural modifications, of which the most notable is the Krakatau eruption of 1883. As a result, primary lowland rainforest, the natural vegetation cover, now occupies only 50% of the total area, being largely confined to the Gunung Payung and Honje massifs.

A tall closed canopy forest occurs on Gunung Payung, on Pulau Peucang; vegetation of the Telanca Plateau and central lowlands is a more open secondary forest. Occurring along the northern promontory of Ujung Kulon near Tanjung, alang-alang is a seasonally inundated freshwater swamp forest. Mangrove forest occurs in a broad belt along the northern side of the isthmus, extending northwards as far as the Cikalong River, as well as to the north of Pulau Handeuleum and on the north-east coast of Pulau Panaitan. Beach forest occurs on nutrient-poor sandy ridges on the north and north-west coasts of Ujung Kulon.

Ujung Kulon is the last remaining viable natural refuge for Javan rhinoceros; Javan tiger was locally extirpated about 40 years ago. Other notable mammals include carnivores, such as leopard, wild dog (dhole), leopard cat, fishing cat, Javan mongoose and several civets. Of the primates, the endemic species Javan gibbon and Javan leaf monkey occur locally along with the endemic silvered leaf monkey, while crab-eating macaque is found throughout the park. Several ungulates range within the park, of which the largest and most abundant is banteng. A rich avifauna is present with over 270 species recorded. Terrestrial reptiles and amphibians include two species of python, as well as two crocodiles and numerous frogs and toads. Green turtle is known to nest within the park.

The rich coral reefs of the Ujung Kulon coast are dominated by a small number of species that make up some 90% of the coral mass; the marine areas of Ujung Kulon support some of the richest fish fauna in the archipelago, with both deep water and reef species well represented.

Pulau Panaitan has a Ganesha statue on the summit of Mount Raksa, an early Hindu archaeological relic from the 1st century AD, and the island is thought to have been an important staging post for sailing ships passing through the Sunda Straits. Captain James Cook is known to have anchored HMS Endeavour on the south-eastern side of Panaitan Island from 6-16 January 1771.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

Pulau Panaitan/Pulau Peucang Nature Reserve was established in 1937 under Decree No. GB/17/Stb1/420, Ujung Kulon Nature Reserve in 1958 under Decree No. 48/kpts/Um/4/58 and Gunung Honje Nature Reserve established in 1967. The complex was declared a national park in 1980. Krakatau was notified as a nature reserve in 1921 and incorporated within the national park in 1983.

Source : évaluation des Organisations consultatives