jump to the content

La mer des Wadden

The Wadden Sea

The Wadden Sea comprises the Dutch Wadden Sea Conservation Area and the German Wadden Sea National Parks of Lower Saxony and Schleswig-Holstein. It is a large temperate, relatively flat coastal wetland environment, formed by the intricate interactions between physical and biological factors that have given rise to a multitude of transitional habitats with tidal channels, sandy shoals, sea-grass meadows, mussel beds, sandbars, mudflats, salt marshes, estuaries, beaches and dunes. The inscribed site represents over 66% of the whole Wadden Sea and is home to numerous plant and animal species, including marine mammals such as the harbour seal, grey seal and harbour porpoise. It is also a breeding and wintering area for up to 12 millions birds per annum and it supports more than 10 percent of 29 species. The site is one of the last remaining natural, large-scale, intertidal ecosystems where natural processes continue to function largely undisturbed.

La mer des Wadden

La mer des Wadden comprend l'Aire de conservation de la mer des Wadden néerlandaise et les Parcs nationaux allemands de la mer des Wadden de Basse-Saxe et Schleswig-Holstein. Cet écosystème tempéré de zones humides côtières est le fruit d'interactions particulièrement complexes entre des facteurs physiques et biologiques. On y trouve une multitude d'habitats de transition : chenaux à marée, bancs de sable, prairies d'herbe marines, moulières, barres de sable, vasières, marais salés, estuaires, plages et dunes. Le site représente 66% de l'ensemble de la mer des Wadden et il héberge de nombreuses espèces de plantes et d'animaux, dont des mammifères marins comme le phoque commun, le phoque gris et le marsouin commun. Il s'agit aussi d'un site de reproduction et d'hivernage pour plus de 12 millions d'oiseaux par an. Pour 29 espèces d'oiseaux, la mer des Wadden accueille plus de 10% de la population migratrice. Le site est un des derniers écosystèmes intertidaux naturels à grande échelle où les processus naturels se poursuivent de manière quasi non perturbée.

بحر وادِّن

تتشكل هذه المنطقة الواسعة المكونة من أراض رطبة ساحلية ومسطحة نسبياً التي تتسم بمناخ معتدل من تفاعلات متشابكة بين العوامل الطبيعية والبيولوجية التي أفضت إلى وجود الكثير من الموائل المتداخلة ذات القنوات المدّ الجزرية، وتراكم المياه الضحلة الرملية، وتكوين مروج الأعشاب البحرية، وتوافر بلح قاع البحر، والمرتفعات الرملية، والأراضي الطينية، والمستنقعات المالحة، والمصبات، والشواطئ الرملية وحقول الكثبان. ويشمل هذا الممتلك الطبيعي محمية منطقة بحر وادِّن في هولندا ومنتزهات بحر وادِّن الوطنية الألمانية الواقعة في ولاية سكسونيا السفلى وشليسويغ ـ هولشتين. كما يُمثل الممتلك أكثر من 66℅ من بحر وادِّن، ويأوي العديد من الأنواع النباتية والحيوانية، بما فيها الثدييات البحرية، مثل عجول البحر، والفُقَم الرمادية وخنازير البحر. ويُعتبر هذا الممتلك أيضاً موئلاً تتكاثر فيه، سنوياً، طيور يبلغ عددها 12 مليون، وتعيش فيه أثناء فصل الشتاء. كما أنه يُعد مأوى لأكثر من 10℅ من 29 نوعاً من الطيور. وهذا الموقع هو أحد النظم الإيكولوجية الطبيعية الواسعة النطاق الباقية والخاصة بمناطق الجزر، حيث تتواصل الظواهر الطبيعية على نحو مستقر في معظم الأحوال.

source: UNESCO/ERI

Mar de las Wadden

El Mar de las Wadden agrupa el Área de Conservación del Mar de las Wadden de los Países Bajos y los Parques Nacionales del Mar de las Wadden de los lands alemanes de la Baja Sajonia y Schleswig-Holstein. Es un ecosistema templado de zonas húmedas costeras relativamente llanas producto de una interacción compleja de factores físicos y biológicos, que ha creado un gran cúmulo de hábitats de transición con canales de marea, bancos y barras de arena, praderas de algas, mejilloneras, fangales y marismas. El sitio representa 66% del conjunto del Mar de las Wadden y alberga numerosas especies vegetales y animales, entre las que se cuentan mamíferos marinos como la foca común, la foca gris y la marsopa común. Cada año sirve de lugar de reproducción e invernada a doce millones de pájaros, acogiendo un 10% de la población de 29 especies migratorias. Este sitio es uno de los últimos grandes ecosistemas de zona intermareas, donde los procesos naturales se siguen desarrollando de forma prácticamente intacta.

source: UNESCO/ERI

Waddenzee

Het deel van de Waddenzee dat tot werelderfgoed behoort, omvat het Nederlands en Duitse deel en beslaat 66% van de hele Waddenzee. Het is een niet erg diep watergebied met een relatief vlakke kust. Het leefgebied heeft getijdengeulen, zeegras-weiden, mosselbanken, zandbanken, wadden, zoutmoerassen, stranden en duinen. Er komt een groot aantal planten- en diersoorten voor, waaronder zeezoogdieren zoals de gewone zeehond, de grijze zeehond en de bruinvis. Het is ook de broedplaats en het overwinteringsgebied voor 10 tot 12 miljoen vogels per jaar. Het gebied is een van de laatst overgebleven grootschalige bij eb droogvallende ecosystemen waar natuurlijke processen blijven functioneren.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Espagnol
  • Néerlandais
The Wadden Sea © Klaus Dieter Meinen
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La mer des Wadden est le plus grand système de vasières et d’étendues sableuses intertidales d’un seul tenant au monde avec des processus naturels intacts à travers la majeure partie de la région. Elle comprend une multitude de zones de transition entre la terre, la mer et les milieux d’eau douce et elle est riche en espèces particulièrement adaptées à cet environnement très exigeant. On considère que c’est l’une des zones les plus importantes au monde pour les oiseaux migrateurs et elle est reliée à un réseau d’autres sites clés pour les oiseaux migrateurs. Son importance ne relève pas seulement du contexte de la voie de migration de l’Atlantique mais aussi du rôle vital qu’elle joue pour la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie. Dans la mer des Wadden, 6,1 millions d’oiseaux peuvent être présents en même temps et elle accueille en moyenne 10 à 12 millions d’oiseaux chaque année.

Critère (viii) : La mer des Wadden est un littoral de dépôt à l’échelle et à la diversité sans égales. Elle a la particularité d’être presque entièrement constituée d’un système de vasières et de barres avec peu d’influences fluviales ; c’est un exemple exceptionnel du développement à grande échelle d’un littoral à barres de sable très complexe sous climat tempéré dans des conditions d’élévation du niveau des mers. Les processus naturels extrêmement dynamiques sont ininterrompus dans la vaste majorité du bien et créent toute une diversité d’îles barrières différentes, de chenaux, d’étendues de terre, de rigoles, de marais salés et autres caractéristiques côtières et sédimentaires. C’est aussi l’une des zones côtières les mieux étudiées de la planète: elle est donc une source d’enseignements d’importance scientifique générale pour la gestion des zones humides et des littoraux d’importance internationale.

Critère (ix) : La mer des Wadden est un des derniers écosystèmes intertidaux naturels à grande échelle où les processus naturels se poursuivent de manière quasi non perturbée. Ses caractéristiques géologiques et géomorphologiques sont intimement mêlées aux processus biophysiques et fournissent une référence précieuse sur l’adaptation dynamique permanente de milieux côtiers aux changements climatiques. On trouve une multitude de zones de transition entre la terre, la mer et l’eau douce qui expliquent la richesse en espèces de ce bien. La productivité de la biomasse de la mer des Wadden est une des plus élevées du monde, ce qui est largement démontré par le nombre de poissons, de coquillages et d’oiseaux qu’abrite le bien. Le bien est un site clé pour les oiseaux migrateurs, et ses écosystèmes entretiennent des populations de faune sauvage bien au delà de ses limites.

Critère (x) : Les zones humides côtières ne sont pas toujours les sites les plus riches du point de vue de la diversité de la faune mais ce n’est pas le cas pour la mer des Wadden. Les marais salés hébergent environ 2300 espèces de la flore et de la faune et les zones marines et saumâtres 2700 espèces de plus ainsi que 30 espèces d’oiseaux reproducteurs. L’indicateur le plus clair de l’importance du bien est l’appui qu’il fournit aux oiseaux migrateurs en tant que zone de repos, de mue et d’hivernage. Jusqu’à 6,1 millions d’oiseaux peuvent être présents en même temps et la région voit passer en moyenne 10 à 12 millions d’oiseaux chaque année. La disponibilité des aliments et le faible niveau de perturbation sont des facteurs essentiels qui contribuent au rôle clé du bien proposé pour la survie des espèces migratrices. Le bien proposé est une étape essentielle pour le fonctionnement des voies de migration de l’Atlantique Est et d’Afrique-Eurasie. La biodiversité, à l’échelle mondiale, dépend de la mer des Wadden.

Intégrité

Les limites du bien comprennent tous les types d’habitats, les caractéristiques et tous les processus qui appartiennent à une mer des Wadden naturelle et dynamique. La vaste superficie du bien recouvre plus de 66% de tous les écosystèmes de la mer des Wadden et suffit pour maintenir les processus écologiques vitaux et pour protéger les caractéristiques et les valeurs clés. Toutefois, le bien inscrit serait renforcé s’il était étendu de manière à inclure le secteur de la mer des Wadden appartenant au Danemark.

Le bien est soumis à un régime complet de protection, gestion et suivi soutenu par des ressources humaines et financières suffisantes. L’utilisation par l’homme et les influences sont bien réglementées avec des objectifs clairs et convenus. Les activités incompatibles avec la conservation ont été soit interdites, soit fortement réglementées et surveillées de manière à ne pas porter préjudice au bien. Le bien étant entouré d’une population humaine importante, on y trouve des activités diverses de sorte que la priorité permanente de protection et de conservation de la mer des Wadden est une caractéristique importante de la planification et de la réglementation de l’utilisation, y compris dans le cadre de plans d’utilisation des zones terrestres/aquatiques, la fourniture et la réglementation de la protection du littoral, le trafic maritime et le drainage. Les menaces principales nécessitent une attention permanente, notamment les activités de pêche, les ports, les équipements industriels et le trafic maritime, le développement résidentiel et touristique et les changements climatiques.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Maintenir les processus hydrologiques et écologiques du système contigu d’étendues intertidales de la mer des Wadden est une condition suprême de la protection et de l’intégrité de ce bien. En conséquence, la conservation des écosystèmes côtiers, marins et d’eau douce au moyen d’une gestion efficace des aires protégées, y compris des zones marines non exploitables est essentielle. La gestion efficace du bien nécessite aussi de garantir une approche par écosystème qui englobe la gestion des aires protégées existantes et d’autres activités essentielles qui ont cours dans le bien, y compris la pêche, le transport maritime et le tourisme.

Parmi les attentes particulières à long terme pour la conservation et la gestion durable de ce bien, il y a le maintien et le renforcement du niveau indispensable de ressources humaines et financières pour assurer une gestion efficace. La recherche, le suivi et l’évaluation des aires protégées qui composent le bien nécessitent également des ressources suffisantes. Le maintien des approches de consultation et de participation pour la planification et la gestion du bien est nécessaire pour renforcer l’appui et l’engagement des collectivités locales et des ONG à la conservation et à la gestion du bien. Les États parties doivent aussi maintenir leur engagement à ne pas autoriser la prospection et l’exploitation gazières et pétrolières dans les limites du bien. Tout projet de développement, comme par exemple les fermes éoliennes prévues dans la mer du Nord, doit être soumis à des études d’impact sur l’environnement rigoureuses afin d’éviter tout impact sur les valeurs et l’intégrité du bien.

Activités (1)