English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 IV.A.11

Parc national de l'Ichkeul (Tunisie)

Le Bureau a rappelé que le Comité à sa vingtième session avait noté que la construction de deux barrages limitait l'écoulement de l'eau douce et détruisait les valeurs de zone humide du Parc national de l'Ichkeul, provoquant une augmentation considérable de la salinité des eaux du lac et des marécages et une forte diminution des populations d'oiseaux migrateurs. Le Comité a donc inclus l'Ichkeul sur la Liste du patrimoine mondial en péril et a demandé aux autorités tunisiennes de présenter un programme de mesures correctives pour freiner la dégradation du site et les a prévenues du risque de retrait de l'Ichkeul de la Liste du patrimoine mondial si la réhabilitation du site n'était pas possible.

L'UICN a informé le Bureau que le rapport d'une mission officielle effectuée sur place par le Secrétariat de la Convention de Ramsar avait suggéré que les autorités tunisiennes indiquent clairement les mesures qu'elles avaient l'intention de prendre, à partir d'un certain nombre d'études déjà réalisées qui avaient défini des actions en matière de conservation. De plus, il faudrait parvenir à un accord quant à un déversement des eaux des barrages, et créer un service central de gestion qui traiterait de toutes les questions de gestion du site, y compris la gestion à long terme des écluses du canal de Tindja. La mission de Ramsar a recommandé de réparer les écluses, de combler le canal de Joumine pour restaurer le marécage de Joumine et de contrôler scientifiquement en permanence l'écologie du Parc.

Au cours des débats sur un éventuel retrait de l'Ichkeul de la Liste, le Bureau a rappelé les discussions du Comité concernant une autre zone humide, la Réserve naturelle de Srébarna (Bulgarie) et le fait que le Comité avait accordé un délai de trois ans aux autorités pour restaurer le site.

Le Bureau a demandé au Centre de transmettre aux autorités tunisiennes les recommandations faites par la mission du Secrétariat de Ramsar et les a invitées à faire connaître leur point de vue quant à la mise en oeuvre des recommandations, d'ici le 15 octobre 1997. Le Bureau a également recommandé que le Comité établisse un calendrier sur trois ans pour passer en revue les résultats des efforts de restauration du Parc national de l'Ichkeul et de maintenir, en attendant, le site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-97/CONF.204/11
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Tunisie
Session : 21BUR